Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Château de Versailles : à la découverte de la pendule de Passemant grâce à Rolex


À l’occasion du tricentenaire du couronnement de Louis XV, le château de Versailles présente une exposition -du 18 octobre 2022 au 19 février 2023- mettant à l'honneur ce monarque surnommé le « Bien-Aimé ». Point d’orgue de cette expo : la célèbre pendule astronomique de Passemant, icône du règne de Louis XV, passionné d'horlogerie. Un chef-d'œuvre restauré grâce au mécénat de Rolex.



Cette exposition s’ouvre donc sur une œuvre spectaculaire : la célèbre pendule de Passemant, icône du règne mais aussi des passions personnelles de Louis XV, monarque passionné par l’horlogerie.
 
Chef-d’œuvre de l’art rocaille réalisé selon le dessin choisi par le roi, monument scientifique caractéristique du génie français du XVIIIe siècle, elle est dévoilée aux visiteurs après une restauration fondamentale opérée grâce au mécénat de Rolex France.
 
Les dessins, documents historiques et archives relatives à cette œuvre sont projetés dans la salle. Toujours en place au cœur de l’appartement intérieur du roi dans le cabinet qui porte son nom, elle constitue, avec les boiseries de Jacques Verbeckt, le bureau du roi et la commode-médailler d’Antoine
Robert Gaudreaus, le plus bel ensemble de l’art décoratif français du règne de Louis XV.
 
La sphère mouvante abrite un planétaire représentant le système solaire héliocentrique. On peut y voir le mouvement et les positions des planètes autour du Soleil –Mercure, Vénus, Terre, Lune, Mars, Jupiter, Saturne– ainsi que la révolution et rotation de la Lune autour de la Terre.
 
Elle permet de connaître les deux équinoxes, les deux solstices ainsi que les éclipses solaires et lunaires.
 
Le cadran composé de soixante et un cartouches émaillés donne l’heure, la minute vraie (solaire), la minute moyenne et la seconde : la pendule marque ainsi l’équation du temps.
 
Les guichets du calendrier affichent les jours de la semaine, le quantième, le mois et le millésime de l’année jusqu’en 9999, en tenant compte des années bissextiles. Le disque tournant indique les phases ou âges de la Lune.
 
Le pendule à compensation thermique, composé d’acier et cuivre, bat la seconde. La différence de dilatation des métaux actionne une lentille servant de thermomètre naturel.
 
La restauration de cette pendule est conduite sous la direction d'un conseil scientifique pluridisciplinaire réunissant les plus grands experts de chaque spécialité.

La programmation est établie en deux grandes phases :
2021-2022 : Examens, analyses, documentation, établissement d’un protocole et achèvement de la restauration de l’écrin en bronze doré.
 
Après une étude préalable au démontage de la structure et au transport de la pendule, de nombreuses analyses ont été réalisées au laboratoire du C2RMF (UV, radiographie, endoscopie, spectrométrie de fluorescence XRF, microscopie USB, tracéologie, identification des matériaux et finitions métalliques et colorées, recherche et identification d’anciennes interventions) permettant d’accroître considérablement la connaissance de cette œuvre composite et complexe, afin d'établir un protocole général de nettoyage des bronzes et de restauration des mécanismes.
 
Le démontage de la structure a permis d’identifier les points de faiblesse structurelle et de découvrir de nombreuses inscriptions permettant de préciser l’histoire matérielle de l’œuvre. Les pièces du mécanisme ont été constatées (miscroscopie USB, comptes de rouages et relevés de cotes) et nettoyées.
 
L’état de surface des bronzes dorés présentait un état d’encrassement général qui nuisait à la lecture de l’œuvre. Leur restauration a permis de retrouver les jeux de patine intentionnelle, une bonne lecture des mats et des brunis, ainsi que de retrouverd’exceptionnels effets satinés propres à cette œuvre.
 
2023 : Examens, analyses, documentation et conservation-restauration des mouvements astronomique et horloger
 
À l'issue de l'exposition, la pendule bénéficiera d'une restauration complète de ses mécanismes selon le protocole établi.
 
Les pièces d’horlogerie, encrassées de poussière et d’anciennes huiles créant des abrasions nocives, et pour certaines endommagées, dysfonctionnent (manques, heurts dans la marche de la pendule, fonction planétaire non opérationnelle, manque d’étanchéité du globe, inversion du balancier, stabilité insuffisante) ; la pendule de Passemant est par ailleurs la seule du Château dont la sonnerie n’est pas en fonctionnement.

Montres-de-luxe.com | Publié le Mardi 18 Octobre 2022 | Lu 4437 fois