Audemars Piguet ouvre les portes de sa nouvelle manufacture des Forges


Après deux ans de travaux, la nouvelle manufacture Audemars Piguet, respectueuse de l’environnement, vient d’ouvrir ses portes aux Forges en Suisse. Pour des montres de luxe toujours plus « vertes ».



Audemars Piguet ouvre les portes de sa nouvelle manufacture des Forges
En juin 2007, Jasmine Audemars, présidente du Conseil d’Administration de la manufacture Audemars Piguet et Georges-Henri Meylan, alors directeur général, posaient, au Brassus, berceau de la marque, la première pierre de la nouvelle manufacture des Forges.

Cette cérémonie marquait le début des travaux de ce nouvel outil de production conçu selon les critères du nouveau label suisse MINERGIE-ECO, mis en oeuvre pour la première fois pour la conception d’un bâtiment industriel.

La nouvelle manufacture des Forges répond aux exigences MINERGIE-ECO qui se traduisent par le confort des utilisateurs et les économies d’énergie, au sein d’une construction saine et écologique.

Des matériaux recyclés ou à faible nuisance pour l’environnement ont été employés : fibrociment pour les façades, aluminium aloxé pour les vitrages, revêtements de sols exempts de solvants toxiques, parquets en bois labellisé FSC, peintures à l’eau, etc.

Une centrale de chauffe au bois, neutre quant aux émissions de CO2, a été construite à quelques pas du site, pour permettre le chauffage à distance des bâtiments d’Audemars Piguet et, à terme, plus d’une centaine de constructions du village. En parallèle, le « free-cooling » a été retenu pour le rafraîchissement des locaux. Ce système qui est en parfaite adéquation avec les conditions climatiques de la vallée de Joux, utilise l’air extérieur pour la production de froid, ce qui évite le recours à la climatisation, grosse consommatrice d’énergie.

Toujours dans ce même souci de confort et de bien-être de ses collaborateurs, Audemars Piguet a appliqué le principe de précaution quant aux installations électriques et de télécommunications. Toutes les sources de champs magnétiques ont été maîtrisées pour éviter les ondes qui seraient potentiellement nuisibles pour la santé.

La construction a également été conçue de manière à optimiser les surfaces de travail tout en intégrant les critères de fonctionnalité. Ainsi, le flux de production a été organisé par métier et par étapes de fabrication.

Fin 2008, grâce à l’engagement des entreprises et de leurs équipes, les premiers ateliers s’installaient dans cet environnement aux lignes architecturales modernes, résolument tourné vers la qualité des conditions de travail ainsi que le respect environnemental et énergétique.
Les aménagements extérieurs et paysagers contribuent à une harmonieuse intégration du bâtiment dans ce quartier résidentiel. Le ruisseau du Brassus a été revitalisé, retrouvant son lit originel.

Pour l’arborisation du site, arbres et fleurs de notre région ont été privilégiés à l’image du petit saule à feuille de romarin qui stabilisera les berges du ruisseau. D’ici quelques mois, il sera possible d’admirer la verdure qui aura investi les lieux.

En 2010, l’ancienne gare sera détruite pour laisser place à une entrée de village ouverte, accueillante et réaménagée.

A noter que dans le même esprit « écolo », Jaeger-LeCoultre termine actuellement l’extension de sa manufacture, qui elle aussi a été pensée de manière à respecter l’environnement.

Audemars Piguet ouvre les portes de sa nouvelle manufacture des Forges

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Août 2009 | Lu 3911 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos