Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Braquage de la MB&F Gallery de Genève : la fin de l'histoire


Eté 2017 : l’horloger MB&F se fait braquer le 9 aout 2017 vers 18h par deux hommes armés qui dérobent alors plusieurs montres de luxe dans sa boutique-galerie installée dans le cœur de la Vieille-Ville à Genève. Voici aujourd’hui, l’épilogue -heureux- de cette histoire.



Le 9 aout dernier vers 18h, la M.A.D.Gallery de Genève était la cible d’un hold-up à main armée. Les employés de cette boutique-galerie de la Vieille-Ville se sont alors retrouvés ligotés et menacés par deux criminels impeccablement habillés, se faisant passer au départ pour des clients. Un grand classique du genre.
 
Il n’y a heureusement pas eu de violence physique, mais les vendeurs ont évidemment été choqués… Sans compter que les vitrines ainsi que le coffre de la galerie ont été totalement vidés ! Les voleurs ont emporté des douzaines de pièces, y compris les pièces « musée » : les Horological et Legacy Machines qui forment la mémoire irremplaçable de ce laboratoire horloger.
 
« En plus du traumatisme lié à l’incident lui-même, nous étions bouleversés par les pertes matérielles » indique Charris Yadigaroglou responsable du département communication de MB&F.
 
Suite à ce braquage, les forces de police de Suisse, de France et de Belgique -elles arrivent parfois à travailler de concert- ont patiemment traqué les criminels à travers ces trois pays, jusqu’à Anvers en Belgique, la capitale du diamant mais également une plaque tournante du recel international.
 
La scène finale est digne d’un polar de série B… Les policiers belges, déguisés en fans un peu éméchés d’une équipe de foot locale, ont pu s’approcher sans éveiller les soupçons des voleurs attablés dans un restaurant ; ils s’apprêtaient apparemment à revendre leur butin à un de leur confrère.
 
Mais la chance a souri aux policiers et… à MB&F ! Toutes les montres dérobées étaient encore là, dans un état acceptable malgré quelques rayures et autres dégâts mineurs.
 
Les dernières lignes de l’histoire ont pris un peu plus de temps. Considérées comme pièces à conviction, ces montres furent saisies par les autorités belges. Le fait que l’enquête fasse intervenir les polices et systèmes judiciaires de trois pays différents n’a pas aidé non plus…

Mais finalement la marque a pu récupérer ses précieuses Machines quelques mois plus tard. Une fin heureuse à cette histoire un peu folle.  

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Décembre 2017 | Lu 2740 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos