Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Le Régulateur Louis Erard x Vianney Halter : collector en puissance


Après Eric Giroud et Alain Silberstein, la marque horlogère indépendante Louis Erard a demandé à l’un des horlogers indépendants les plus côtés sur le marché, Vianney Halter, de dessiner un modèle de régulateur. Résultat, cette « petite beauté » éditée à 178 pièces pour le monde. Compter dans les 3.600 euros. Le plus dur étant désormais d’en avoir une…



Louis Erard est une « petite marque horlogère » encore indépendante qui s’est spécialisée dans un type de montre : le régulateur (même si elle ne commercialise pas que cette complication). Outre son aspect hors norme dû à l’indépendance de chacune de ses aiguilles, le régulateur est le résultat d’une longue quête de la précision.
 
Une quête qui débuta en 1714 avec le « Longitude Act », décret du Parlement Britannique qui promettait une somme importante à qui déterminerait avec précision le moyen de trouver la position d’un navire en mer.
 
On doit le tout premier régulateur à John Harrison ; c’est une brèche qui s’ouvre alors dans l’histoire de l’horlogerie, laissant place à la créativité et à l’innovation des maîtres et artisans horlogers qui vont désormais concevoir des montres dignes d’une longue et périlleuse poursuite de l’espace et du temps.
 
Depuis, la plupart des marques horlogères proposent leur régulateur -remis au goût du jour il y a une douzaine d’années avec l’Alpina Extrem Régulateur qui relança cette complication auprès des amateurs de montres, notamment dans l’entrée de gamme. On en trouve aujourd’hui à tous les prix…

Après avoir demandé à Eric Giroud (édition assez ratée) et à l’architecte-horloger Alain Silberstein (une très belle réussite), l’essai est à nouveau transformé avec cette nouvelle collab’ avec l’un des horlogers indépendants les plus réputés sur le marché : Vianney Halter.
 
Vianney Halter est né en 1963 dans la banlieue parisienne (encore un Français). Il étudie ensuite à l'école d'horlogerie de Paris, tout en travaillant dans l'atelier de l'horloger Philippe Baille. Il obtient son diplôme en 1980 et consacre ensuite plusieurs années de sa vie à la restauration d'anciennes pendules, de montres de poche et de montres-bracelet.
 
En 1989, il s'installe à Sainte-Croix, où il s'associe avec François-Paul Journe et Denis Flageollet pour former THA (Techniques Horlogères Appliquées). Ils développent des complications et des prototypes pour plusieurs marques prestigieuses (Breguet, Cartier, Franck Muller…).
 
En 1994, Vianney Halter fonde sa propre entreprise, qu'il baptise La manufacture Janvier du nom d'un des horlogers les plus talentueux de l'histoire, Antide Janvier (1751-1835). Dans un premier temps il se consacre à la restauration, au développement de prototypes pour différentes marques (Harry Winston, Breguet, Audemars Piguet) et à des commandes uniques pour des privés.

Sa première création personnelle, la montre-bracelet Antiqua dotée d'un quantième perpétuel, est présentée à Bâle en 1998 dans le cadre de l'Académie horlogère des créateurs indépendants (AHCI). L’Antiqua est alors perçue comme une « relique du futur ».
 
Par la suite, Vianney Halter développera sa collection avec une dizaine de modèles produits en très petites quantités. A ce jour, moins de 500 pièces portent sa signature. Parmi ces créations, la Trio Grande Date et plus récemment la Deep Space Tourbillon ont été particulièrement remarquées et primées.
 
En tant qu'anticonformiste, Vianney Halter tire son inspiration de la littérature de science-fiction, des romans de Jules Verne, des instruments scientifiques et des voitures anciennes qu'il collectionne. Il conçoit l'horlogerie comme un moyen d'expression ; ses montres sont un mélange entre éléments du passé et futuristes et donnent vie à un croisement qu'Halter qualifie de « Futur Antérieur ».
 
Passionné par les compteurs de tableaux de bord et les instruments de mesure, Vianney Halter appartient clairement à la catégorie des premiers horlogers « indépendants », caractérisés par un style très personnel. Il est par ailleurs considéré comme l'un des précurseurs d'une nouvelle époque qui, au tournant de l'an 2000, a donné naissance à des designs et des affichages inédits dans le domaine de l'horlogerie.

C’est donc avec cette légende de l’horlogerie contemporaine que Louis Erard a imaginé cette nouvelle collaboration… Cette fois-ci, l’horloger du Noirmont a mis Vianney Halter au défi de dessiner une pièce pour le grand public, ce, pour la première fois de sa carrière.
 
Une pièce qui ne soit pas seulement une réduction ou plutôt, une simplification de son style si sophistiqué, mais véritablement une réinterprétation de sa philosophie de l’horlogerie. Pour VH, sortir de sa zone de création habituelle était un défi de taille : « je voulais voir si j’étais capable de m’adresser à tous ceux qui aiment mes montres sans pouvoir se les offrir. Louis Erard m’a permis de le faire en restant authentique ».
 
Dans son style bien à lui, que Vianney Halter nomme « futur antérieur » (ou steam punk) –autrement dit : que serait les montres du 19e siècle si elles étaient créées dans le futur ?– l’horloger a commencé par sculpter le cadran, afin de donner de la profondeur à chacun des trois compteurs : la plaque supérieure est argentée finition satinée circulaire, la plaque inférieure est grise mate avec compteurs argentés finition microbillée avec décalques noires, appliques finition satinée horizontale à 3h avec logo Louis Erard et à 9h avec logo Vianney.
 
Puis il a taillé les aiguilles en acier bleui, une première pour Louis Erard. La minute est indiquée par une longue aiguille plume : finesse de l’indication finale, mais belle présence au centre. Les heures sont aussi indiquées par une aiguille plume, mais trapue, pour accrocher l’œil avant les autres.
 
Quant à la trotteuse, elle s’équilibre avec son contrepoids pour ne pas en perturber la marche du temps. Les amateurs reconnaitront également la petite touche finale, très VH, sur la couronne créneléee comme celle de son « Antiqua ».  d’autres créations suivront. Avec d’autres créateurs invités. Toujours en
 
Pour le reste, le boitier arbore une taille de 42 mm (étanche à 50 mètres) et embarque un calibre mécanique automatique Sellita SW266-1 avec module Dubois Depraz 14072. Sa réserve de marche est standard avec 38h. Garantie de trois ans.
 
Le tout se porte sur un beau bracelet en veau nubuck bleu « Oceania » avec coutures ton sur ton sur boucle ardillon en acier inoxydable poli, barrettes à ergot pour un changement rapide du bracelet. En France, Louis Erard se trouve chez Emile Léon.

​Les principales réalisations de Vianney Halter

Opus 3, Harry Winston (2003)
La montre présente six hublots indiquant l'heure, les minutes et la date. Elle rompt donc avec les règles de l'horlogerie classique en s'affranchissant des aiguilles. Série limité à 55 exemplaires.
 
Antiqua (1998) est la première création produite par Vianney Halter à son nom. Cette montre à quantième perpétuel et calibre automatique a fait sensation par son design rétro-futuriste, qui combine technique et références aux chronomètres de marine et à Jules Verne.
 
Trio Grande Date (2006), reflet de la vision "steampunk" de l'horlogerie par Vianney Halter.
 
Deep Space Tourbillon (2013). Elle possède un tourbillon à triple-axe central. Vianney Halter décrit cette pièce comme une sculpture mécanique, métaphore de la condition humaine. Son triple-axe représente les trois dimensions, largeur, longueur, hauteur, auxquelles s'ajoute le temps pour obtenir les quatre dimensions de l'espace-temps.

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Novembre 2020 | Lu 15803 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances