Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Angelus Instrument de Vitesse 60 Secondes : maximum, une "minute chrono" pour ce monopoussoir d'exception


Très belle nouveauté chez Angelus avec l’arrivée de ce nouvel opus au sein de la collection La Fabrique, Instrument de Vitesse qui fait revivre l'âge d'or du chronométrage de course avec ce chronographe monopoussoir en acier de 39 mm qui semble tout droit, sortir d’un tableau de bord d'une GT vintage. Compter dans les 17.000 francs suisses.



Doté d'une seule aiguille, sa trotteuse, ce chrono monopoussoir (une complication toujours très appréciée par les connaisseurs) chronomètre un temps maximum d'une minute. Soixante secondes. Pas une de plus.
 
Cette pièce épurée au look résolument rétro, cet Instrument de Vitesse s’adresse aux amateurs d'histoire et de culture horlogère (Angelus étant une marque largement légitime en la matière).
 
Abrité dans un boîtier en acier de 39 mm, une bonne taille pour ce type de pièce, son calibre manufacture à remontage manuel de 4,20 mm lui permet de passer sous la barre des 10 mm d'épaisseur totale.

Ce « monopoussoir » est disponible avec un cadran ivoire ou noir ébène, en deux séries limitées de 25 pièces chacune. Quant à son prix, il reste des plus raisonnables compte-tenu de la qualité de cette montre et compte-tenu des tarifs souvent exorbitants de la part de la concurrence…
 
Instrument de Vitesse ne ressemble pas à un chronographe classique : avec ses trois aiguilles au centre, il évoque plutôt une montre de type « trois aiguilles » (c’est bien évidemment ce qui fait aussi son charme !) mais l’échelle tachymétrique courant sur l’extérieur du cadran révèle sa fonction chronométrique.
 
Il s'agit là d'un chronographe dédié aux calculs de temps courts ; un instrument de mesure de la vitesse moyenne sur une durée maximum de 60 secondes maximum, comme indiqué précédemment. Sa couronne prend alors un autre visage. Elle fait aussi office de poussoir unique, dédié au déclenchement de la longiligne trotteuse centrale.

Le boitier, étanche à 30 mètres, abrite un cadran bombé et séparé en deux zones fonctionnelles. Les indications en périphérie sont dédiées à l'échelle tachymétrique, graduée de 60 à 500 et appuyée sur une base 1'000 (typiquement un kilomètre).
 
Celles plus au centre sont destinées à la lecture de l’heure, avec une graduation fine de la minuterie. Dans les deux cas, la typographie, spécifiquement développée pour la collection La Fabrique, est claire et contrastante.
 
Ce chrono est proposé sur un bracelet en veau caramel pour le cadran noir ébène. Les chiffres arabes en appliques rhodiées se détachent, blancs et imposants.

La seconde version est présentée sur un bracelet en nubuck bleu minuit. Son cadran d’un blanc ivoire est ponctué d’appliques cerclées de noir. Les aiguilles des heures et minutes sont, comme les appliques, garnies de matière luminescente.
 
A l'intérieur, Angelus s'appuie sur son propre mouvement chronographe, A5000. Avec cette nouvelle variante, ce calibre, pilier technique de La Fabrique, fait à nouveau preuve de sa plasticité.

Présenté dans cette version sans totaliseurs et à remontage manuel, il affiche une épaisseur réduite de 4,20 mm. Calé sur la fréquence de 3 Hz, il opère grâce à une roue à colonnes et un embrayage horizontal, dans la plus pure tradition des chronographes. Sa réserve de marche, standard, est de 42h.
 
Dédié à la renaissance et à la réinterprétation des classiques de l'histoire Angelus, la collection La Fabrique livre ici son deuxième modèle après le Chronographe Médical.

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Mars 2024 | Lu 6776 fois





Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail