Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Programme Rolex de mentorat artistique : les sept nominés sont…


Le Programme Rolex de mentorat artistique a dévoilé cette semaine le nom des sept jeunes talents du monde entier qui vont chacun vivre une année de partage et de collaboration avec un artiste confirmé de renommée mondiale. Détails.



Programme Rolex de mentorat artistique : les sept nominés sont…
Au terme d’un processus de sélection mené par la marque horlogère, les jeunes protégés de l’édition  2014-2015 du Programme Rolex de mentorat artistique ont été choisis par le mentor de leur discipline de prédilection : Olafur Eliasson (arts visuels), Alejandro González Iñárritu (cinéma), Michael Ondaatje (littérature), Alexei Ratmansky (danse), Kaija Saariaho (musique), Jennifer Tipton
(art dramatique) et Peter Zumthor (architecture).
 
Ces jeunes gens viennent du Paraguay, du Portugal, du Mexique, de Bulgarie, de la République démocratique du Congo, des Etats-Unis et d’Israël, ce qui permet au Programme d’étendre encore son rayonnement international. A l’heure actuelle, trente-six jeunes artistes issus de tous les continents ont déjà bénéficié d’une année de mentorat avec des artistes de premier plan, dont David Hockney, Mira Nair, Jessye Norman, Youssou N’Dour, Martin Scorsese et Wole Soyinka.

Sélectionnés parmi 25 finalistes de 21 pays différents, les sept nouveaux protégés sont :

Architecture : Gloria Cabral, Paraguay
(Mentor : Peter Zumthor, Suisse)

L’architecte paraguayenne Gloria Cabral, 32 ans, est associée au bureau d’architectes Gabinete de Arquitectura. Profondément attachée à l’approche collaborative du travail, elle aborde l’architecture avec originalité, se consacrant à des projets à forte dimension écologique et sociale tout en privilégiant l’échange avec les autres architectes et l’utilisation créative de matériaux locaux.
 
Danse : Myles Thatcher, Etats-Unis
(Mentor : Alexei Ratmansky, Russie)

Salué pour sa polyvalence et son immense talent, le danseur et chorégraphe américain Myles Thatcher, 24 ans, a étudié au Conservatoire Harid de Floride, à l’Ecole du Ballet Ellison de New York et à l’Ecole du ballet de San Francisco, dont il intègre officiellement le corps de ballet en 2010. Thatcher s’apprête à chorégraphier une pièce à l’affiche de la saison 2015 du Ballet de San Francisco.
 
Cinéma : Tom Shoval, Israël
(Mentor : Alejandro González Iñárritu, Mexique)

Passionné de cinéma depuis son enfance, le réalisateur et scénariste Tom Shoval, 32 ans, est diplômé de l’école de cinéma et télévision Sam Spiegel de Jérusalem. Ses courts métrages ont été largement primés dans le cadre de festivals cinématographiques du monde entier. Son premier long métrage, Youth (2013), a été présenté en première à la Berlinale et a obtenu le Prix du meilleur film au Festival du film de Jérusalem.
 
Littérature : Miroslav Penkov, Bulgarie
(Mentor : Michael Ondaatje, Canada)

L’écrivain Miroslav Penkov, 31 ans, écrit sur l’histoire et la culture de la Bulgarie pour faire entendre la voix de ses compatriotes. Titulaire d’une maîtrise ès Beaux-Arts en création littéraire de l’Université de l’Arkansas, il est professeur assistant en anglais dans le cadre du programme de création littéraire de l’Université de North Texas. Miroslav Penkov, qui écrit à la fois en anglais et en bulgare, a reçu en 2012 le Prix de la nouvelle internationale décerné par la BBC.
 
Musique : Vasco Mendonça, Portugal
(Mentor : Kaija Saariaho, Finlande)

Le compositeur portugais Vasco Mendonça, 36 ans, commence à se faire un nom sur la scène musicale internationale. Ont notamment été salués par la critique The Boys of Summer (2012), pièce de musique de chambre terminée récemment, et The House Taken Over (2013), opéra de chambre d’une heure. A ces deux oeuvres majeures commandées par le Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence – qui, d’ailleurs, a présenté en première plusieurs des compositions de Vasco Mendonça – s’ajoute Ping (2013), jouée en première au Royaume-Uni. Vasco Mendonça enseigne également l’analyse et la composition musicales à l’Université Lusíada de Lisbonne.
 
Art dramatique : Sebastián Solórzano Rodríguez, Mexique
(Mentor : Jennifer Tipton, Etats-Unis)

Le concepteur lumière mexicain Sebastián Solórzano Rodríguez, 28 ans, s’inspire de la peinture et du cinéma expérimental. Créateur d’éclairages de scène pour le Centre de Production de Danse Contemporaine (CEPRODAC) au Mexique, il travaille également avec Luz Y Fuerza: Cine Expandido (cinéma élargi), un groupe interdisciplinaire d’artistes – dont il est cofondateur – qui crée des dispositifs d’éclairage faits main destinés aux installations d’art et aux performances de cinéma en direct.
 
Arts visuels : Sammy Baloji, République démocratique du Congo
(Mentor : Olafur Eliasson, Danemark/Islande)

L’artiste photographe congolais Sammy Baloji, 35 ans, utilise la photographie comme un outil d’observation lui permettant d’écrire sur sa société. Ses séries de clichés ont été maintes fois exposées en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique. Il travaille entre la Belgique et la République démocratique du Congo, son pays d’origine, où il réalise des photomontages bouleversants sur sa terre natale. Lauréat du Prix Afrique en création (2007), du Prix Prince Claus (2008) et du Prix Spiegel (2012), Baloji fonde la Biennale de Lubumbashi et le Centre d’art Picha.

 « Rolex est fière de promouvoir ainsi de jeunes artistes », déclare Rebecca Irvin, directrice des programmes philanthropiques de Rolex. « Très ambitieux, le Programme recherche les meilleurs talents aux quatre coins du monde, sans s’imposer de limites géographiques. Nous sommes ravis que les protégés choisis soient cette fois encore de nationalités si diverses », poursuit-elle. Et elle conclut : « L’année à venir constitue pour chacun des sept protégés une occasion unique d’apprendre et de s’épanouir auprès d’un maître reconnu dans sa discipline. Ce nouveau cycle de mentorat réserve bien des surprises artistiques, et Rolex se réjouit de découvrir lesquelles. »
 
En vue du cycle 2014-2015, des comités de sélection internationaux ont invité 154 artistes de tous les continents à se porter candidats à l’année de mentorat. Trois ou quatre finalistes ont alors été sélectionnés pour chacune des disciplines. Ces finalistes ont ensuite rencontré le mentor concerné qui a procédé au choix final de son protégé. Le couple mentor-protégé organise sa collaboration à sa convenance. Au terme de chaque cycle, une cérémonie de clôture permet aux mentors et aux protégés, devant un parterre d’artistes internationaux, de partager les moments forts de leur année passée ensemble.
 
Chaque protégé reçoit une somme de 25 000 francs suisses destinée à couvrir les frais encourus. Par ailleurs, une fois l’année de mentorat achevée, chacun reçoit une somme de 25 000 francs suisses pour créer une oeuvre inédite. Ainsi soutenus, tous ces jeunes talents ont le temps d’apprendre, de créer et de s’épanouir loin des contraintes financières et commerciales auxquelles sont confrontés les artistes qui débutent leur carrière professionnelle.
 
A propos du Programme Rolex de mentorat artistique

Créé par Rolex, le Programme Rolex de mentorat artistique est un projet philanthropique biennal destiné à perpétuer le patrimoine artistique par-delà les générations, les continents et les cultures. Depuis son lancement en 2002, il fédère autour de lui une extraordinaire communauté d’artistes de tous horizons. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Mai 2014 | Lu 574 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances