RICHARD MILLE


Richard Mille RM 016 Black Night édition limitée

La nouvelle montre Richard Mille RM 016 Black Night est une édition –ultra- limitée de dix pièces. Aux dominantes noire et rouge, elle sera disponible chez tous les détaillants Richard Mille en Europe, dans la CEI (Communauté des Etats Indépendants), au Moyen-Orient et en Afrique. Détails.


Richard Mille RM 016 Black Night édition limitée
S’inscrivant dans la continuité de la célèbre RM 10 Black Night, portée par le Richard Mille Polo Team, la RM 016 Black Night possède un boitier en titane traité DLC qui contraste avec le rehaut rouge.

Cette édition limitée, dotée d’un bracelet en caoutchouc rouge et d’une boucle traitée DLC, « confirme une nouvelle fois la volonté de Richard Mille d’utiliser des matériaux innovants » assure la marque dans son communiqué.

La RM 016 Black Night entre dans la collection Richard Mille avec une identité forte. Son boitier rectangulaire extra plat marque une nouvelle étape dans l’histoire de la marque tout en restant indéniablement une montre Richard Mille par le soin accordé à chaque détail et par la prouesse technique. Le façonnage et l’assemblage des trois parties du boitier demandent ainsi 202 opérations distinctes.

Au coeur du boitier de la RM 016 Black Night bat le calibre squeletté RMAS7, un mouvement à remontage automatique doté d’un rotor à géométrie variable -un concept exclusif Richard Mille- qui permet d’adapter de manière optimale le remontage automatique à l’activité de l’utilisateur.

Richard Mille produira uniquement 10 pièces de la RM 016 Black Night.

Spécificités techniques de la montre Richard Mille RM 016 Black Night édition limitée

Mouvement squeletté à remontage automatique RMAS7
Dimensions : 49.80 mm x 38.00 mm x 8.25 mm
Rotor à géométrie variable

Fonctions : heures, minutes, affichage de la date à 7 heures

Réserve de marche : environ 55 heures

Boitier traité DLC et rehaut rouge
Cadran et verres saphir

Etanche à 30 mètres

Edition limitée de 10 pièces

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Juin 2012 | Lu 1207 fois