Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Rolex : une boutique éphémère aux 24 Heures du Mans 2011


Pour la troisième fois consécutive, la manufacture horlogère genevoise Rolex (par le biais de la boutique Rolex de la rue de Rennes à Paris), sera présente aux 24 Heures du Mans. En effet, du 8 au 12 juin 2011, la marque à la couronne ouvrira une boutique éphémère dans le village du circuit. Une grande partie de la collection sera disponible à la vente, avec en vedette, bien sûr, les fameuses Daytona.


Copyright Alexis Francis Boeuf
Rolex est chronométreur officiel des 24 Heures du Mans. Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que la marque soit présente sur le circuit par le biais de nombreuses banderoles et affiches.

Mais Rolex va plus loin, puisque pour la troisième année consécutive, la manufacture genevoise ouvrira dans le village du mythique circuit du Mans, une boutique éphémère.

Ainsi, du 8 au 12 juin 2011, vous aurez la possibilité de découvrir (entre deux séances d’essais et les courses) une grande partie de la collection. Naturellement, la fameuse Daytona, montre de pilote par excellence, aura la vedette.

Notez bien qu’il ne s’agit pas d’un show-room mais bel et bien d’un espace de vente. Côté conseils, aucune crainte à avoir, vous retrouverez pendant ces cinq jours, une grande partie des équipes de la boutique Rolex de la rue de Rennes.

Copyright Alexis Francis Boeuf
Profitons de cet évènement pour revenir sur l’implication de Rolex dans les 24 Heures du Mans, mais également dans le domaine de la course automobile…

Depuis 2001, Rolex est partenaire des 24 Heures du Mans en qualité de « Montre Officielle ». Les 24 Heures du Mans suscitent de nombreuses innovations technologiques dont profiteront ensuite les voitures de grande série (freinage, éclairage, consommation, biocarburants, étude de résistance des pneumatiques…).

Ces développements concernent aussi bien les performances techniques que la fiabilité, la robustesse et la sécurité.

Mais la présence de Rolex dans le sport automobile remonte aux années 1930… A l’époque, le pilote anglais Sir Malcolm Campbell, multi-recordman de vitesse sur terre, portait déjà une Rolex Oyster. Nombre des records de Campbell furent établis sur les plages de Daytona, en Floride. En septembre 1935, au volant de son terrible Bluebird, il fut le premier à franchir la barre mythique des 300 miles à l’heure, atteignant plus de 301 mph, soit environ 484 km/h. Un authentique exploit pour l’époque !

Copyright Alexis Francis Boeuf
C’est à la fin des années 1950 que naquit la véritable alliance entre Rolex et les sports mécaniques.

En 1959, Rolex s’associait au Daytona International Speedway, en Floride, le fameux circuit où depuis la fin des années 1960 se déroulent les 24 Heures de Daytona.

En 1992, Rolex choisissait d’être sponsor principal (« Title Sponsor ») de l’épreuve, devenue entre-temps l’une des plus prestigieuses du monde dans sa catégorie, aux côtés des 24 Heures du Mans.

Disputée chaque année, la Rolex 24 At Daytona est la seule compétition de ce type en Amérique du Nord. Cette course de l’extrême a inspiré à Rolex une montre tout aussi exceptionnelle, la Cosmograph Daytona. Conçue pour les amoureux de la vitesse, la Rolex Cosmograph Daytona permet à celui qui la porte de chronométrer des temps et calculer des vitesses horaires moyennes.

Copyright Alexis Francis Boeuf
L’une des courses les plus fascinantes au monde

Créées en 1923, les 24 Heures du Mans sont la plus ancienne et la plus prestigieuse course automobile d’endurance au monde. Chaque année depuis plus de quatre-vingts ans, au mois de juin, quand les jours sont les plus longs et les nuits les plus courtes, les marques automobiles de pointe et les pilotes de renommée internationale s’y donnent rendez-vous.

Cette grande épreuve est organisée par la Société Sportive Professionnelle de l’Automobile Club de l’Ouest (SSP-ACO) sur le « Circuit des 24 Heures », long de 13,629 km et situé non loin du Mans, à quelque 200 km au sud-ouest de la capitale française, Paris.

Le départ sera donné le samedi à 15h, quelles que soient les conditions météorologiques. Plus de soixante équipages de trois pilotes se relayeront tout au long de cette édition 2011 au volant de leurs machines dans une épreuve où la fiabilité mécanique sera aussi cruciale que la résistance physique et mentale des conducteurs.

Sera déclaré premier l’équipage qui aura parcouru la plus grande distance en vingt-quatre heures, une distance dépassant souvent les 5 000 kilomètres.

Un circuit de légende

Le Circuit des 24 Heures, qui accueille l’épreuve, présente la particularité d’être mixte et non permanent en ce sens qu’il est constitué à la fois de routes normales habituellement affectées à la circulation et de tronçons du circuit Bugatti, construit en 1965 et également utilisé pour d’autres compétitions.

Copyright Alexis Francis Boeuf
Aujourd’hui, Rolex sponsorise trois types de manifestations, dont des épreuves d’endurance :

- La Rolex 24 At Daytona
- Les 24 Heures du Mans
- L’Intercontinental Le Mans Cup
- Et les Grand-Am Rolex Sports Car Series presented by Crown Royal, qui regroupent plusieurs épreuves courues aux Etats-Unis.

Rolex est la « Montre Officielle » des 24 Heures du Mans depuis 2001.

Rolex parraine également des épreuves à caractère historique, dont :

- En Angleterre, le Goodwood Revival consacré aux voitures de course pré-1966,

- Et la Rolex Monterey Motorsports Reunion qui concentre chaque année des centaines de voitures sur le circuit californien de Laguna Seca, à Monterey. Rolex en est le principal sponsor depuis 2001.

Enfin, Rolex s’est associée à des rassemblements consacrant davantage l’élégance des voitures anciennes plutôt que leurs performances en course, dont :

- Le Pebble Beach Concours d’Elegance lancé en 1950 dans le but de présenter les modèles les plus avant-gardistes de l’époque et qui aujourd’hui affiche des « anciennes » extraordinaires. Ce concours, le plus prestigieux au monde dans son genre, a lieu tous les mois d’août à Pebble Beach, en Californie. Rolex en est « Montre Officielle » depuis 1997.

- Le Pebble Beach Tour d’Elegance presented by Rolex créé en 1997 afin d’offrir au public le spectacle de l’élégance des automobiles en mouvement. Rolex est le principal sponsor de ce rendez-vous depuis 2007.

- Et The Quail, A Motorsports Gathering, qui rassemble des voitures de course de légende au coeur de la vallée de Carmel, en Californie. Rolex en est « Montre Officielle » depuis 2005.

Copyright Alexis Francis Boeuf

Parmi les témoignages Rolex, on retrouve deux figures emblématiques : Tom Kristensen, huit fois vainqueur des 24 Heures du Mans, et le triple Champion du Monde écossais de F1 Sir Jackie Stewart, l’un des plus grands pilotes de sa génération.

Tom Kristensen
Date de naissance : 7 juillet 1967
Nationalité : danois

Tom Kristensen, fils du champion de Touring Car danois Carl Erik Kristensen, est bien connu pour avoir battu toutes sortes de records. Son palmarès est impressionnant : il a gagné dans les quinze catégories différentes au sein desquelles il a couru ! Et s’il a remporté cinq fois les Douze Heures de Sebring – l’une des plus anciennes et des plus célèbres courses d’endurance aux USA –, ses victoires les plus fameuses sont les huit succès glanés aux légendaires 24 Heures du Mans, dont six consécutifs entre 2000 et 2005, un record absolu dans l’histoire du Mans.

Né à Hobro, au Danemark, Tom a débuté le karting en 1979 à l’âge de onze ans. Sept ans plus tard, il s’adjugeait les Championnats Senior danois et scandinaves et en 1987, le voilà finaliste des Championnats du Monde. Plus tard, Tom Kristensen devint champion de F3 en Allemagne mais aussi au Japon. Puis en 1995, 1996 et 1997, il termina en tête des Championnats internationaux et japonais de Formule 3000 avant de devenir pilote d’essai chez Tyrrell en F1.

A une semaine des 24 Heures du Mans 1997, il manquait un pilote à l’équipe allemande Joest pour épauler Michele Alboreto (ITA) et Stefan Johansson (SWE). Kristensen fit l’affaire et remporta la course avec ses équipiers tout en établissant un nouveau record du tour, un exploit remarquable si l’on se rappelle qu’il n’avait que dix-huit tours d’entraînement au compteur et presque aucune expérience en endurance.

Ses grands succès suivants arrivèrent en 2000 quand il rejoignit Audi qui sortait sa nouvelle R8. Bilan : victoires aux 12 Heures de Sebring et aux 24 Heures du Mans. En 2001 et 2002, nouvelles victoires au Mans, Tom entrant dans l’histoire en 2002 avec ses coéquipiers Frank Biela (GER) et Emanuele Pirro (ITA) pour avoir gagné trois années d‘affilée avec une voiture de la même marque.

Audi ayant fait l’impasse sur Le Mans en 2003, Tom Kristensen se retrouva chez Bentley. Avec Guy Smith (GBR) et Rinaldo Capello (ITA), il fit tourner sa Bentley Speed Eight verte 377 fois autour de circuit du Mans, arrachant une nouvelle victoire très convaincante et bien méritée.

En 2004 et 2005, Kristensen revint avec l’Audi R8, à nouveau pour gagner ! Sa victoire de 2004 avec l’équipe japonaise Goh le plaça à égalité avec la légende belge Jacky Ickx, incroyable sextuple vainqueur au Mans. L’année suivante, avec l’American Champion Racing Team, le voilà premier pilote à détenir sept victoires au Mans et autant de fois d’affilée. Rappelons que c’était sa neuvième participation depuis 1997.

C’est en 2006 qu’apparut la nouvelle Audi R10 TDI à moteur diesel. Mais malgré de grandes ambitions et un fantastique début avec cette nouvelle voiture aux 12 Heures de Sebring, Tom et ses équipiers durent s’incliner au Mans. En 2007, c’est sur accident que la voiture de Kristensen dut se retirer alors qu’elle possédait l’avance incroyable de quatre tours. Mais en 2008, les affaires reprennent et avec Allan McNish (UK) et Rinaldo Capello (ITA), il gagne de fantastiques 24 Heures du Mans à la vitesse moyenne de 216 km/h, arrêts au stand, pluie et périodes de neutralisation compris. Huitième victoire et nouveau record pour Tom !

Au Mans en 2009 et 2010, Kristensen et ses équipiers seront troisièmes avec l’Audi R15 TDI. De plus, l’an dernier, Tom Kristensen fut élu « Sportif de la décennie » par deux grands médias, TV2 pour le petit écran et le Berlingske Tidende pour la presse écrite, et nommé « World’s Best Sports Car Driver of the Decade » par le célèbre magazine britannique Autosport. Le pilote danois sera au départ de l’édition 2011 des 24 Heures du Mans, très désireux d’ajouter une nouvelle victoire à son palmarès extraordinaire.

Sir Jackie Stewart
Date de naissance : 11 juin 1939
Nationalité : britannique

Sir Jackie Stewart incarne sans conteste l’une des figures les plus emblématiques de la course automobile contemporaine. Près de quarante ans après son retrait de la compétition à la fin de la saison 1973, son aura et son influence continuent d’imprégner un univers qu’il aura énormément marqué tant du point de vue sportif que personnel.

Son palmarès en fait l’un des pilotes de Formule 1 les plus titrés des cinquante dernières années tandis que son engagement résolu en faveur de la sécurité des pilotes a profondément influencé la discipline. Sa retraite sportive ne l’a pas empêché de demeurer actif dans le sport automobile. Avec son fils Paul, il a notamment fondé en 1997 une écurie de F1 qui a duré trois saisons.

L’implication de Sir John Young « Jackie » Stewart dans le monde de l’automobile et des sports moteurs remonte à son enfance. Né d’un père garagiste, Jackie – à l’instar de son frère aîné Jimmy – fut très tôt initié à la mécanique puis à la conduite sportive.

Au début des années 1960, après avoir remporté quelques succès locaux, il se vit offrir une séance d’essai en Formule 3. Faisant immédiatement montre de son sens inné du pilotage, le jeune Stewart débuta alors une carrière qui ne tarda pas à devenir glorieuse en Formule 1.

En 1964, Stewart remporta sa première course au volant d’une Formule 3. L’année suivante, il débutait en F1 sous les couleurs de l’écurie BRM et décrochait sa première victoire à Monza la même année. Cherchant constamment à surpasser ses concurrents, il totalisait les succès, devenant très vite l’homme à battre.

De 1965 à 1973, Sir Jackie Stewart disputa 99 Grands Prix de F1, remportant 27 victoires, devenant trois fois Champion du Monde (en 1969, 1971 et 1973) et terminant 44 fois sur le podium. Son record de 27 victoires ne fut battu que quatorze ans plus tard, en 1987, par le Français Alain Prost qui disputait alors son 117e Grand Prix.

Célèbre en F1, l’Ecossais a également participé aux 24 Heures du Mans 1965 avec Graham Hill (GBR), terminant dixième au classement général avec sa Rover-BRM expérimentale à turbine. En 1966, sa vie bascula. Victime d’un grave accident sur le circuit belge de Spa-Francorchamps dont il sortit légèrement blessé, il prit soudain conscience de l’obligation d’améliorer la sécurité des pilotes. Il y consacrera désormais toute son énergie.

Jackie Stewart s’est également beaucoup impliqué dans la lutte contre la dyslexie, un handicap dont il souffrit dans sa jeunesse.

Rolex : une boutique éphémère aux 24 Heures du Mans 2011

Rolex : une boutique éphémère aux 24 Heures du Mans 2011

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Juin 2011 | Lu 2688 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances