Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Ebel Classic : retour en force d’un modèle 'phare' des années 80


Si les années 70 ont vu naître au moins deux montres mythiques (la Royal Oak chez Audemars Piguet et la Nautilus chez Patek Philippe), les années 80 ont été plus pauvres en matière de garde-temps devenus cultes… Pourtant, à partir de 1977, un modèle de chez Ebel a su tirer son épingle du jeu : l’Ebel Classic.


Ebel Classic
A l’heure où les « Architectes du Temps » rajeunissent cette collection en proposant de tous nouveaux modèles (dont un GMT et un régulateur), revenons sur l’histoire de cette montre qui depuis trois décennies séduit aussi bien les hommes que les femmes…

En présentant la Sport Classic en 1977, Ebel prit l'audacieux pari de lancer un modèle qui ne ressemblait à aucun autre sur le marché à cette époque.

Et aujourd’hui encore, trente ans après son lancement et malgré quelques années un peu difficiles –voire d’oubli-, ce garde-temps reste une icône de cette marque horlogère créée en 1911.

Lorsque les spécialistes de l'horlogerie analysent rétrospectivement la réussite aussi inattendue que durable de ce modèle, ils s'accordent à considérer la Sport Classic comme une réalisation « pionnière » qui a valu à Ebel une reconnaissance jamais démenties.

Désormais, ses signes distinctifs font partie du design emblématique de la marque au point que cette montre intemporelle porte aujourd'hui le nom de… Ebel Classic. Examinons donc de plus près quelques-uns de ses traits essentiels.

Ebel Classic

Ebel Classic
Le premier aspect qui a aussitôt retenu l'intérêt du public résidait dans le choix de la boîte de forme hexagonale aux lignes douces et sensuelles. Clairement inspiré par la sculpture, ce motif géométrique a conféré à la Sport Classic une identité immédiatement reconnaissable.

Cette boîte à la forme hexagonale a sans conteste représenté une option d'une extrême originalité dans une époque où les montres arboraient de préférence des traits vifs et nerveux (voir le succès de la Santos Cartier à la même époque). En contrepoint à ce design aux formes délicatement arrondies : les cinq vis apparentes sur la boîte qui accentuent l'aspect identitaire de ce modèle.

Ensuite, au cours des années, les designers de chez Ebel ont continué à s’inspirer de cette boite à la forme hexagonale et de ses cinq vis emblématiques pour créer les modèles Chrono Sport, Voyager, puis la ligne 1911 et plus récemment les 1911 BTR et 1911 Discovery.

Autre spécificité de ce modèle : la construction monocoque unique de la boîte avec une seule ouverture au niveau de la lunette, qui contribue d’une part à accroître l’étanchéité de la montre, mais confère également à ce garde-temps, l’impression d'un galet aux lignes fluides dépourvu de tout angle vif.

Mieux encore, l’intégration de la boîte et du bracelet offre au regard et au toucher un ensemble homogène et agréable. Composé d'une suite de maillons en forme de vagues –qui a demandé de longues recherches pour son développement-, le bracelet s’avère d’une extrême souplesse au poignet.

Ebel Classic

Ebel Classic
Mais l’histoire de ce modèle est nécessairement aussi celle des hommes et des femmes qui l'ont conçu et dessiné.

Ainsi, la Sport Classic reflète clairement le tempérament indépendant, sans concession et novateur de son « créateur », le designer Eddy Schöpfer.

Sa formation de bijoutier et son amour profondément enraciné pour la sculpture l'ont conduit à vouloir apporter de l’émotion et de la sensibilité au monde de l'horlogerie, qu'il considérait quelque peu rigide et excessivement attaché aux conventions.

Lors de la conception de la Sport Classic, sa préoccupation première était de parvenir à des proportions idéales.

A cet effet, il s'est concentré sur les lignes courbes et les angles obliques afin de créer un design capable de résister au passage du temps et à la valse des tendances.

Ainsi qu'il le dit lui-même, « je dessine de la même manière qu'un sculpteur travaille la matière et, une fois achevées, mes créations apparaissent à mes yeux comme de simples évidences ».

Pourtant, même un concept de design d'une telle inspiration n'aurait jamais vu le jour sans les artisans qui ont transposé cette idée en une réalisation horlogère. Aujourd'hui, ils expliquent que la Sport Classic a exercé un impact majeur sur la structure même de la marque car c'était la première fois qu'Ebel produisait de grandes séries sous son propre nom.

Ebel Classic : un boîtier monobloc
Albert Noël, un horloger qui a rejoint Ebel en 1986 pour prendre la tête du département qualité, se souvient encore : « A cette époque, je travaillais pour une autre compagnie horlogère, mais je rêvais de la Sport Classic et des spécificités techniques qu'elle incarnait. J'ai attendu longtemps avant de postuler pour un emploi chez Ebel car je craignais de ne pas être à la hauteur. Tous les horlogers de mon entourage professionnel ne cachaient pas leur envie de travailler pour la marque qui avait conçu la Sport Classic ».

En cette année 2007, pour célébrer son trentième anniversaire et donner un nouvel élan à ce concept intemporel, la Classic se présente dans une interprétation inédite, au sein de la collection Hexagon.

En gardant les codes identitaires qui ont permis à la Classic d'Ebel de rencontrer un succès persistant, les modèles de la ligne Hexagon arborent une boîte plus grande (45 mm) et une ouverture de cadran plus large. Cette nouvelle ligne est dotée de deux mouvements automatiques : l'un avec second fuseau horaire (GMT) et l'autre dans une version régulateur.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Ebel ou la belle histoire d'amour des Architectes du Temps
Ebel Classic Hexagon : une nouvelle collection qui démarre avec un GMT et un Régulateur

Ebel 1911

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Septembre 2007 | Lu 23995 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos