Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Baltic MR01 : l'essence même de la montre classique


En cette année 2021, la marque horlogère française Baltic sort de sa zone de confort avec l’arrivée d’une montre en acier de 36 mm dotée d’un cadran classique (argenté, bleu ou saumon, notre préféré) avec chiffres Breguet, petite seconde décentrée et aiguilles « feuille », le tout, mu par un calibre mécanique automatique chinois avec micro-rotor. On adore. Surtout à 650 euros…



Jusqu’à lors, on connaissait Baltic pour ses montres plutôt sportives aux designs vintage. On ne s’attendait clairement pas à ce que la marque horlogère française sorte -à ce point- de sa zone de confort pour proposer cette nouvelle référence baptisée MR01 qui évoque de bien belle manière, les grands classiques des montres anciennes, voire rétro.
 
Car cette MR01 s’avère des plus réussies et particulièrement séduisante. Elle embarque un boitier (“stepped case”) en acier de 36 mm d’une épaisseur de 9,9 mm qui, de nos jours, s’avère totalement mixte. Ce dernier se distingue par ses finitions entièrement polies sur la lunette ainsi que le haut des cornes. Le flan est, quant à lui, brossé de façon linéaire.
 
L’affichage de l’heure est assuré par des aiguilles argentées pour les heures et les minutes, associées à un compteur de seconde à 7h et des chiffres Breguet appliqués. Ces aiguilles de type « feuille » présentent un anglage, tandis que le sous-cadran des secondes se détache grâce à une finition guillochée.

On remarque aussi que le chemin de fer est brossé circulaire tandis que le reste du cadran est légèrement grainé. Trois couleurs sont disponibles : argenté, bleu ou saumon, cette dernière s’avérant particulièrement cohérente avec le style de ce garde-temps. L’ensemble est protégé par un verre bombé acrylique.
 
Côté moteur, cette montre embarque un mouvement automatique doté d’un micro-rotor. La masse oscillante est placée sur le même plan que le reste des composants, ce qui permet de montrer tous les détails du mouvement, ces derniers n'étant pas cachés par le rotor.

Et ce qui permet aussi, d’affiner le calibre visible à travers le fond transparent. Le mouvement est fabriqué par la manufacture chinoise Hangzou (un concurrent du mouvement Seagull) avec +20/-20sec par jour et 42h de réserve de marche.
 
Les 600 montres sont numérotées individuellement pour le premier lot de 200 exemplaires par cadran. A noter la possibilité de s’offrir un set des trois garde-temps limité à 20 exemplaires, présenté dans un coffret en liège… comme pour les premières Nautilus dans les années 70.


Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Octobre 2021 | Lu 8714 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances