Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Paraboot : un derby golf Chambord en cordovan


La maison Paraboot propose cette année au sein de son catalogue, un derby 5 œillets de type golf, le Chambord, réalisé en cuir de cordovan de chez Horween monté sur semelle gomme avec cousu norvégien. Compter 905 euros.



Très peu de marques proposent encore des chaussures réalisées en cuir de cordovan. A part bien évidemment, Alden, mais aussi Carmina qui commercialise aussi quelques modèles dans cette peausserie si particulière.
 
Cette année, c’est au tour de la maison française Paraboot de dévoiler une version de son fameux derby 5 œillets golf, le Chambord, en cuir de cordovan. A notre connaissance, c’est la seule marque hexagonale à proposer ce cuir dans ses collections. Il est possible d’en trouver encore chez Weston (golf ou autre modèle), mais uniquement en commande spéciale.
 
Revenons pour l’occasion sur ce cuir d’exception… Cette peau de cheval se caractérise par sa brillance, sa résistance et sa longévité. A l’origine, le Cordovan est une teinte brun-bordeaux mise au point par des tanneurs de la région de Cordoue en Espagne. D’où son nom…

Par extension, le Cordovan désigne désormais ce cuir de percheron américain que l’on utilise dans l’industrie de la chaussure de luxe et du bracelet-montre. Cette peau provient de la mire de l’animal. C’est-à-dire de la partie haute des pattes arrières. Cette peausserie est extrêmement lisse et brillante –elle offre un aspect presque vernis. L’absence de pores explique son imperméabilité.
 
Toutefois, le Cordovan est une matière première délicate à travailler ; de plus, l’approvisionnement en peaux n’est pas des plus simples… Peu de quantités au niveau mondial et quinze mois de tannage ! La plupart des stocks proviennent de Chicago, notamment de la tannerie Horween. A noter qu’il faut une peau par paire de chaussure.
 
On remarque la piqûre du plateau à 45°. Ce golf est monté sur une semelle gomme -cousu norvégien. La tige est cousue à la semelle par l’intermédiaire d’une trépointe. Les deux coutures sont visibles : la couture dite « norvégienne » relie la trépointe à la tige et la première de montage. La couture dite « petits points » relie la trépointe à la semelle.
 
Cette technique de montage solide et souple à la fois rend la chaussure imperméable et ressemelable. Pour la petite histoire, l’origine du nom reste un mystère mais n’a a priori pas de lien avec la Norvège.
 
On regrette la petite étiquette Paraboot présente sur le côté de la chaussure, superflue… Mais rien ne vous empêche de la couper !

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Octobre 2021 | Lu 1501 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances