Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



​Foire de Bâle 2015 : UTINAM expose pour la première fois


Cocorico une fois encore dans les couloirs de la Foire de Bâle 2015. En effet, pour la première depuis sa création, l’horloger Philippe Lebru et sa marque Utinam, spécialisée dans l’horlogerie conceptuelle (on lui doit par exemple l’horloge monumentale de la gare de Besançon) sera présent à Baselworld cette année. Une excellente occasion de revenir sur l’histoire de cette marque française aux produits totalement atypique.



UTINAM est un nom connu parmi les amateurs d’horlogerie et de pendules… Lancée en 1993 à Besançon, la ville horlogère française par excellence, cette marque est donc spécialisée dans l’horlogerie conceptuelle et fabrique des machines, non pas à explorer mais mesurer le temps, souvent de manière monumentale…
 
Cette année, et pour la première fois depuis sa création, Philippe Ledru, fondateur de la marque, a décidé d’exposer à la Foire de Bâle. Dans la Watch Gallery. C’est là qu’il présentera l’ensemble de ses créations de même que sa toute nouvelle collection baptisée Pop Up. Une belle occasion pour les professionnels, mais également pour le grand public, de découvrir ces horloges contemporaines (à mi-chemin entre tradition horlogère et avant-garde) qui s’exportent un peu partout à travers la planète…
 
Pour beaucoup, UTINAM représente le renouveau d’une tradition horlogère trois fois centenaire implantée au cœur de sa région d’origine : la Franche-Comté. Et c’est tant mieux, car la région et la France en ont bien besoin. Sans compter que la qualité, la précision et la bienfacture de ces horloges n’a rien à envier aux productions voisines… Au contraire. Aujourd’hui, grâce à Philippe Lebru, l’horloge comtoise se trouve revue et sublimée, délaissant son traditionnel cadre de bois pour le verre, l’inox ou les matériaux composites. Bref, elle entre de plain-pied dans le 21ème siècle.
 
Numérotées et signées, ces œuvres mécaniques intègrent un mouvement pendulaire à équilibrage automatique breveté, honoré grand prix du concours Lépine et Médaille d’or en horlogerie par le salon de l’invention de Genève en 2005. Légères et aériennes, elles  sont déclinées dans un arc de couleurs pétillantes et joyeuses : orange, rouge, vert pomme, prune, etc… Du jamais vu !

Détonante, l’horloge Pop Up érige le temps en sculpture. Grande dame longiligne, elle arbore une structure géométrique au design très seventies. Dotée d’un corps en résine et papier kraft imputrescible de 10mm d’épaisseur, cette nouveauté affiche des dimensions à la démesure de son look ultra-original. Haute de deux mètres pour l’horloge de parquet et d’un mètre trente pour l’horloge murale mais large de seulement cinquante centimètres, la Pop Up dévoile rouages et mouvement pendulaire à équilibrage automatique !

Une pièce résolument contemporaine qui bénéficie d’une réserve de marche de 10 jours. « Last but not least », chaque couleur est déclinée en séries limitées de huit pièces (les Chinois apprécieront), ce qui les rend rares en plus d’être sexy. Les versions aluminium blanches ou noires seront produites en 88 exemplaires. Naturellement, rien ne vous empêche de la commander sur-mesure dans votre couleur préférée.   

 
Au-delà de ces modèles de salon, Philippe Lebru a réalisé plusieurs horloges monumentales classées œuvres d’art. Par exemple, la Matrice, située dans la salle des pas perdus de la nouvelle gare TGV de Besançon vole depuis peu la vedette à une autre pièce d’horlogerie spectaculaire installée sur le fronton du musée des beaux-arts de Besançon également. En 2015 (au printemps prochain), c’est au Japon, à Tokyo, qu’une horloge de 4m x 5m (une tonne et demie), spécialement conçue pour résister aux séismes et aux typhons, marquera son temps en plein cœur de la capitale nippone. Baptisée AoyAmA, du nom du quartier dans lequel elle se verra érigée, cette pièce sera fixée à 9 mètres du sol sur le fronton d’un concept-store de Tokyo. Elle portera la même inscription que celle inscrite derrière la roue des heures de la Matrice de la gare TGV : « Nous sommes les enfants que le temps fait grandir dans le cercle de la vie », en français.
 
Rappelons que les produits Utiman sont conçus, développés et réalisés en France, à Besançon. Elles sont donc 100% françaises, y compris les composants. Cocorico on vous dit !


Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Mars 2015 | Lu 850 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos