Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



BR-X1 Tourbillon Sapphire


En 2011, Richard Mille lançait le tout premier garde-temps au monde à être doté d’un boitier en saphir. Une prouesse technologique et un prix totalement hors-norme -dans les deux millions d’euros. Depuis, quelques horlogers se sont lancés dans l’aventure, Hublot, mais également Moser et Bell & Ross qui propose cette année, sa sportive BR-X1 dans un boitier entièrement conçu en saphir.



Avant d’aller plus dans le détail, rappelons qu’avec son modèle BR-X1, Bell & Ross est entré dans une nouvelle dimension. Dans un secteur où la marque était relativement peu présente jusqu’à récemment, celui des montres à plus de 15.000 euros (à part quelques talking-pieces produites de temps en temps en éditions extrêmement limitées). Ce garde-temps viril de 45 mm résolument high-tech a propulsé d’un coup B&R dans le très haut de gamme.
 
Ce qui était vrai pour les tous premiers modèles l’est évidemment encore plus pour cette nouvelle pièce totalement hors-normes, puisque seuls quelques horlogers proposent des montres avec un boitier entièrement en saphir. Ce n’est pas tant le prix du saphir qui rend ces garde-temps rares et chers, mais c’est son travail particulièrement délicat ! A ce titre, cette référence ne sera produite qu’à 5 exemplaires ! 

Rappelons que le corindon (nom technique du saphir) est le deuxième matériau le plus dur sur terre après le diamant ; il est quasiment impossible à rayer, sauf avec un diamant. Il faut également faire attention, car s’il ne se raye pas, il peut casser. Tailler un boîtier de montre dans un bloc de saphir relève du défi technique et implique un processus particulièrement exigeant.
 
De longues heures d’usinage puis de polissage sont nécessaires pour y parvenir. D’autant plus que l’ensemble du boîtier est réalisé à partir de six blocs de saphir soigneusement taillés avant d’être assemblés par des vis.
 
D’autre part, le squelettage du mouvement permet d’observer une véritable chorégraphie mécanique lors de la mise en marche, de l’arrêt et du retour à zéro de la fonction chrono. Quant au tourbillon volant, il semble flotter en apesanteur. Grâce au concept translucide de la montre ici renforcé par le squelettage, le regard peut plonger librement au cœur du boîtier et ensuite, du mouvement ! 

Cette « cage de verre » permet d’admirer la roue à colonnes située sous le cadran à 12h, l’aiguille sautante semi-instantanée (remplaçant la traditionnelle aiguille traînante) ou encore, l’indicateur de réserve de marche de 100 heures (4 jours) situé à 9h.
 
Enfin, ses deux compteurs 60 secondes et 30 minutes mesurent les temps courts d’un seul geste : les fonctions chrono sont en effet commandées par un poussoir unique intégré à la couronne pilotant les fonctions Start, Stop et Reset. Cette montre est montée sur un bracelet bimatière en caoutchouc translucide et Kevlar métallisé sur boucle ardillon qui s’accorde très bien au look de cette montre. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Décembre 2016 | Lu 1706 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos