Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Patek Philippe : des montres pour fonctionner à la perfection dans un siècle et plus !


Alors que la maison Patek Philippe vient de dévoiler un calibre célébrant le 85ème anniversaire de Philippe Stern, produit qu’à trente exemplaires et qui ne sera plus jamais réutilisé par l’horloger genevois, revenons sur la fabrication de ces garde-temps d’exception et de leurs calibres « in house ». Une fabrication qui prend son temps et qui surtout, est faite pour durer dans le temps long.



Pour tous les amateurs d’horlogerie, Patek Philippe est le « graal ». Le « nec plus ultra ». La montre ultime. Mais qu’est-ce qui rend cette marque si particulière aux yeux des collectionneurs ?
 
Pendant plus de vingt ans, la manufacture genevoise a communiqué sur le fait que ses garde-temps se transmettaient de génération en génération, notamment par le biais de l’une des plus belles campagnes de communication qui soit sur le marché horloger : « Jamais vous ne posséderez complètement une Patek Philippe. Vous en serez juste le gardien pour les générations futures ». Coup de génie. 
 
Mais ceci n’explique pas tout. Patek Philippe, ce ne sont pas seulement des montres qui se transmettre de père en fils, de mère en fille… Non, Patek Philippe, c’est la transmission à coup sûr, mais pas uniquement.

Patek Philippe est le symbole même de la belle montre. De la montre de qualité. De la montre suisse. De la montre genevoise même, tant ce grand nom de l’horlogerie est associé à la ville de Genève (entre son musée et sa manufacture de Plan-les-Ouates, commune voisine de Genève).
 
D’ailleurs, tous les amateurs de montres rêvent un jour, de pouvoir accéder au fameux dernier étage des Salons Patek Philippe, installé en haut de cet immeuble que la marque occupe depuis 1853, et dont les fenêtres donnent sur le lac Léman ! 
 
Donc, au-delà de la transmission, ce qui caractérise les montres Patek Philippe, c’est l’exécution et le très haut degrés de fabrication de ces garde-temps qui font leur réputation et leur désirabilité.

Un process, parfois industriel, parfois manuel, qui prend du temps et qui prend « son temps » en quelque sorte. « En tant qu’entreprise familiale, la précipitation est notre ennemie » souligne la marque dans sa communication.
 
Au sein de ses différents départements (boitiers, cadrans, calibres ou encore sertissage), la maison Patek Philippe a développé, au fil des décennies, toute une somme de savoir-faire artisanaux au sein de ces différents domaines d’activité.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles Patek Philippe ne produit pas davantage de montres (on estime la production à 70.000 exemplaires par an).

Depuis le début 2020, Patek Philippe a rapatrié tous les métiers de l’horlogerie au sein de sa nouvelle manufacture de dix étages de Plan-les-Ouates aux portes de Genève.

Cet édifice en forme de paquebot regroupe désormais, en un seul et même lieu, tous les ateliers genevois de l’entreprise. Il laisse par ailleurs une large place aux métiers de haut artisanat et à la formation.
 
Le principe même de cette manufacture est d’assurer les deux ou trois prochaines décennies de croissance de la marque et de se doter d’un outil de production hors-norme permettant d’assurer l’indépendance de cette firme à long terme. Une notion d’autant plus importante qu’il s’agit d’une entreprise familiale, rappelons-le.  

Actuellement, les montres « compliquées » représentent près de la moitié des modèles proposés en catalogue. On remarque que les « complications utiles » (Quantième Annuel, semainier, double fuseau horaire, Heure Universelle, etc.) ont pris une importance croissante, augmentant le nombre de mécanismes particuliers.

La philosophie de création de Patek Philippe a entraîné la multiplication des systèmes destinés à simplifier, sécuriser et fiabiliser l’utilisation de ces garde-temps, notamment des grandes complications.

Résultat : la production exige un nombre moyen et de composants par montre toujours plus élevé. Bref, il faut du temps, beaucoup de temps pour fabriquer et assembler une Patek Philippe.

Bien évidemment, Patek Philippe conserve une collection courante extrêmement variée ainsi qu’une palette de plus de 160 modèles différents, fabriqués dans de petites séries allant d’une dizaine de pièces à quelques centaines d’unités et dotés d’une vaste gamme de mouvements toujours 100% « maison » ce qui demande aussi plus de surfaces de production.

A cela s’ajoute l’essor des pièces de haut artisanat qui requièrent en plus du temps, de nombreux artisans et savoir-faire.
 
A l’intérieur de cette manufacture, les espaces s’articulent en cinq grands « blocs ». Le rez-de-chaussée et le premier étage sont dédiés à la fabrication et aux finitions manuelles des composants du mouvement tandis que le deuxième étage est consacré à l’usinage, au polissage manuel et au montage des composants de l’habillement ainsi qu’au sertissage.

En plus de la production courante, ces ateliers assurent également la fabrication et le stockage de pièces de rechange afin de consolider les activités de service après-vente, l’une des clés du succès de Patek Philippe, ainsi que la restauration de modèles anciens.
 
Le troisième étage abrite diverses entités liées à la production comme la recherche & développement dans le domaine des nouveaux matériaux et des nouvelles technologies (le fameux Patek Philippe Advanced Research), un atelier de haute horlogerie et une nouvelle unité de prototypage, bien évidemment très secrète.
 
Le quatrième étage développe et transmet tous ces métiers de haut artisanat que Patek Philippe s’attache à préserver (gravure main, émaillage, guillochage, marqueterie de bois, etc.). Le bâtiment est couronné au cinquième étage par un restaurant de 880 places en attique jouissant d’une vue circulaire sur la campagne et les montagnes environnantes et par quatre salons VIP.

Quant au restant des quatre niveaux souterrains, il accueille l’ensemble des locaux techniques ainsi qu’un parking totalisant 635 places.
 
Près d’un quart de siècle après l’inauguration du complexe de Plan-les-Ouates, les activités genevoises de Patek Philippe sont donc à nouveau toutes réunies sur un même site, avec des espaces supplémentaires pouvant accompagner la croissance de l’entreprise pendant les deux ou trois décennies à venir.
 
Quant aux montres, comme le rappelait la marque dans une campagne de communication l’an passé, elles sont « conçues pour fonctionner encore à la perfection dans un siècle et plus ! ». Cette excellence à long terme, n’est pas un simple slogan, c’est un engagement personnel de Thierry Stern.


Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Novembre 2023 | Lu 1733 fois






Retrouvez Montres-de-luxe.com sur
Facebook
X


Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail





Advertisement