Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei


Bucarest n’est pas la ville la mieux fournie en matière d’offre horlogère. C’est le moins qu’on puisse dire. En revanche, si lors d’une visite de la capitale roumaine, vous souhaitez admirer (voire vous offrir) une montre de luxe, sachez que la plupart des boutiques qui commercialisent les « objet de vos désirs » se trouvent dans la Calea Victoriei, près de la place de la Révolution.



Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei
Mi-aout 2012, un soleil de plomb darde ses rayons sur la capitale roumaine écrasée de chaleur depuis des semaines.

Ces températures caniculaires font régner sur la ville une ambiance de station balnéaire.

Les hommes se promènent en bermuda, t-shirt et tongs et les filles en mini-short en jean ou jupe tout aussi mini que le short, le tout perché sur des talons de 10cm…

Pas toujours facile d’arpenter les rues pavées et pentues de la vieille ville dans cette tenue.

Pendant cette période de l’année, dès que le week-end commence, les Bucarestois partent se rafraîchir dans les Carpates (au Nord) tandis que les autres plongent dans les eaux tièdes de la Mer Noire (à l’est). Les touristes, eux, visitent… Pour tous les passionnés de montres de luxe, qui ne peuvent pas s’empêcher de repérer les détaillants horlogers où qu’ils soient dans le monde, sachez que l’offre horlogère se concentre, dans la capitale roumaine, dans la rue de la Victoire (Calea Victoriei) aux alentours de la place de la Révolution (piata Revolutiei). En gros, entre l’hôtel Radisson et l’hôtel Novotel.

La première, Galt Orologerie elvetiana, se trouve dans une petite rue perpendiculaire à la Calea Victoriei : la Calea Dorobantilor 153, située pratiquement en face de l’hôtel Radisson. Vous y trouverez Omega, Girard-Perregaux, Ulysse Nardin, Zenith, Longines, Rado, TAG Heuer, Raymond Weil, etc.

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei
Tout à côté, vous pouvez également effectuer une pause horlogère chez Cellini (photo ci-contre - installé juste en face de l’hôtel Radisson) dans la Calea Victoriei. Chic enseigne qui appartient à une chaine locale qui commercialise Breguet, Blancpain, Jaquet Droz, Omega, Breitling, Hublot, Parmigiani ou encore les téléphones Vertu.

Poursuivez votre promenade en vous dirigeant vers la vieille ville. Dépassez la place de la Révolution, avec sa statue de Charles 1er qui trône fièrement sur son cheval devant le Musée national des arts roumains.

Traversez un large carrefour en respectant les feux ! En effet, les Bucarestois ont tendance à prendre les rues de leur ville pour un circuit de Formule 1. Et n'aiment pas freiner... Evitez aussi les chiens errants qui sont la plupart du temps placides, mais qui s’énervent parfois pour un rien ! Un vrai caractère de chien quoi !

Sur votre gauche, vous pouvez découvrir l’un des hauts lieux de l’histoire de Bucarest : l’ancien immeuble du Comité Central. C’est là que Nicolae Ceauscecu a prononcé son dernier discours en décembre 1989 avant de s’enfuir en hélicoptère et d’être rattrapé avec madame, quelques heures plus tard à Târgoviște, au nord-ouest de la capitale… Avec le jugement expéditif -et surtout définitif- qu’y s’en est suivi !

A l’angle de l’immeuble qui donne sur la place et sur la Calea Victoriei se trouve une boutique Rolex exclusive –l’autre se trouve dans l’enceinte de l’hôtel Marriott. Toujours le meilleur emplacement pour la marque à la couronne et un style immédiatement identifiable au premier coup d’œil. Un intérieur où règnent une dominante beige et quelques touches de vert ; pas de doute on est bien chez M. Wilsdorf.

En poursuivant sur le même trottoir, en direction du sud de la ville et vers le quartier historique, vous atteignez un autre établissement de renom : Helventansa, boutique très classe tout en longueur qui offre une belle palette de garde-temps helvétiques : de Panerai à Chanel en passant par Cartier et Vulcain. Enfin, citons également le magasin Kultho –vingt mètres plus bas- qui accueille Longines, Louis Erard, Frédérique Constant, Dior, Edox ou Oris.

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei
Naturellement, cette liste n’est pas exhaustive ; en revanche, elle regroupe et représente très certainement la majorité de l’offre horlogère suisse de Bucarest.

Ce qui ne doit pas vous empêcher d’arpenter les autres rues des autres quartiers de la capitale roumaine. Rappelons que dans les années 30, Bucarest, à l’instar de Shanghai d’ailleurs, fut surnommée « le Petit Paris » à cause de ses longs boulevards jalonnés d’arbres.

Aujourd’hui encore, cette grande ville n’a pas à rougir de ses cousines (Vienne et Budapest) situées plus à l’ouest, en amont du Danube.

Parmi les incontournables : la vieille ville. A découvrir la journée pour ses rues piétonnes bordées de splendides bâtiments. Même si certains sont pratiquement en ruine, passablement défraichis en ou pleine réhabilitation, le quartier est incontestablement plein de charmes. Ne pas manquer l’église Stravopoulos.

A sillonner également le soir pour tous ses bars et ses restos branchés, avec de belles terrasses –bondées- en été.

Pour le diner, optez pour l’auberge Manuc (Hanul Manuc) dans la Strata Franceza. Ce grand hôtel-restaurant date de 1808. Il vient tout juste d’être réhabilité. Dans une large cours pavée, vous pourrez y déguster la cuisine traditionnelle roumaine, notamment, les fameux mici, délicieuses petites saucisses de viande (porc, bœuf, mouton) cuites au barbecue et servies avec une moutarde douce.

Autres sites à visiter : le célèbre Palais du Parlement, un gigantesque et délirant bâtiment –le plus grand immeuble administratif au monde- dont la construction fut initiée par Ceausescu. A voir également, dans le même quartier, le monastère Patriarhie.

Pour une promenade bucolique et culturelle, optez pour le musée du Village, situé dans le parc de la Cité-Jardin. Ce musée en plein air est composé de 300 bâtiments (maisons, fermes, églises, etc.) typiques du pays qui ont été reconstruits en plein centre de la capitale. De nombreux marchands proposent des produits régionaux au cœur même de ce musée. Poursuivez ensuite la balade dans l’immense parc Herastrau où lacs, jardins et petits ponts assurent un vrai moment de détente. La petite expédition en bateau n’est pas désagréable… Et pourquoi pas s'offrir une heure de pédalo ? En cas de fringales, goûtez les kurtos kolac (sucré) ou les covrig au sésame (bretzels géants) ou ceux au chocolat, dans l’une des gargotes qui se trouve sur les berges.

Jean-philippe Tarot

Infos pratiques

Cellini
Calea Victoriei 102-108
Bucarest
Tél : +40 31 432 90 41

Helvetansa
Calea Victoriei 68-70
Bucarest
Tél : +40 31 226 22 02

Galt Orologerie elvetiana
Calea Dorobantilor 153
Bucarest
Tél : + 40 21 231 45 66

Hanul Manuc (auberge Manuc)
Strata Franceza 62-64
Bucarest
Tél : +40 21 313 14 11
www.hanulluimanuc.ro

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Bucarest : l’offre horlogère se concentre Calea Victoriei

Montres-de-luxe.com | Publié le 21 Août 2012 | Lu 1095 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos