Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Christie's : une Rolex Daytona 6263 The Legend cadran Lemon mise en vente à Genève


A l’occasion de la vente aux enchères « Rares Watches » organisée par la maison Christie’s à Genève le 7 novembre prochain à l’hôtel des Bergues, une très rare Rolex Daytona réf. 6263 Paul Newman – cadran « Lemon » dans un état exceptionnelle sera mise en vente. Trois exemplaires connus à ce jour. Estimation : entre 3,200,000 et 5,200,000 d’euros.



Comme le souligne Rémi Guillemin, responsable des montres Christie's Genève : « avec cette montre, cette prochaine vente promet de récompenser un collectionneur patient et passionné qui en sera le nouveau heureux propriétaire ».
 
Et d’expliquer : « appelée à juste titre « The Legend » grâce à sa rareté, cette Daytona est à mes yeux la mieux préservée des trois exemplaires connus. (…) La magie très particulière de Rolex, mais aussi de Genève en tant que berceau de l'univers Rolex, sont amplifiés en de telles occasions -et ce, à chaque fois qu’une pièce exceptionnelle est proposée aux enchères ».
 
Et de conclure : « on pourrait presque parfois penser que ces Rolex emblématiques doivent d'abord retourner dans leur lieu d’origine avant de changer de propriétaire, et commencer un nouveau voyage ».
 
Plus concrètement, cette Daytona* de 1969 serait le plus ancien des trois exemplaires connus à ce jour de la version en or 18 carats de cette référence emblématique. Elle est également considérée comme la plus parfaitement conservée des trois. « Dans le panthéon des Rolex, peu s'approchent de la rareté et de la désirabilité de cette Paul Newman » assure Christie’s dans son communiqué.

Dans l'ouvrage de référence de Pucci Papaleo, Ultimate Rolex Daytona, la référence 6263 en or 18 carats avec cadran "Oyster Lemon" et chiffres blancs est appelée The Legend, ce qui convient aux trois Cosmographes légendaires en or jaune, dont celui-ci présenté à la vente par Christie’s.
 
Bien évidemment, la mention « Lemon » fait référence à la teinte jaune de la couleur de son cadran, très différente des couleurs crème/champagne habituelles. Elle se distingue aussi par les chiffres et indications de couleur blanche sur les trois petits compteurs.
 
Pour rappel, Rolex produisait habituellement les références Paul Newman Cosmographe en or jaune avec des chiffres et des index champagne/doré qui se fondaient ton sur ton avec la tonalité du cadran. Ici, au contraire, les chiffres et les index blancs contrastent fortement avec le fond sombre des compteurs, offrant un effet global visuellement plus prononcé.
 
Pendant de nombreuses années, on a supposé qu'il n'existait aucun Cosmographe Daytona en or avec poussoirs vissés et cadran "Oyster Lemon Paul Newman". C’est pour cette raison que cette montre datant d'environ 1969 fit sensation lorsqu'elle apparut aux enchères pour la première fois en 2013 ! 

On remarque également que cet exemplaire est étonnement muni d'une couronne "triplock" que l'on reconnait grâce aux trois points qui se trouvent en dessous du logo Rolex. Cet élément comporte deux zones d'étanchéité à l'intérieur du tube de couronne et une troisième en fond de couronne. Cela vise à conférer une étanchéité renforcée aux montres de plongée Rolex.
 
« Ce fut alors l'un des moments les plus significatifs pour les spécialistes de Rolex et les collectionneurs de Daytona. Le numéro de série 2'330'402 la plaçait très tôt dans la production de la référence 6263, avant même certains des derniers exemplaires des références 6262 et 6264, à une époque où Rolex expérimentait différents types de cadrans » conclut Christie’s dans son communiqué...
 
*Rolex réf. 6263 Daytona Oyster Cosmographe "Paul Newman", boîtier n° 2'330'402, circa 1969.

Montres-de-luxe.com | Publié le Mardi 11 Octobre 2022 | Lu 11217 fois