Omega Seamaster Diver 300M : trois métaux pour une plongeuse


Voici une montre de plongée rare. Rare en ce qui concerne l’association des trois métaux qui la composent. En effet, ce modèle Seamaster Diver 300M de 42 mm -édition limitée à 2 500 exemplaires- propose un boîtier en titane satiné doté d’une couronne, d’une lunette et d’une valve à hélium en or Sedna et d’une base de la lunette en tantale. Une association « bicolore » particulièrement réussie.



Lors du lancement de la Seamaster Diver 300M il y a vingt-cinq ans, la marque horlogère Omega dévoilait un métal très original : le tantale. Ce dernier a été baptisé ainsi d’après le « Supplice de Tantale », en référence à la mythologie grecque, car il est extrêmement difficile à travailler. D’ailleurs, peu de marques s’aventurent à l’utiliser, mais citons tout de même F.P. Journe, Girard-Perregaux ou Audemars Piguet.
 
Omega a voulu rendre hommage à cette version de 1993 (à la différence qu’il s’agissait d’un chrono) avec un modèle exclusif en tantale limité à 2 500 pièces. Cette édition limitée de 42 mm étanche à 300 mètres a subi les mêmes transformations que le reste de la nouvelle collection Seamaster Diver 300M, comme la valve à hélium conique, le fond à bords ondulés ou le bracelet intégré.

Toutefois, sur cette version, la base de la lunette et les maillons centraux du bracelet sont en tantale ; il y en a donc assez peu). Ce métal au coloris gris-bleu s’accorde parfaitement avec le titane de grade 2 du bracelet et du boîtier satiné.
 
Cette édition limitée est également rehaussée d’or Sedna (or rose exclusif à Omega), que l’on retrouve par petites touches sur la couronne, l’anneau de la lunette, la valve à hélium, les maillons du bracelet et les aiguilles. Rappelons que l’or Sedna est un alliage spécial breveté d’or, de cuivre et de palladium créer pour garantir une durabilité particulièrement exceptionnelle.

Le cadran en titane est décoré d’un motif vagues soleillé qui caractérise cette collection. Il est animé par des aiguilles squelettées et des index en relief en or Sedna revêtus de Superluminova blanc.  

Au dos de la montre, le fond transparent est frappé du fameux hippocampe Omega, un symbole traditionnellement associé à la ligne Seamaster. À travers le verre saphir, on peut admirer le mouvement automatique Master Chronometer 8806, certifié par l’Institut fédéral suisse de métrologie (METAS).

La Seamaster Diver 300M est entrée dans la légende dès son lancement, en 1993. Depuis, cette montre a connu de nombreuses versions. Il s’agit également et sans aucun doute, de l’un des best-sellers de la marque biennoise. Elle symbolise aussi depuis 1995 et Goldeneye, « la » montre du plus célèbre des espions de tous les temps : James Bond (dont le prochain opus est actuellement en cours de tournage).


Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Avril 2019 | Lu 2713 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos