Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art


Swatch aime l’art et les artistes. Et le montre. La marque vient en effet de présenter dans le cadre de la Biennale de Venise, une série de nouveaux garde-temps qui intègrent les collections Swatch & Art. Parmi eux, deux modèles ont été créés par l’artiste Jean-Michel Othoniel et trois autres par les danseurs de la compagnie 7273. Détails.



Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art
Venise, 1er octobre 2011. Le temps est splendide. Il fait chaud. La lagune réverbère le soleil. Eblouissement garanti. Comme d’habitude, les gondoles promènent les couples d’amoureux. Les vaporetto vont et viennent dans un ballet incessant.

Du centre de direction de la Biennale de Venise, la vue est à couper le souffle. « Sublime. Forcément sublime ». Lieu mythique pour présentation de prestige. C’est sur le toit de ce palais vénitien que Swatch présente à la presse ses dernières créations réalisées avec des artistes.

Mme Arlette Emch est là. Amoureuse d’art contemporain et de Venise, la patronne de la marque phare du Swatch Group ne pouvait pas manquer ce rendez-vous. « Entre Swatch et l’art c’est une longue histoire ; c’est une histoire d’amour. Depuis des années, depuis toujours » remarque Mme Emch lors de la présentation officielle de ces nouveaux modèles. Et de préciser : « nous sommes convaincus, chez Swatch, que Jean-Michel Othoniel est l’un des artistes contemporains les plus importants du moment ».

Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art
De fait, la réputation de Jean-Michel Othoniel (né à Saint-Etienne en 1964) ne cesse de croître depuis le début des années 1990. Il continue de repousser les frontières artistiques de diverses manières. Il expose notamment ses sculptures dans des environnements et des lieux paradoxaux, allant d’une grande station de métro (celle du Palais Royal à Paris) à de prestigieuses galeries parisiennes, en passant par les principaux musées de New York, Séoul et Tokyo.

Jean-Michel Othoniel est là également. L’artiste a réalisé deux montres pour la collection Swatch & Arts. « Si ça n’avait pas été pour Swatch je n’aurais pas accepté ce projet » précise-t-il devant les journalistes. Et de poursuivre : « Swatch est un espace de liberté pour les artistes. Et en tant qu’artiste, on a envie de travailler avec vous. Et puis, il faut dire que ces montres ne dégagent pas une image de puissance, contrairement à d’autres. Sinon, c’est simple, je n’aurais pas participé à cette aventure ».

Le sculpteur, comme tant d’autres artistes contemporains avant lui -de Keith Haring à Ivan Navarro- a donc décidé de relever ce challenge. Pas simple pour un homme qui n’a jamais réalisé de montres, qui n’en porte pas et qui travaille le verre. Matière durable, certes… mais fragile ! Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que le développement de ces deux Swatch ait demandé un an de préparation…

Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art
L’artiste français a voulu que ses créations soient mixtes (même si elles restent tout de même plus féminines) : la Swatch Be Black et la Swatch Over the Rainbow (cette dernière étant proposée dans une édition limitée à 777 pièces numérotées pour le monde). Deux « montres objets d’art » qui allient la finesse légendaire de la Skin (de surcroit rarement utilisée dans les collections « art », ce qui la rend encore plus exclusive) au goût de Jean-Michel Othoniel pour le verre.

« Chaque modèle illustre la subtilité de l’artiste dans la recherche de l’harmonie entre couleur et sensualité, deux traits caractéristiques de ses sculptures » souligne la marque horlogère dans son communiqué. L’utilisation du verre transparent, des cristaux et des perles de verre coloré dans ses créations pour Swatch (sans oublier les courbes et les lignes épurées et la boule de verre bleu du packaging unique) permet à l’artiste de créer des objets à la fois décoratifs et de réflexion.

Doté d’un cadran argenté avec imprimé noir effet verre au centre et entouré de quatre cristaux noirs, le modèle Swatch Be Black (SFZ116A/B), disponible en deux tailles, « représente l’union subtile de l’élégance et de la modernité » souligne encore le communiqué

Le bracelet (proposé avec boucle déployante papillon), composé de perles de verre noir souligne ses qualités tactiles et crée un délicat jeu de lumière. Le boîtier en plastique transparent est orné de représentations presque abstraites de perles de verre noir agrandies.

Le modèle Swatch Over the Rainbow est disponible en édition spéciale limitée à 777 pièces numérotées. Il existe en deux tailles. Le cadran est argenté avec imprimé bleu effet verre au centre. Là encore, quatre cristaux (chacun d’une couleur différente) cernent le cadran, ce qui complète l’ensemble et attire le regard sur un bracelet élastique (sans boucle) composé d’une profusion de perles de verre multicolores placées au hasard. Cette Swatch Over the Rainbow est livrée dans un packaging unique : une somptueuse boule de verre fabriquée à la main et soufflée par les artisans qui travaillent aux côtés de Jean-Michel Othoniel qui se rend une fois par mois à Murano près de Venise.

Jean-Michel Othoniel explique son inspiration pour ces créations : « Swatch Be Black et Swatch Over The Rainbow sont les deux modèles que je voulais proposer pour enrichir la prestigieuse série de montres d’artistes ».

Et de poursuivre : « L’arc-en-ciel symbolise toutes les couleurs et le noir en est la synthèse. Les deux extrémités du spectre chromatique sont donc présentes. Je souhaitais que le contraste entre ces deux montres symbolise une preuve d’engagement et de fierté. La montre de tous les jours devient un objet de culte. La couleur noire, marquée politiquement en 1966 et tendance en 1980, deviendra radicale en 2012. Le symbole de l’arc-en-ciel, révolutionnaire en 1969 et mode en 1975, deviendra poétique en 2012 ». « J’aime porter cette montre à l’intérieur du poignet (ndlr : Jean-Michel Othoniel porte le modèle Swatch Over the Rainbow). C’est mon temps intime. Et puis, de cette manière, elle devient un autre objet. Un beau bracelet de perles multicolores ».

Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art
Afin de renforcer encore la relation entre Swatch & Art et les arts de la scène contemporains, les chorégraphes et danseurs Laurence Yadi et Nicolas Cantillon de la Compagnie 7273, ont choisi de transposer une partie des émotions et de la sensualité de leurs spectacles aux trois modèles qu’ils ont réalisé pour Swatch : Swatch-Climax, Swatch-Nil et Swatch-Romance-s (ce dernier modèle étant une édition spéciale limitée à 777 pièces numérotées).

Les détails minimalistes se conjuguent à une palette de couleurs évoluant du noir intense au sable naturel en passant par le blanc immaculé, appliquée respectivement aux trois modèles.

Nicolas Cantillon (né à Melun en France, en 1972) et Laurence Yadi (née à Argenteuil en France, en 1973), deux danseurs et chorégraphes ayant reçu une formation classique, exercent leur art sous l’appellation « Compagnie 7273 ».

Nicolas Cantillon a été formé au conservatoire Marius Petipa à Paris à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Laurence Yadi, quant à elle, est passée des études de sport à la danse grâce à une bourse, et a rejoint le centre Alvin Ailey de New York.

Leurs carrières se sont d’abord croisées alors qu’ils travaillaient tous deux comme danseurs ou assistants-chorégraphes à Paris et à Genève. Ils ont ensuite décidé de s’associer en 2003. Leur projet initial explorait les codes de la représentation. Le projet suivant a fait l'objet d'un court métrage en 2005. Depuis, la Compagnie 7273 a intégré d'autres danseurs, des musiciens et des compositeurs de renom pour créer ou participer à une série de spectacles encensés par la critique qui leur ont assuré une renommée internationale.

Leur première création pour Swatch, Swatch-Climax (GZ254), joue sur l’opposition entre les surfaces noires texturées en relief du cadran et du bracelet et la finition noire lisse du boîtier. Climax, du nom d’un spectacle de la Compagnie 7273, utilise avec éloquence la plus mystérieuse des couleurs afin d’explorer comment une magnifique montre peut perpétuer le triomphe personnel éphémère.

La Compagnie 7273 explique son inspiration créative de la manière suivante : « La chorégraphie de notre spectacle Climax abordait l’idée du temps comme une dilution dans un espace indéfini. Le climax désigne le point culminant. La création du spectacle solo Climax nous a fait prendre conscience que le climax est propre à chacun. Chaque vie connaît un climax. Peut-être est-il passé, peut-être est-il à venir. Un climax est toujours suivi d’une chute. Cependant, une montre le perpétue, car le temps est toujours à son apogée. »

Après l’élimination sans concession de toutes les fioritures visuelles, après avoir donné la priorité aux lignes épurées, il restait à utiliser une teinte sable sur le cadran. Le boîtier écroui et le bracelet silicone du modèle Swatch-Nil (GZ255) suggèrent que la création contemporaine, tout comme la danse, peut harmoniser l’élégance naturelle par un mouvement stylisé. La Compagnie 7273 explique ainsi son inspiration créative : « Inspirés par le mouvement naturel du corps, la montre est couleur sable, évoquant la chorégraphie de Nil. »

La série spéciale limitée à 777 pièces numérotées, Swatch-Romance-s (GZ256S), nous rappelle que l’heure de l’amour, c’est ici et maintenant ! Un cadran blanc accueille deux aiguilles en forme de silhouettes de danseurs qui indiquent gracieusement l’heure qui passe. Ces silhouettes symbolisent l’un des spectacles les plus émouvants de la Compagnie 7273.

Le bracelet de silicone blanc et le boîtier en plastique rond opaque, immaculé lui aussi, prolongent la sensation de pureté esthétique. Des plumes noires ébouriffées, nichées dans la ravissante boîte de présentation de Swatch-Romance-s, viennent compléter le tableau.

La Compagnie 7273 explique son inspiration créative de la façon suivante : « Nous avons eu l’idée d’une montre qui suggère la flexibilité en nous inspirant du spectacle Romance-s. Il s’agit d’un pas de deux abordant les relations de couple qui puise ses racines dans l’histoire de la danse. Le travail sur les silhouettes a fait surgir l’idée d’une montre fantaisie basée sur des membres désarticulés. On peut également y voir un côté Kama Sutra que nous trouvons plutôt drôle… »

Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art

Spécificités techniques des nouvelles Swatch & Arts

Swatch : Jean-Michel Othoniel réalise deux montres pour la collection Swatch & Art
SWATCH BE BLACK

Modèle : Skin
Cadran : argenté avec imprimé noir effet verre au centre et quatre cristaux noirs
Boîtier : plastique transparent
Bracelet : perles de verre noir
Artiste : Jean-Michel Othoniel
Réf SFZ116A/B

SWATCH OVER THE RAINBOW

Modèle : Skin
Cadran : argenté avec imprimé bleu effet verre au centre et quatre cristaux colorés
Boîtier : plastique transparent
Bracelet : perles de verre multicolores enfilées sur un bracelet
Artiste : Jean-Michel Othoniel
Particularité : packaging spécial édition limitée à 777 pièces numérotées
Réf SFZ115S

SWATCH-CLIMAX

Modèle : Gent Original
Cadran : noir texturé avec des aiguilles noires
Boîtier : plastique noir
Bracelet : noir texturé avec des perles de rocaille
Artiste : Nicolas Cantillon et Laurence Yadi de la Compagnie 7273
Réf GZ254

SWATCH-NIL

Modèle : Gent Original
Cadran : couleur sable avec des aiguilles dorées mates
Boîtier : plastique couleur sable
Bracelet : silicone couleur sable
Artiste : Nicolas Cantillon et Laurence Yadi de la Compagnie 7273
Réf GZ255

SWATCH-ROMANCE-S

Modèle : Gent Original
Cadran : blanc avec des disques imprimés représentant des danseurs qui indiquent l’heure
Boîtier : plastique blanc
Bracelet : silicone blanc
Artiste : Nicolas Cantillon et Laurence Yadi de la Compagnie 7273
Particularité : packaging spécial édition limitée à 777 pièces numérotées
Réf GZ256S

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Octobre 2011 | Lu 5532 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques