Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Tu felix Habring² : dix ans et un calibre manufacture


La marque Habring² a été dévoilée au grand public en 2004 par Maria et Richard Habring. Pour célébrer comme il se doit cette décennie, l’horloger autrichien vient de présenter son modèle anniversaire Tu felix Habring² qui abrite le calibre A11entièrement développé -et principalement- manufacturé en Autriche. Détails.



Tu felix Habring² : dix ans et un calibre manufacture
Habring². Voici une marque confidentielle, mais qui en dépit d’un marché du luxe horloger actuel plutôt morose, parvient à se maintenir dans la course. Et c’est tant mieux, il est en effet important pour la profession, mais également pour les consommateurs, que des acteurs indépendants continuent de proposer une offre différente.
 
Pour célébrer son dixième anniversaire, cet horloger vient donc de dévoiler son modèle Tu felix Habring² équipé du calibre manufacture d’origine autrichienne A11 ; « A » pour Autriche et 11, pour rappeler l’année du lancement de son projet de développement, en 2011 donc. En règle générale, les marques qui peuvent se permettre d’équiper leurs garde-temps de mouvements « in house » appartiennent à de grands groupes. Ils bénéficient ainsi des outils de production et de la synergie « groupe ». Notamment en matière de développement et de fabrication.
 
Dans le cas d’Habring², bien évidemment, il n’en est rien. Cette petite marque autrichienne doit travailler seule. Enfin presque seule, puisqu’elle œuvre avec ses partenaires autrichiens, suisses et allemands. Uniquement de petites entreprises familiales. C’est donc, assurément l’un des rares horlogers réellement indépendant à produire son propre calibre manufacture (comme Péquignet ou BRM en France). Ce calibre « maison » à remontage manuel entièrement assemblé à la main et fabriqué en petites quantités par Habring Uhrentechnik OG, remplacera petit à petit tous les mouvements ETA qui équipaient les modèles de la marque.  
 
 

Tu felix Habring² : dix ans et un calibre manufacture
« Felix the fortunate » : il s’agit donc du nouveau modèle d’entrée de gamme de la marque. Pourquoi « the fortunate » (le « chanceux » en français) ? Tout simplement car il est le premier à bénéficier du calibre « maison ». Ce garde-temps au design très pur, offre le temps par le bais d’aiguilles bâton dans sa plus simple expression : heure, minute et petite seconde. Il est doté du calibre A11B (« B » pour basic), 30mm, 4,2 mm d’épaisseur, 28.000 alternances par heure, 18 rubis, échappement antimagnétique et une réserve de marche de 48 heures.
 
Ce mouvement est intégré dans un boitier rond en acier en trois parties (le métal est d’origine autrichienne également) de 38,5 mm de diamètre -étanche 30 mètres- pour 7 mm d’épaisseur. Ce qui en fait incontestablement un garde-temps de facture très classique, donc indémodable ! Le propre d’une montre de luxe, soit dit en passant… Le cadran blanc argenté, très épuré, est protégé par un verre saphir bombé et n’affiche que l’essentiel : onze index bâton et un douze disponible en deux versions (chiffres romains ou chiffres arabes). Quant à la petite seconde, elle apparait à neuf heures. A noter que le numéro de série de la montre est gravé dans l’entre-corne à 6 heures. Ce modèle de base  est disponible au prix de 4.450 euros dans sa version en acier.
 
Une pièce qui devrait séduire les amateurs d’horlogerie qui souhaitent, non pas afficher à leur poignet un statut social, mais plutôt arborer au quotidien une montre discrète qui symbolisera leur passion de la mesure du temps dans son expression la plus simple. 
 
Naturellement, ce calibre A11 est appelé à évoluer. La marque autrichienne annonce d’ores et déjà pour 2015, l’arrivée d’un A11D ("Time-Date"), d’un A11S (jumping second) et d’un A11SD (jumping second with date). Les autres modèles actuellement en collection devraient disparaitre dans les mois à venir pour laisser place à des montres uniquement « manufacture ».
 

Rappelons qu'à l’occasion du Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2012, le prix de la catégorie « Montre Sport » avait été décerné par le jury à la montre Doppel 2.0 de Habring.

 

Tu felix Habring² : dix ans et un calibre manufacture

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Septembre 2014 | Lu 1013 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques