Master Ultra Thin Squelette : de l'art de l'émail


En cet été 2015, Jaeger-LeCoultre nous présente deux nouveautés qui mettent en avant les savoir-faire de la « Grande Maison », comme on la surnomme de l’autre côté de la frontière. Deux garde-temps d’exception qui rendent hommage à la finesse et au squelettage, deux métiers bien spécifiques parfaitement maitrisés par JLC réhaussés de surcroit, l’un par l’émail, et l’autre par la gravure et le sertissage…



Chez JLC, l’ultraplat s’inscrit dans une longue tradition depuis 1907. L’horloger joue ici avec le Calibre Jaeger-LeCoultre 849ASQ. Comme infiltré au cœur de ce labyrinthe miniature, le regard suit les méandres des rouages. Il trace son chemin le long des ponts gravés à la main, anglés dans des recoins presque inatteignables où l’artisan a pourtant réussi à insuffler de l’éclat. L’œil évolue dans un décor millimétré exigeant précision et dextérité.
 
Tout autour du mouvement, JLC a imaginé une mise en scène des heures et des minutes qui porte sa signature. La Manufacture a offert à la Master Ultra Thin Squelette un cadran découpé en douze zones, délimitées entre elles par des index réalisés dans la grande tradition de l’horlogerie. De même, le cercle des minutes qui couronne le mouvement, dévoilé tel un objet rare, présente lui aussi ce souci de fonctionnalité.

L’émail est un art. Celui de la couleur née du feu qui lui donne son intensité unique et son immuabilité face à l’épreuve du temps. Cependant, envisager l’émail pour orner cette montre Master Ultra Thin Squelette est un défi de taille car la combinaison de cette technique particulièrement délicate avec le squelettage du mouvement, le tout dans un boîtier ultra plat de 3,6 millimètres d’épaisseur, est une véritable prouesse.
 
L’or gris, ou rose, est préalablement guilloché d’un motif qui donne du rythme à l’esthétique globale de la montre. Puis l’artisan pose l’émail à fleur de cadran et procède aux étapes successives de la cuisson qui révèlent la tonalité choisie. Un bleu profond fort en pigments pour la version en or gris, ou un marron glacé qui s’harmonise avec l’or rose du boîtier.
 
Quant au dos de la montre Master Ultra Thin Squelette émaillée, il reproduit en miroir le design séquencé des zones d’heures, mises en valeur par l’énergie de la couleur. Ces deux modèles sont proposés en série limitée de cent pièces qui dessinent un territoire d’expression contemporain et très affirmé.

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Juillet 2015 | Lu 692 fois



Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques