Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Dubaï Watch Week : une édition 2021 au "plus que parfait"


La page 2021 de la Dubaï Watch Week vient de se tourner sur une édition totalement aboutie et réussie à tous les niveaux. Pendant une semaine, les amateurs de montres et les professionnels ont pu découvrir -après des mois de disette horlogère-, les nouveaux garde-temps des marques établies et en devenir. Un pur plaisir et une organisation sans faille de la part de la famille Seddiqi qui, une fois encore, a réuni l’univers de l’horlogerie autour du partage et de l’éducation.


Avec cette édition 2021, la Dubai Watch Week s’ancre résolument dans la durée et affirme sa présence dans les salons horlogers de belle manière. Ici, on vend des montres de luxe certes, mais aussi et surtout, on échange, on apprend, on se forme, on se rencontre, on perfectionne ses connaissances dans un esprit détendu loin des rendez-vous minutés des autres rencontres horlogères.
 
Cette 5ème édition -la première remontant à 2015- s’est tenue du 24 au 28 novembre 2021 sur 70.000 m2 au sein du Dubai’s financial district (DIFC) ; elle coïncide d’ailleurs avec le 50ème anniversaire de la création des EAU (avec la présentation de nombreuses éditions spéciales et limitées), mais également avec Dubaï 2020, l’Exposition Universelle qui a ouvert ses portes en octobre dernier pour une durée de six mois.

Cette année, 45 marques* se sont installées en plein cœur de Dubaï avec une météo des plus agréables durant toute la semaine. Tout autour de la tente principale accueillant les stands, les visiteurs pouvaient s’immerger, dans des espaces dédiés, au sein des univers de Rolex, de Tudor, d’Audemars Piguet, d’Hublot ou encore de Chopard.
 
Les amateurs ont également retrouvé les fameux forums de discussions (Horology Forum) aux thématiques diverses et variées mais toujours horlogères, ainsi que le Creative Hub, les gagnants du GPHG et les ateliers menés par des professionnels de l’industrie, notamment la famille Preziuso.

Cette édition 2021 est certainement la plus aboutie de toutes : atteignant probablement cette année sa taille critique. Plus grande, la DWW risquerait en effet de perdre son âme, cette ambiance si particulière qui fait qu’on s’y sent bien, qu’on peut rencontrer tout ce petit monde horloger dans une atmosphère de travail qui parvient à allier de manière subtile, professionnalisme et décontraction.
 
Cet évènement permet en effet de croiser et de concentrer dans les allées, autant Jean-Frédéric Dufour, patron de Rolex que François-Paul Journe, Pierre Jacques, Felix Baumgatner, Maximilian Büsser, Karl-Friedrich Scheufele, Manuel Emch, Alain Silberstein, Georges Kern, etc. Des noms les plus connus à ceux qui commencent à émerger sur le marché comme le jeune Rexhep Rexhepi ou Ben Küffer de chez Norqain. Tout le monde reste accessible, ou presque.

Parmi les très belles surprises de ce salon : la création de MB&F en collaboration avec Bvlgari, mais également une pièce unique de toute beauté chez Ferdinand Berthoud. Idem chez De Bethune, Ludovic Ballouard et Urwerk. On a aussi retrouvé avec plaisir, les Trilobe mais également les montres pour femmes Beauregard avec une mention spéciale pour ses pendentifs « ourson » en pierre semi-précieuses.
 
Un très gros coup de cœur pour le film de Ian Skellern intitulé « Making Time » -et financé intégralement par la famille Seddiqi- qui a été présenté au public dans une version courte pour la toute première fois au monde lors de cette Dubaï Watch Week. Quatre portraits intimes d’hommes et de femmes de l’horlogerie sans aucune connotation commerciale ! A voir absolument.    

Les chiffres officiels ne sont pas encore tombés, mais indubitablement, au vu du nombre de visiteurs déambulant dans l’enceinte, cette DWW 2021 a du battre tous les records de fréquentation.

Les allées étaient pleines de monde, tous les jours, à toute heure : beaucoup d’hommes bien sûr, mais également cette année, un grande nombre de femmes venues parfois en groupe s’informer sur les nouveautés horlogères. Et de nombreux jeunes amateurs en herbe !

On a même vu un enfant d’une dizaine d’années assister à la présentation de Bell & Ross, le dernier soir, plein d’enthousiasme pour la marque ! Applaudissant en voyant apparaitre à l’écran la dernière création B&R pour Only Watch. Ce jeune collectionneur a même eu le temps de discuter avec Carlos Rosillo, patron de Bell & Ross et de prendre quelques photos avec lui.
 
Il n’y a qu’à la DWW que ce genre de chose arrive ! C’est pour ça qu’on l’aime d’ailleurs…     
 
Jean-Philippe Tarot
 
*Les marques participantes : Akrivia, Armin Strom, Beauregard, Bell & Ross, Bovet 1822, Breitling, Bvlgari, Christophe Claret, Chronoswiss, Corum, Czapek, De Bethune, F.P. Journe, Ferdinand Berthoud, Frederique Constant, Genus Watches, Girard-Perregaux, GoS, Greubel Forsey, Moser & Cie, Jacob & Co, Konstantin Chaykin, Laurent Ferrier, Louis Erard, Louis Moinet, Ludovic Ballouard, MB&F, MeisterSinger, Mont Blanc, Montres KF, Moritz Grossmann, Norqain, Oris, Purnell, Rebellion, Reservoir, Ressence, Schwarz Etienne, Singer Reimagined, TAG Heuer, Trilobe, Ulysse Nardin et Urwerk. Comme lors de la dernière édition, WatchBox, le spécialiste de l’occasion était également présent de même que Christie’s.


Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Novembre 2021 | Lu 3874 fois