Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Louis Vuitton Tambour : un nouveau chronomètre sport-chic


Peu avant l'été 2023, Louis Vuitton Horlogerie ouvrait un nouveau chapitre horloger en relançant son emblématique collection Tambour dans une version entièrement revisitée. Deux références en acier furent tout d’abord présentées. Aujourd’hui, trois nouveaux modèles viennent compléter cette nouvelle gamme qui fait « tabula rasa » (ou presque) des autres collections horlogères masculines de la marque de luxe française. A partir de 19.500 euros en acier.



Depuis l’été dernier, une grande partie des collections horlogères masculines de Louis Vuitton a disparu du catalogue. Il ne reste en fait que les Tambour Street Diver et quelques pièces de haute horlogerie.
 
Le fait est que la marque de luxe française, sous la houlette de Jean Arnault, 24 ans, a décidé de revoir entièrement son offre horlogère pour hommes.

La Tambour ancienne génération disparait donc pour laisser place à une Tambour nouvelle génération. Un modèle entièrement revu et corrigé, qui reste dans l’esprit de la pièce d’origine, mais aussi, et c’est là le tour de force, totalement différent.
 
A l’origine, la Tambour fut présentée par Louis Vuitton en 2002. Une montre au design atypique (voire même clivant) dessinée à l’époque par Ludovic Blanquer ! Un garde-temps qui plait ou pas, mais un garde-temps que l’on reconnait au premier coup d’œil avec sa forme inédite.  

En deux décennies, la Tambour a été déclinée en de nombreuses versions pour hommes et femmes. Des sportives, des voyageuses, des plongeuses et même des très hautes complications… Mais au bout de vingt ans de bons et loyaux services, Jean Arnault a décidé qu’il fallait rebattre les cartes.
 
C’est ainsi que fut présentée en grandes pompes l’été dernier à Paris, la Tambour nouvelle génération. Une montre sport-chic très tendance de 40 mm (étanche à 50 mètres ; on aurait bien aimé 100 mètres) qui fait table rase du passé pour se tourner vers l’avenir.
 
Usinée par la Fabrique du Temps, la manufacture horlogère du groupe Louis Vuitton qui fabrique également les Daniel Roth et les Gerald Genta, cette nouvelle Tambour devrait s’imposer rapidement parmi les best-sellers horlogers tant le modèle est objectivement réussi.

La nouvelle collection reprend certains codes signature du garde-temps d’origine tels que son boîtier arrondi aux lignes évasées (mais nettement plus fine, 8,3 mm d'épaisseur), sa lunette gravée des douze lettres Louis Vuitton en écho aux index et le volume de sa silhouette tout en les conjuguant à des détails inédits tel ce bracelet intégré -boitier sans corne- qui confère à cette Tambour nouvelle génération un côté « sport-chic » qu’elle n’eut jamais par le passé.
 
A noter la couronne (non vissée) qui reprend la forme Tambour, qui est ici rehaussée de cannelures et qui arbore le logo LV de Louis Vuitton. C’est d’ailleurs le seul endroit où l’on retrouve le fameux « monogram LV  » sur cette montre par ailleurs très sobre.
 
En cet automne 2023, trois nouveaux modèles viennent rejoindre les deux versions en acier existantes : un en acier et or rose doté d’un cadran gris (pas le plus réussi), un en or rose pourvu d’un cadran marron (somptueux) et un dernier en or jaune avec cadran blanc.

On remarque sur le cadran (qui n'est pas sans évoquer les cadrans "sector dial" des années 30), à 6h, comme sur les modèles en acier, la mention « Fab. En Suisse » en lieu et place du traditionnel « Swiss Made ». Et l’ensemble est bien évidemment protégé par un verre saphir.
 
Notre préférée reste sans aucun doute possible le modèle en acier avec son cadran bleu (de toute beauté) qui est probablement le plus réussi.

Sans compter le modèle personnel et pièce unique de Jean Arnault avec son boitier et son bracelet en tantale et sa discrète lunette en saphir. On imagine combien les machines ont du souffrir pour réaliser cette montre tant ce métal est difficile à travailler !

La Tambour nouvelle génération embarque le calibre LFT023 (4 Hz) heures, minutes et petite seconde à 6h, certifié chronomètre*, conçu bien évidemment par La Fabrique du Temps Louis Vuitton en collaboration avec Le Cercle des Horlogers.

Celui-ci offre une précision comprise entre -4 et +6 secondes par jour, avec une réserve de marche de 50 heures assurée par un micro-rotor en or rose 22 carats à haute inertie et joliment décoré. A noter que le motif ajouré du couvercle de barillet évoque une Fleur de Monogram.
 
Point important : à la place des fameux rubis rouges, LV a préféré des pierres incolores pour renforcer l’aspect contemporain et assez monochrome de ce calibre qui arbore par ailleurs des ponts microbillés ainsi que des chanfreins polis et une platine perlée. Ce calibre se laisse bien évidemment admirer à travers un fond saphir.

Le bracelet en métal, légèrement en chute, s’avère d’une extrême souplesse et d’un confort absolu au porter. Point important, il ne tire pas les poils ! Cela fait toujours sourire, mais c’est fondamental pour un port quotidien. Il se fixe par une boucle déployante triple lame invisible.
 
« Last but not least »… Ne la chercher pas dans les vitrines. En effet, la nouvelle Tambour sait se faire discrète et désirable.

Il vous faudra la demander expressément ou prendre rendez-vous pour découvrir ce garde-temps dont la production -tous matériaux confondus- ne devrait pas dépasser le millier par an.
 
*Chronomètre certifié par le Service de Chronométrie à l’Observatoire de Genève.

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Octobre 2023 | Lu 4782 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail