Corum Admiral Legend 42 : nouvelle vague

L’Admiral’s Cup est probablement la plus connue de toutes les montres Corum. C’est en tout cas, sa toute première icône. Cette montre, lancée à l’origine dans les années soixante, revient cette année en deux versions « trois aiguilles date » qui représentent le côté sportif de la marque… Un esprit « marin chic » qui a séduit toute une génération d’amateurs dans les années 80 grâce à ses fameux fanions de couleurs ! Cadran bleu ou blanc au choix.


De nombreux amateurs de montres ont craqué dans les années 80 sur les Admiral’s Cup de chez Corum. Cadran et boitier bleus et fanions de couleurs en guise d’index étaient en temps-là, une petite révolution dans l’industrie horlogère suisse, par ailleurs plutôt traditionnelle. C’est le moins qu’on puisse dire.

Ces montres apportaient alors un vent de fraicheur venu du large -du lac Léman- et revendiquaient un esprit sport-chic dans l’univers du luxe, chose encore rare à l’époque.
 
Ensuite, le modèle s’est quelque peu fait oublier, puis il est revenu mais sans les fanions de couleurs… Ce qui avait nettement moins d’intérêt ! Depuis quelques mois, l’Admiral’s Cup retrouve son charme d’antan. Après le chrono, voici donc les « trois aiguilles date » qui arborent désormais ces iconiques fanions nautiques.

Avec sa lunette dodécagonale, cette montre en acier de 42 mm (existe également en acier et or rose) respecte fidèlement les codes identitaires de la collection d’origine. Elle n’est étanche qu’à 50 mètres, mais après tout, c’est une montre de marin, pas de plongeur !
 
Deux versions de cadrans sont disponibles : bleu ou blanc. Les deux étant tout à fait réussis. C’est vraiment une question de gout et de préférences… Les index-fanions stylisés se font plus grands et prennent plus de place sur le cadran, mais sans outrance. Heures et minutes sont affichées par le biais de larges aiguilles recouvertes de matière luminescente. Quant à la date, elle se trouve à 3h. A noter d'ailleurs une belle intégration de la petite seconde et du guichet date. 
 
Cette montre embarque à son bord, un calibre mécanique automatique avec masse oscillante gravée visible à travers le fond transparent du boitier. Battant à une fréquence de 28’800 alternances/heure, pour une réserve de marche de 42 heures, le calibre CO 395 propose les fonctions heures, minutes, petite seconde et date. Ces nouvelles Admiral Legend 42 sont livrées sur un bracelet en alligator à triple boucle déployante. Compter 3.900 euros. 


Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Septembre 2016 | Lu 3233 fois