Romain Jérôme propose sa montre Titanic DNA en chronographe


La jeune firme horlogère RJ Watches poursuit le développement de sa collection « DNA of Famous Legends » en proposant cette année, un nouveau garde-temps –toujours- créé en hommage au géant des mers Le Titanic. Il s’agit cette fois-ci d’un chronographe de 50 mm en acier, titane et céramique doté d’un cadran réalisé avec du charbon provenant du célèbre paquebot coulé dans l’Atlantique le 14 avril 1912. Un modèle indéniablement « looké » mais qui risque, une fois encore, de susciter quelques polémiques… Entre provoc' et réussite esthétique.



Romain Jérôme propose sa montre Titanic DNA en chronographe
Pourquoi cette montre pourrait susciter une polémique ? Tout simplement parce que Yvan Arpa, jeune patron de Romain Jérôme (ancien du marketing chez Hublot) a eu l'idée de créer cette collection en s'inspirant du Titanic mais également en y introduisant des matériaux (du charbon pour les cadrans et de l'acier pour les boîtiers) provenant directement du tragique paquebot…

Ainsi, comme le souligne le communiqué de la marque Romain Jérôme, il existe une « relation directe » entre cette montre et le légendaire Titanic disparu le 14 avril 1912 dans les eaux glacées de l'Atlantique…

Et pour cause, chacun de ces modèles contient une petite partie d'acier provenant du paquebot qui gît par 3.840 mètres de fond. La lunette en acier oxydé stabilisé est issue de la fusion entre l’acier authentique de l’épave gisant par 3.840 mètres de fond et celui fourni par le chantier naval Harland & Wolff à Belfast, où fut construit Le Titanic, il y a près d’un siècle.

Toutefois, afin de couper court à toutes les critiques -qui pourraient considérer que l'emploi des matériaux provenant d'un naufrage qui a tout de même coûté la vie à 1.513 passagers n'est pas du meilleur goût- la marque a décidé de s'associer au chantier naval de Belfast et qui œuvre à la mise en place de nombreux projets commémoratifs pour le centenaire de ce tragique accident, qui aura lieu en 2012.

Romain Jérôme propose sa montre Titanic DNA en chronographe

A part ça, le résultat est plutôt réussi. Empreint d'un design audacieux, puissant et imposant, le Titanic-DNA rusted steel T-oxy III Chronographe est doté d'un diamètre conséquent de 50mm qui peut atteindre les 53mm si l’on compte la couronne vissée. Il arbore également des cornes articulées et des boutons poussoirs qui épousent à la perfection le design caractéristique des gardes temps Titanic-DNA, puisqu'ils s'intègrent aux griffes transversales de la pièce.

L’architecture du cadran est construite sur différents niveaux qui superposent des finitions veloutées mâtes pour le fond, satinées pour la fameuse croix transversale et le XII romain, azurées soleil pour les compteurs ; autant de variations autour d'un noir, dont la texture et les nuances sont obtenues par vaporisation de poussières charbonneuses issues des cales de l'épave.

Le design des petits compteurs du chronographe rappelle ceux des machines à vapeur, les aiguilles sont inspirées de l’ancre du Titanic et le balourd prend la forme d’une pièce de timonerie ; autant de finitions faisant écho au chef d'œuvre de la Belle Epoque.

Chaque modèle est limitée à 2'012 exemplaires : clin d'œil à la célébration des 100 ans du Titanic.

Spécificités de la Titanic-DNA rusted steel T-oxy III Chronographe

Romain Jérôme propose sa montre Titanic DNA en chronographe
Calibre : Mouvement 21rj21c créé par Concepto pour RJ Watches

Boîtier : Acier et titane. Diamètre 50 mm.

Griffes : Céramiques de couleur noire avec des vis en titane

Cadran : Noir avec charbon issu du Titanic

Aiguilles : Inspirées de l’ancre du Titanic

Lunette : Acier oxydé stabilisé

Fond : Fond saphir avec double traitement antireflet

Etanchéité : 5 Atm.

Bracelet : Caoutchouc ou Crocodile pleine peau Hornback

Fermoir : Boucle déployante

Série limitée : 2.012 pièces

Les créations horlogères de la série « Titanic-DNA » sont symboliquement limitées à 2012 pièces en l’honneur du 100ème anniversaire du Titanic qui aura lieu en 2012, à l’exception des Tourbillons qui sont limités à 9 pièces. Un certificat notarié authentifie l’origine des matériaux utilisés.

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Février 2008 | Lu 8066 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques