Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Rolex Datejust 41 : le retour en grâce d'une star de l'horlogerie


Rolex revient cette année sur l’un de ses best-sellers. Sur « la » montre qui, avec la Submariner, symbolise Rolex par excellence. La fameuse Datejust. Pendant des années, ce garde-temps en or et acier (36 mm) a représenté « la » montre de luxe. Symbole fort d’une sportive aussi à l’aise sur les greens que dans les bureaux feutrés de grands groupes internationaux.



Avec le temps, ce modèle ne s’est jamais vraiment démodé. Certes, les versions or et acier étaient moins aimées en Europe et notamment en France, mais la Datejust a toujours représenté la marque Rolex de belle manière à l’international. Cependant, compte-tenu des standards actuels, cette montre avait besoin d’un lifting afin de correspondre aux envies des amateurs de montres du 21ème. A savoir, une taille un peu plus grande…
 
C’était chose fait déjà depuis quelques années avec la Datejust 41 mm. Mais ces modèles n’étaient disponibles que sur acier ou acier et or gris. En 2016, la marque genevoise revient donc avec une Datejust 41 en Rolesor (la manière de Rolex de dénommer ses montres en or et acier) sur bracelet Jubilé mais aussi et surtout, avec un tout nouveau calibre « maison » automatique, le 3235, affichant une très confortable réserve de marche de 70 heures !
  
La Datejust de Rolex est née en 1945. Elle fut la toute première montre-bracelet Chronomètre, automatique et étanche à afficher le calendrier dans un guichet à 3 h sur le cadran. La date sur une montre peut paraitre une évidence de nos jours, mais ce n’était pas le cas à l’époque. Cette évolution représentait une formidable avancée technique !

Combinaison d’or et d’acier sur une montre Rolex, le Rolesor est une véritable signature de la marque depuis 1933, date à laquelle le nom a été déposé. C’est la rencontre entre deux métaux : l’un, noble et précieux, l’or ; l’autre, l’acier, réputé pour sa résistance. Le principe du Rolesor est simple : la lunette, la couronne ainsi que les mailles de centre du bracelet sont en or jaune ou Everose (or rose Rolex) tandis que la carrure et les mailles de bord sont en acier 904L. Introduit sur le modèle Datejust en 1948, le Rolesor a incontestablement contribué au statut mythique de cette montre.
 
Le boîtier Oyster de la Datejust 41, garanti étanche jusqu’à 100 mètres, est taillée dans un bloc massif d’acier 904L. Son fond cannelé est hermétiquement vissé à l’aide d’un outil spécial qui permet aux seuls horlogers Rolex d’accéder au mouvement. La couronne de remontoir, munie du système de double étanchéité Twinlock, se visse solidement sur le boîtier. Quant à la glace, surmontée de la loupe Cyclope à 3 h (x 2,5), elle est en saphir pratiquement inrayable.  
 
Cette nouvelle Datejust embarque un tout nouveau calibre automatique, le 3235, un mouvement de nouvelle génération entièrement développé et manufacturé par Rolex. Ce dernier s’appuie sur quatorze brevets ! Il intègre le nouvel échappement Chronergy breveté par Rolex, qui combine un haut rendement énergétique avec une grande sécurité de fonctionnement. Réalisé en nickel-phosphore, il est en outre insensible aux perturbations magnétiques.

L’oscillateur comprend une version optimisée du spiral Parachrom bleu, breveté et produit par Rolex dans un alliage paramagnétique exclusif qui le rend par ailleurs jusqu’à dix fois plus précis qu’un spiral traditionnel en cas de chocs. Ce dernier est muni d’une courbe Rolex garantissant sa régularité dans toutes les positions. Enfin, ce calibre offre une très belle réserve de marche de 70 heures environ.

Depuis une dizaine d’années, Rolex a revu la conception de ses bracelets… Nettement plus « quali » qu’auparavant. Cette nouvelle Datejust 41 Rolesor est proposée sur l’Oyster ou le fameux Jubilé (notre préféré pour ce modèle). Ces deux bracelets combinant acier 904L et or bénéficient du nouveau fixage invisible intégré sous la lunette. Ils sont par ailleurs dotés d’un fermoir Oysterclasp à boucle déployante et disposent de la maille de rallonge rapide Easylink, un ingénieux système breveté par Rolex qui permet d’ajuster facilement la longueur d’environ 5 mm pour un surcroît de confort en toute circonstance.
 
Enfin, « last but not least », la Datejust 41 bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif redéfinie par Rolex en 2015. Ce titre atteste que la montre a subi avec succès toute une batterie de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires, selon ses propres critères, plus sévères que les normes horlogères.

Cette certification porte sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté (contrairement au COSC qui ne concerne que le calibre seul). De fait, la précision d’un Chronomètre Superlatif Rolex est de l’ordre de -2/+2 secondes par jour, soit plus de deux fois celle exigée d’un Chronomètre officiel. Ce statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert (versus rouge auparavant) dont est assortie chaque montre Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans.

Spécificités techniques

Boitier 41 mm Oyster (carrure monobloc, fond et couronne vissés)
Matériau : Rolesor jaune (combinaison d’acier 904L et d’or jaune 18 ct), finition polie
Lunette cannelée
Fond : vissé à cannelures Rolex
Couronne de remontoir vissée, système de double étanchéité Twinlock
Glace : saphir résistant aux rayures
Loupe cyclope sur la date et double traitement antireflet
 
Etanchéité : 100 mètres
 
Calibre 3235, Manufacture Rolex à remontage automatique bidirectionnel par rotor Perpetual
Précision : -2/+2 sec/jour, en montre
Stop seconde pour mise à l’heure précise
Oscillateur : fréquence: 28800 alt/h (4 Hz)
Spiral Parachrom bleu paramagnétique courbe Rolex
Balancier de grande taille à inertie variable
Réglage haute précision par 4 écrous Microstella en or
Pont de balancier traversant
Amortisseurs de chocs haute performance Paraflex
Echappement : chronergy à rendement optimisé
Ancre et roue d’échappement paramagnétiques en nickel-phosphore
31 rubis
 
Réserve de marche : environ 70 heures
 
Cadran champagne, finition soleil
Appliques : index en or jaune 18 ct, Chromalight
Aiguilles : or jaune 18 ct, Chromalight
 
Bracelet Jubilé (5 mailles), maillons massifs en Rolesor jaune, mailles de centre polies, mailles de bord satinées avec tranche polie
Fermoir Oysterclasp à boucle déployante avec rallonge rapide de confort Easylink de 5 mm

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Avril 2016 | Lu 14577 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques