BR05 : le numéro 5 de Bell & Ross


Carlos Rosillo, patron et co-fondateur de la marque horlogère franco-helvétique Bell & Ross termine actuellement une tournée asiatique mise en place pour la présentation du nouveau modèle de la marque : la BR05, la nouvelle montre chic et urbaine de B&R qui était présentée hier soir à la presse singapourienne.



Si l’Europe reste « le » marché de prédilection de Bell & Ross, l’Asie, et notamment l’Asie du sud-est sont également d’importants débouchés pour l’horloger franco-helvétique présent dans cette région du monde depuis des années.
 
Hong-Kong, mais aussi Singapour, Taiwan et surtout la Malaisie sont devenus incontournables pour Bell & Ross, même si l’ancienne colonie britannique est actuellement à la peine avec les évènements qui s’y déroulent depuis quelques semaines.
 
Hier soir, c’est donc à Singapour que Carlos Rosillo terminait cette grande tournée asiatique. Toute la presse locale était là pour (re)découvrir cette nouvelle montre : la fameuse BR05 qui depuis la date officielle de son lancement, le 5 septembre dernier, est en passe « d’exploser tous les compteurs » : de fait, depuis son annonce, le nombre de visites sur le site de la marque a été multiplié par cinq et le temps passé par deux… C’est dire l’engouement que connait cette nouveauté !

Un engouement mérité même si certains reprochent à cette BR05 trop de similitudes avec des modèles très célèbres déjà sur le marché. Mais rappelons que ce type de design existe depuis les années 70 et qu’à l’époque, de très nombreuses montres affichaient plus ou moins le même style. Sans compter que le bracelet acier de ces BR05 s’inspire du bracelet acier des premières Bell & Ross.
 
Ceci étant clarifié, il faut rappeler que cette nouveauté était un gros pari pour Bell & Ross. Ce n’est pas une « montre de plus » ajoutée au catalogue. C’est une toute nouvelle collection, un nouvel état d’esprit qui permet à la marque une incursion dans la montre chic et urbaine. Une gamme qui complète intelligemment les modèles plus sportifs (diver ou Formule 1) et les garde-temps plus militaires.
 
Bref, sans aller jusqu’à évoquer une nouvelle ère pour la marque, il s’agit là d’un véritable nouvel élan avec cette montre qui a su conserver les codes chers à B&R (on reconnait la patte de Bruno Belamich au premier coup d’œil) mais dans un autre style ; « nous voulions aller en ville avec cette montre » explique Carlos Rosillo et en plus, dans une gamme de prix où il devenait difficile de s’offrir un modèle en acier qui ne soit ni une pure sportive, ni une montre de ville. La BR05 est à partir de 3.990 euros !

Et le patron de Bell & Ross de poursuivre : « le BR05 était le chainon manquant entre nos montres vintage et nos BR01 et BR02, avec leur boitier comprenant un rond dans le carré. Bruno a eu l’idée de cette montre en 2014, mais nous avons lancé le projet en 2016. Ensuite, on ne sait jamais le temps que cela va prendre… ».
 
« Bien évidemment, ajoute Carlos Rosillo, nous voulions restés fidèles à ce que nous sommes ! Nous avons donc conservé la forme ronde dans le carré, mais nous avons « arrondi » les angles et nous tenions également à avoir un bracelet intégré directement au boitier. Donc sans cornes afin que la montre s’adapte à la plupart des poignets et qu’elle soit facile à porter ».
 
De fait, cette montre au boitier de 40 mm étanche 100 mètres s’avère totalement mixte. Ses finitions alternent de belle manière le satiné et le poli. Cette alternance polie-satinée se retrouve également sur le bracelet acier à la souplesse remarquable et qui ne tire pas les poils.

Cette trois aiguille-date embarque un calibre automatique et offre un cadran soleillée protégé par un verre saphir anti-reflet. Il se décline en gris argenté, bleu marine ou noir profond. On retrouve, bien évidemment, les fameux chiffres arabes qui font désormais partie de l’ADN de la marque. 
 
Dernière petite précision : pourquoi ce nom de code BR05 ? « Chez Bell & Ross, explique Carlos Rosillo, nous considérons que les chiffres veulent dire quelque chose, comme chez vous en Asie d’ailleurs. Le nombre 5 en numérologie se réfère à l’harmonie entre le rond et le carré. Ce que l’on retrouve d’ailleurs dans le fameux dessin de l’Homme de Vitruve de Leonard de Vinci. C’est la raison pour laquelle cette montre s’appelle la BR05, elle représente l’harmonie entre le rond et le carré ».  
 
Jean-Philippe Tarot

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Septembre 2019 | Lu 992 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos