​Louis Vuitton Tambour Damier Cobalt Chronographe


Louis Vuitton poursuit le développement de sa collection Tambour, avec l’arrivée de ces deux modèles Damier Cobalt Chronographe dont l’imposant boitier de 46 mm est proposé en acier ou acier PVD bleu avec parties en or rose. A l’intérieur, un calibre automatique chrono tricompax avec indication de la date entre 4 et 5h. A noter la présence sur le cadran, du « V » emblématique de LV.



Créée en 2002, la montre Tambour de chez Louis Vuitton marque les véritables débuts de l’horlogerie Louis Vuitton (les essais précédents n’avaient pas été concluants et avaient duré très peu de temps). Depuis, cette montre si identifiable (on aime ou on n’aime pas, mais elle possède sa propre personnalité) a été déclinée en de nombreuses versions, masculines et féminines, quartz, connectées ou mécaniques.
 
Hissée au rang d’icône en près de vingt ans, elle s’est imposée depuis, comme l’ambassadrice des codes horlogers de Louis Vuitton. Et elle n’est toujours vendue que dans les magasins du malletier français, ce qui renforce son exclusivité et évite les marchés parallèles.
 
Près de vingt ans après sa naissance, la Tambour arrive sur le marché dans ces nouvelles versions chrono. Ce dernier embarque un imposant boitier en acier de 46 mm étanche à 100 mètres. Il est proposé en acier ou acier recouvert de PVD bleu mat associé à l’or rose. Attention, cette pièce ne convient pas à tous les poignets. A noter que la couronne en acier est surmoulée de caoutchouc bleu.

Cette nouvelle collection s’inspire, bien évidemment, de la célèbre toile Damier. Ce Damier est sans doute parmi les plus reconnaissables de l’histoire de la maroquinerie. Un code simple, graphique et masculin. Il a servi d’inspiration aux cadraniers de la Fabrique du Temps Louis Vuitton pour reproduire la toile Damier Cobalt sur le cadran de ce chronographe. Si chère à Gaston-Louis Vuitton, la lettre « V », tel un coup de pinceau final, vient recouvrir tout le cadran et son rehaut.
 
La première version, en acier, joue le contraste : le blanc et le rouge, que la trotteuse, azur, vient renforcer. Une allure résolument sportive que souligne encore le bracelet de caoutchouc estampillé LV. La seconde, à l’inverse, est en acier recouvert d’un PVD bleu nuit.
 
Animées d’un mouvement automatique, visible, sur la version plus exclusive, au travers d’un fond saphir gravé des initiales « LV », ces nouvelles Tambour sont équipées de bracelets interchangeables – ne nécessitant aucun outil grâce au système innovant et breveté Louis Vuitton – permettant d’assortir sa montre à chaque occasion et de créer son propre style.

​Spécificités techniques

Boîte de 46 mm en acier
 
Étanche à 100 mètres
 
Cadran décalqué et sérigraphié avec motif V et Damier
Aiguilles des heures et des minutes squelettées avec Superluminova
 
Mouvement automatique
 
Bracelet interchangeable équipé du système breveté par Louis Vuitton, en caoutchouc bicolore sur boucle ardillon

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Juillet 2019 | Lu 997 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos