Panerai : Régates Royales 2013, à Cannes du 24 au 28 septembre


Environ 90 voiliers s’affronteront les 24/28 septembre lors de la 35e édition des Régates Royales de Cannes, dernière étape du Panerai Classic Yachts Challenge. C’est dans la célèbre ville de la Côte d’Azur que seront attribués les très convoités trophées finaux dans les catégories Époque, Classiques et Big Boat. De l’union entre Officine Panerai et le monde de la voile est née la Luminor 1950 Regatta 3 Days Chrono Flyback Titanio, chronographe doté d’une fonction compte à rebours.



Panerai : Régates Royales 2013, à Cannes du 24 au 28 septembre
Les bateaux vainqueurs verront leur nom inscrit sur le Livre d’Or du Circuit méditerranéen de la compétition internationale réservée aux voiliers classiques et d’époque, sponsorisée pour la neuvième année consécutive par Officine Panerai.
 
Originaires d’une dizaine de nations, les voiliers participants, dont le plus ancien date de 1896, incarnent un siècle d’histoire du yachting, de ses débuts à nos jours. Les formes, les typologies et les différentes voiles de ces bateaux, en grande partie construits avec des bois de qualité comme l’acajou et le teck, sont le fruit de l’inspiration des meilleurs architectes navals de tous les temps, des Américains Olin Stephens et Nathanael G. Herreshoff aux Écossais Fife de Fairlie, en passant par les Anglais Camper & Nicholson et les Italiens Cesare Sangermani et Carlo Sciarrelli.
 
Chaque bateau a sa propre histoire à raconter, souvent ponctuée de navigations dans toutes les mers du globe, de participations à de grandes régates comme la Coupe de l’America ou de longues croisières en Méditerranée, en
Europe du Nord ou à travers les océans.
 
C’est justement de l’Océan atlantique que reviennent White Dolphin, vainqueur de la régate transocéanique Panerai Transat Classique 2012 et The Blue Peter, cotre bermudien de 1930 fidèle du Panerai Classic Yachts Challenge depuis les premières éditions. Sur le stand d’Officine Panerai, où sont accueillis chaque jour armateurs, membres d’équipage et journalistes du monde entier, l’armateur du White Dolphin présentera le Trophée remporté il y a quelques mois à la Barbade à l’arrivée de la Panerai Transat Classique 2012. La coupe, qui porte le nom des vainqueurs des deux éditions précédentes, est destinée au vainqueur de la prochaine Panerai Transat Classique, dans le calendrier de l’hiver 2015.

Panerai : Régates Royales 2013, à Cannes du 24 au 28 septembre

Le spectacle en mer sera assuré par la présence de bateaux dont la longueur varie entre 7,62 mètres pour le petit sloop aurique Wianno et 50 mètres pour la majestueuse goélette Elena, récemment construite en Espagne sur les plans originaux de 1911. Parmi les inscrits de grande taille, on trouve la goélette aurique Eleonora, longue de 50 mètres, Altair de 1931 et Shamrock V de 1930, unique survivant des Classe J construits en bois, avec lequel l’Anglais Sir Thomas Lipton, célèbre magnat du thé, a relevé son cinquième et dernier défi de la Coupe de l’America. Cambria (1928), Emeraude (1975), Leonore (1925) et Naïf (1973) reviendront à Cannes après avoir déjà remporté le Panerai Classic Yachts Challenge lors de précédentes éditions.
 
Très attendues, les performances en mer de Chinook (ex Pauline, puis Banshee), sloop bermudien long de 20 mètres lancé aux États-Unis en 1916 sur les plans du célèbre Nathanael G. Herreshoff. Ce voilier de la classe des New York 40 a été entièrement restauré en Tunisie il y a quelques mois. Les Régates de Cannes seront également l’occasion de célébrer deux anniversaires importants : le 100e anniversaire du lancement du cotre aurique français Nin et les cinquante ans d’Outlaw.
 
Parmi la quinzaine de voiliers de la catégorie Esprit de Tradition qui seront présents, citons également RùM, sloop aurique de 13 mètres construit en bois dans le chantier hollandais Vels de Medemblik avec la technique du stripplanking. Le bateau, modèle D&D One Design, s’inspire des lignes des bateaux construits dans le mythique chantier écossais Fife de Fairlie.
 
Bien entendu, Eilean ne manquera pas la dernière compétition du Panerai Classic Yachts Challenge 2013. Ce deux-mâts en bois, construit dans les chantiers écossais Fife en 1936, a été acheté aux Caraïbes et restauré par Officine Panerai. Pour la Maison de Haute Horlogerie, Eilean n’est pas seulement l’ambassadeur de la marque, il est également le lieu idéal pour organiser l’initiative « Capitaine d’un jour » en collaboration avec plusieurs associations à but non lucratif – à Cannes le partenaire sera pour la deuxième année consécutive l’Association Les Enfants de Frankie de Monte-Carlo – qui permet à des jeunes de milieux défavorisés d’être skipper sur un voilier d’époque pendant une journée.
 
De l’union entre Officine Panerai et le monde de la voile classique est née la Luminor 1950 Regatta 3 Days

Chrono Flyback Titanio, chronographe doté d’un mouvement automatique, d’une réserve de marche de trois jours et d’une fonction compte à rebours, spécialement étudiée pour aider les navigateurs à réussir le départ des courses. Étanche jusqu’à 10 ATM (100 mètres), qualité indispensable pour des navigateurs au long cours, la Luminor 1950 Regatta 3 Days Chrono Flyback Titanio (PAM00526) appartient à la Collection contemporaine. Il se présente sur un bracelet en caoutchouc résolument sport, facilement amovible grâce au système breveté par Officine Panerai à l’aide d’un petit instrument fourni à l’achat.

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Septembre 2013 | Lu 1295 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos