Concours de Chronométrie : c'est parti pour l'édition 2019


Une à une et dans la plus grande discrétion, les montres en course sont arrivées au Château des Monts, le Musée d’Horlogerie du Locle. Par ailleurs, deux montres de l’école d’horlogerie du Locle se sont invitées dans la compétition, ce qui permettra au plus grande nombre, de "voir" ce qui vivent ces garde-temps !



Embarquées dans un « tour de la précision en 80 jours » effectué dans la plus suisse des discrétions, les montres concourantes reverront la lumière publique le 16 décembre 2019 lors de l’annonce des résultats. D’ici là et c’est une première, deux invitées surprises, hors concours et donc à visage découvert, permettront de rendre visibles et publiques les différentes étapes de cette passionnante compétition.
 
Il s’agit de deux montres écoles réalisées par les élèves de l’ET-CIFOM de l’Ecole d’Horlogerie du Locle. L’une d’entre elle comporte une innovation sous la forme d’un mécanisme qui devrait accroître sa précision. Quelle meilleure manière de vérifier l’éventuel apport de cette invention que le parcours du Concours de Chronométrie 2019 parsemé de plusieurs contrôles de précision (COSC et norme ISO 3159) et entrecoupé d’agressions sous forme de chocs (Laboratoire Dubois) ou d’exposition à des champs magnétiques (Timelab) ?
 
Car, en comparant les résultats des deux pièces, responsables académiques et élèves, tous passionnés par cette aventure, pourront en tirer de concrètes conséquences. L’arrivée sur la ligne de départ du Concours de ces deux garde-temps offre de surcroît un avantage de taille aux organisateurs : il leur est enfin possible de communiquer, images à l’appui, sur les différentes étapes du Concours.
 
Car ces deux « invitées », contrairement aux pièces officiellement participantes en provenance des marques, n’auront pas à être traitées dans le plus grand secret. Elles pourront se muer en capteurs, en témoins des épreuves encourues.
 
Le 30 août 2019, date limite de dépôt des garde-temps inscrits, les représentants des marques participantes ont personnellement amené leur « bête de course » au Château des Monts, le Musée d’horlogerie du Locle. Là, sous la lumière séculaire des lustres muséaux de ce somptueux écrin historique, ils ont signé l’accusé de réception officiel reçu des mains de Philippe Fischer, Président du
Concours.
 
Les montres ont alors été se loger dans la Valise du Concours, sécurisée et dûment assurée, dans l’attente de leur départ sur les routes de l’exploit chronométrique.
 
Relancé en 2009 par la Ville du Locle, le Concours de Chronométrie reste la compétition la plus objective de toute la galaxie horlogère. En effet, dans les résultats, impossible de glisser le moindre jugement humain ni une quelconque appréciation subjective. Tout est question de mesures contrôlées par notaire et effectuées de manière strictement équitable.

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Septembre 2019 | Lu 625 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos