Bovet Amadeo Fleurier 39 : des coquelicots émail grand feu avec Ilgiz Fazulzyanov


Bovet est l’une des plus marques horlogères de niche qui soit. Elle séduit depuis des années, amateurs et amatrices de belles montres exclusives. L’une de ses dernières créations pour femmes (en or gris ou rose) est cette Amadeo Fleurier 39 coquelicots émail grand feu réalisée en partenariat avec Ilgiz Fazulzyanov.


Cette année, Bovet célèbre deux siècles d’arts décoratifs en offrant une ode florale éternelle à la gente féminine.
 
Pour cette nouveauté, la Maison Bovet, en partenariat avec Ilgiz Fazulzyanov, expert artistique de l’émail Grand Feu et l’un des joailliers-créateurs les plus en vue de sa génération, ont choisi d’appliquer les mêmes méthodes de travail, les mêmes techniques et la même rigueur que celles de ses illustres prédécesseurs à cette nouvelle collection.
 
Les coquelicots de cette composition unique forment un bouquet illuminé par 138 diamants qui offrent un impressionnant contraste. Cette pièce est logée dans les 39mm du boîtier Fleurier Amadeo en or gris ou or rose.
 
En tout, sept années auront été nécessaires à Bovet pour développer ce boîtier doté d’un ingénieux système breveté qui permet à chacun de convertir, par de simples manipulations et sans outil, son garde-temps en montre de table ou, respectivement, montre de poche pour les modèles hommes et pendentif pour les modèles femmes.
 
À l’aube du 19ème siècle, Edouard Bovet donnait à l’horlogerie helvétique ses plus belles lettres de noblesse en menant les arts décoratifs, et les émaux miniatures notamment, à leur panthéon. Il employait alors, selon les règles et les traditions d’alors, les meilleurs horlogers du Val-de-Travers et confiait aux émailleurs, installés le long des forces motrices genevoises, la décoration des boites.
 
La collection exclusive de pièces uniques que proposent Bovet et Ilgiz Fazulzyanov s’inscrit dans la ligne directe des montres de poches historiques manufacturées par les frères Bovet. Avec cette difficulté supplémentaire : les diamètres des garde-temps d’aujourd’hui sont de moindre importance à comparer aux montres de poche du 19ème siècle.
 
Les spécialistes désignent Ilgiz Fazulzyanov comme l’héritier des plus illustres émailleurs de l’histoire tels que Lissignol, Richter, Liotard ou même Huaut. Une réputation saluée également par une récente exposition commune au sein du prestigeux Musée du Kremlin de Moscou. A partir de 120.000 euros environ.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Novembre 2019 | Lu 605 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos