Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Rolex : la Deepsea Sea-Dweller D-Blue légèrement revisitée


Rolex a présenté à l’occasion de la dernière Foire de Bâle, non pas une nouvelle Deepsea Sea-Dweller D-blue, mais une évolution de ce modèle qui est très certainement l’une des plus belles et l’une des plus désirables plongeuses qui soit sur le marché.



Aout 2014, Rolex introduisait à New-York, une splendide Deepsea Sea-Dweller Deepblue réalisée en hommage à James Cameron et à ses expéditions dans les eaux profondes de notre globe. Cette plongeuse totalement hors pair reprenait les caractéristiques de la Deepsea Sea-Dweller, mais avec un cadran dégradé du bleu vers le noir de toute beauté.
 
Depuis, cette montre a toujours été très recherchée sur le marché vu qu’en quatre ans, les détaillants ont été livré au compte-goutte. Sa côte sur le marché de l’occasion n’a d’ailleurs jamais faibli. D’autant qu’en plus de nombreuses rumeurs -totalement infondées- annonçaient son arrêt…
 
Non seulement, Rolex n’a pas cessé la production de ce modèle, mais en plus, la marque à la couronne en propose une nouvelle version revisitée. Ce qui devrait faire grimper à terme, la côte des références D-blue produites pendant les quatre dernières années, avec a priori quelques cadrans qui différent selon les années de production. Bref, cette Cameron de première génération est un véritable collector en puissance. Avis aux amateurs d’investissement-plaisir.

Même si cette montre est une véritable rareté très recherchée, il n’en reste pas moins vrai que des nombreux spécialistes considéraient cette plongeuse Rolex comme « ratée », notamment à cause de l’épaisseur de son boitier et de son bracelet jugé disproportionné par rapport à la taille de la montre. Soit.
 
De toute évidence, Rolex a entendu ces critiques puisque Baselworld 2018 a vu l’arrivée d’une nouvelle D-blue. Globalement, la montre reste la même et il faut avoir les deux modèles l’un à côté de l’autre pour vraiment les différencier. Ceci étant, les changements sont tout de même notables : de nouvelles cornes, un nouveau bracelet et un nouveau calibre…    
 
Rolex à bien évidemment conservé le fameux cadran de la Deepblue ; un cadran qui part du bleu à midi pour se fondre dans le noir à six heures (et date sans cyclope à 3h). Telle une plongée en eaux profondes. Très profondes. Deepsea donc…

Ce dernier reste identique aux versions précédentes, à ceci près qu’il arbore une couronne Rolex blanche à 6h (sous l’index) entouré de la mention Swiss Made. Les aiguilles en or gris sont également légèrement plus longues, notamment celle des minutes.

Le boitier en acier monobloc 904L (qualité de l’acier chirurgical) avec fond en titane de grade 5 conserve sa taille de 44 mm et son étanchéité « record » à 3.900 mètres. L'entrecorne passe quant à elle de 21mm à 22mm. Toutefois, les cornes ont été retravaillées de manière à ce que la boite tombe mieux sur le poignet. Le verre saphir de 5,5 mm légèrement bombé est toujours associé à une valve à hélium qui permet aux gaz qui se sont infiltrés dans la montre lors de la plongée en caisson de s’échapper sans risque au cours de la remontée.
 
En effet, à très grandes profondeurs, les plongeurs professionnels utilisent des caissons pressurisés dans lesquels, entre deux plongées, ils respirent un mélange gazeux à haute pression comprenant notamment de l’hélium. Or ce gaz très volatile s’insinue dans la montre. Pendant les phases de décompression, lors de la remontée en surface, cette valve à hélium sert de soupape de sécurité.
 
L’ensemble est complété d’une lunette céramique (Cerachrome) noire brillante graduée 60 minutes qui permet au plongeur de lire son temps d’immersion avec précision. Gravés dans ce Cerachrom, les chiffres et les graduations font l’objet d’un dépôt de platine selon une technique PVD brevetée par Rolex.

Placé à l’intérieur de la carrure de la montre entre la glace et le fond du boîtier, l’anneau en acier inoxydable à haute performance dopé à l’azote (baptisé Ringlock) supporte à lui seul la pression exercée par l’eau sur la glace et le fond du boîtier. La couronne de remontoir Triplock  (symbolisé par les trois points), munie de trois joints et vissée au boîtier, vient parfaire le système d’étanchéité.
 
Dans cette nouvelle Sea-Dweller Deepsea dont la référence est 126660 (vs 116660), l’ancien calibre chronomètre 3135 a été remplacé par le mouvement « maison » nouvelle génération 3235 toujours COSC mais aux performances supérieures. Ce moteur mécanique à remontage automatique s’appuie sur quatorze brevets pour offrir des gains fondamentaux en matière de précision, d’autonomie, de résistance aux chocs et aux champs magnétiques, de confort d’utilisation et de fiabilité.
 
Il intègre le nouvel échappement Chronergy breveté par Rolex, qui combine un haut rendement énergétique avec une grande sécurité de fonctionnement. Réalisé en nickel-phosphore, il est en outre insensible aux perturbations magnétiques. Quant à sa réserve de marche, elle atteint les 70 heures avec une précision de l’ordre de -2/+2 secondes par jour.

A part les cornes et le calibre, l’autre nouvel élément fondateur de cette D-Blue est le fameux bracelet en acier brossé dont la forme générale a été redesignée afin de mieux s’adapter à la taille et au look du boitier, d’ailleurs légèrement moins épais.

Il est équipé d’un fermoir de sécurité Oysterlock, prévenant toute ouverture accidentelle et de l’ingénieux système Glidelock, permettant d’ajuster parfaitement le bracelet (par « saut » de 2 mm – max 20 mm) par-dessus toute combinaison de plongée ; le tout sans outils.
 
Rappelons que depuis sa création, Rolex est intimement liée à la mer et à son exploration… De la traversée de la Manche par Mercedes Gleitze en 1926 aux 10.916 mètres de profondeur avec la Deep Sea Special de la Fosse des Mariannes en 1960 avec le Trieste en passant par l’expédition Deepsea Under the Pole en 2010, la marque genevoise a fait partie des plus grandes aventures sous-marine.

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Août 2018 | Lu 6864 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos