Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Senator Rattrapante : Glashütte Original présente son premier chronographe… à rattrapante


La Senator Rattrapante est le nouveau chef d’œuvre horloger de Glashütte Original. Dévoilée pour la première fois au salon Baselworld 2007, cette édition spéciale -dont le boîtier abrite un calibre 99 à remontage manuel- est limitée à 100 exemplaires. Et, fidèle à la tradition horlogère de cette manufacture, ce nouveau chronographe à rattrapante maîtrise également un autre domaine de la haute horlogerie : le mécanisme d’arrêt.



Senator Rattrapante de Glashütte Original
Le design et le mécanisme sophistiqué de ce nouveau chronographe en platine illustrent tous deux les critères de perfection technologiques et esthétiques de cette manufacture allemande.

Les designers de la Senator Rattrapante avaient en effet pour consigne d’intégrer le calibre 99 dans un boîtier avec fond ouvert sur glace saphir, afin de permettre à l’utilisateur d’admirer les finitions impeccables et la qualité du fabuleux mécanisme de ce chronographe à rattrapante.

La conception de ce mécanisme fut un véritable défi pour les designers de la manufacture, puisque leur principale mission était de créer une montre équipée de deux dispositifs d’arrêt. Défi relevé avec succès pour ce nouveau modèle fabriqué en série limitée à 100 exemplaires.


Senator Rattrapante de Glashütte Original

Senator Rattrapante de Glashütte Original
A l’intérieur du calibre 99 à remontage manuel, les pièces mobiles comme les tiges, les pignons et les roues sont enchâssées dans des coussinets en rubis.

Mais ce mouvement, qui pour la première fois comporte une roue d’échappement placée entre deux contre-pivots, présente d’autres améliorations techniques : l’extrémité du pignon de la roue d’échappement est enchâssée dans un coussinet en rubis, ce qui permet de réduire les frottements. La régularité du balancier garantit ainsi la stabilisation de l’amplitude.

Le design des coussinets flottants des pinces de la rattrapante illustre également une parfaite maîtrise technique. Ces coussinets répartissent l’énergie de façon équilibrée, permettant ainsi l’ouverture de la pince sans que celle-ci n’appuie sur la quatrième roue de la rattrapante. Ces éléments sont quelques uns des chefs d’œuvres de mécanique que laisse apparaître le fond ouvert sur glace saphir.

Senator Rattrapante de Glashütte Original

Senator Rattrapante de Glashütte Original
Autre caractéristique remarquable de la Senator Rattrapante : sa fonction « retour en vol ». Celle-ci présente l’énorme avantage de permettre de lancer instantanément un nouveau chronométrage lorsque le chronographe est déjà en marche.

Le design impeccable du cadran de ce premier chronographe-bracelet à rattrapante de Glashütte Original devrait séduire tous les amoureux de l’horlogerie. De fait, ses concepteurs se sont inspirés des premières montres à gousset.

L’un de leurs principaux objectifs pour la Senator Rattrapante était la lisibilité des données. C’est pourquoi ils ont choisi des couleurs offrant un grand contraste les unes par rapport aux autres. Et le rouge et le blanc sur fond anthracite offrent effectivement une parfaite lisibilité à ce garde-temps.

Les aiguilles des heures, des minutes et des stop secondes glissent sur le cadran sombre en argent. L’aiguille rouge de la rattrapante suit la trotteuse en argent à travers l’échelle des minutes lorsque la fonction rattrapante est activée. Les guichets en argent poli contrastent élégamment avec le fond anthracite du cadran et le célèbre guichet date Glashütte Original apparaît à 4 heures.

Les chiffres romains donnent du caractère à ce précieux garde-temps, qui comme tous les modèles en platine de Glashütte Original arbore une couronne ornée d’un cabochon en onyx.

Le calibre 99 à remontage manuel de ce garde-temps exclusif est abrité à l’intérieur d’un solide boîtier en platine de 42 mm de diamètre. Comme tous les modèles de la ligne Senator, la nouvelle Senator Rattrapante épouse le poignet à la perfection, grâce à son bracelet en crocodile noir.

Boîtier en platine
Diamètre : 42 mm
Hauteur : 15 mm

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Août 2007 | Lu 7752 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques