Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Parmigiani Fleurier Toric Chronomètre : le retour d'un classique


La marque horlogère Parmigiani Fleurier a beau être relativement « jeune » -elle a été lancée en 1996- elle n’en possède pas moins quelques montres d’ores et déjà « classiques » au sein de ses collections. Parmi elles ? Incontestablement la Toric, qui fut à l’origine la toute première création de Michel Parmigiani, et qui revient cette année dans un boitier en or blanc ou rouge avec cadran opalin noir ou blanc grené et calibre manuf’ COSC. Une certaine idée de l’épure et de la simplicité.


Traditionnellement, la famille Toric renferme les plus grandes complications de la haute horlogerie (répétition minute, affichage de l’heure par secteur, etc.) au sein des collections Parmigiani Fleurier. En présentant au SIHH 2017, la Toric Chronomètre, la manufacture revient à ses sources avec une interprétation contemporaine de la première montre dessinée par Michel Parmigiani.
 
Un modèle que de nombreux collectionneurs attendaient de voir revenir dans une « simple version » affichant les heures, les minutes, les secondes et un quantième. Et l’accueil a été plus que favorable ; la Toric 2017 a conquis autant le cœur des amateurs, que celui des détaillants (notamment celui de Michael Tay de The Hour Glass à Singapour) et bien sûr, celui de la presse spécialisée.  
 
Depuis ses débuts, le trait distinctif de la Toric est sa fameuse lunette qui alterne godrons et moletages. Pour arriver à ce dessin, Michel Parmigiani est parti de la structure d’une colonne dorique qui est l’emblème le plus épuré de l’architecture grecque ancienne. Sur cette base, il a ajouté l’inspiration d’une découverte de ses voyages : un coquillage en forme de spirale pointue, trouvé sur une plage en Malaisie. Sa construction en spirale, régie par le nombre d’or, lui donnait une impression de finesse malgré sa forme saillante. Michel Parmigiani décide alors de recréer cette illusion d’optique dans sa première création horlogère. 

Précisons que le moletage de la lunette est réalisé par un artisan qui est seul à pratiquer ce tour de main dans le Val-de-Travers et travaille avec Michel Parmigiani depuis 1996 ; depuis le début donc. Cet art consiste à fluer la matière avec une roulette qui imprime son crantage dans le métal.
 
Pour cela, il faut allier fermeté et finesse dans un même geste, puis avoir ensuite l’aplomb de se lancer sachant que la moindre imperfection force à tout reprendre depuis le début ! Par la même occasion, on peut aussi considérer que chaque moletage est unique !
 
La Toric Chronomètre 2017 a été redessinée afin que son boîtier de 41 mm (ni trop grand ni trop petit pour une montre de ville) « soit tendu sur le poignet » indique la marque dans son communiqué. La terminaison et l’accroche du bracelet ont été redessinées en ce sens, de même que l’ergonomie des cornes, pour un plus grand confort au porter. La couronne est également plus imposante. Le boîtier, décliné en or blanc ou or rouge, embarque le calibre automatique Maison PF331 certifié COSC dont l’ensemble des composants a été minutieusement décoré.  

Les cadrans se déclinent en version opalin noir ou blanc grené – un savoir-faire artisanal qui crée une texture unique en brossant la surface du cadran à la main avec un mélange de poudre d’argent. Ces deux cadrans sont animés par des aiguilles Javelot élancées de toute beauté associées à une date et à un demi chemin de fer périphérique très léger, ainsi qu’à des chiffres arabes.
 
Les références créatives multiples qui ont mené à la Toric Chronomètre se retrouvent dans un beau carnet d’inspirations qui se concentre sur chacune d’entre elles. Cette publication fait voyager son lecteur dans les mondes de la technique, de la mathématique, de l’art ou de la mystérieuse beauté de la nature.
 
Les richesses que renferme ce nouveau garde-temps sont ainsi dévoilées pour le plus grand bonheur des amateurs de belle horlogerie. Croquis, notes manuscrites, citations ou extraits de textes, ce carnet reflète les inspirations, les pensées et les recherches de Michel Parmigiani.
 
Une version numérique du livre est également proposée sur un mini-site web de Parmigiani Fleurier, permettant de naviguer au gré des contenus qui se retrouvent augmentés de liens et de références multiples couvrant toute l’étendue de l’élan créateur. 



Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Juin 2017 | Lu 1811 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos