Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Dubaï Watch Week : une première édition réussie !


La famille Seddiqi, qui représente le plus gros détaillant horloger de Dubaï (EAU), a organisé la semaine dernière la toute première Dubaï Watch Week en partenariat avec le Grand Prix de l’Horlogerie de Genève (GPHG). Au programme, un salon, des conférences, une exposition, des discussions entre professionnels et amateurs et un grand diner de gala !



Pour ceux qui ne connaissent pas Dubaï, rappelons que la famille Seddiqi (Ahmed Seddiqi & Sons) est absolument incontournable dans cette partie du monde où le soleil règne en maitre onze mois sur douze… La plupart des grandes marques sont commercialisées aux Emirats Arabes Unis (EAU) par le biais de cette famille qui fut la première à vendre des Rolex ou des Patek Philippe dans ces contrées désertiques… Lorsque le marché horloger local (env. 750 millions de francs suisses par an à Dubaï) n’était pas encore aussi florissant. Loin de là !
 
Aujourd’hui, la famille Seddiqi –on est à la troisième génération- est hautement respectée sur le marché. Autant par les clients que par les marques horlogères avec lesquelles elles travaillent souvent depuis plusieurs années, voire des décennies. Elle possède de nombreux magasins multimarques (avec différentes enseignes en fonction des positionnements tarifaires) mais également des boutiques exclusives gérées avec les horlogers suisses*. L’une de ses dernières ouvertures -dans les jours à venir- sera la MB&F Galerie dirigée avec Maximilian Busser et son équipe locale.

Avec la Dubaï Watch Week, c’est la toute première fois qu’un tel évènement a eu lieu à Dubaï. Et pour une première, c’était réussi ! Une organisation impeccable, un accueil chaleureux, des lieux d’exposition et de rencontres idéalement situés dans le DIFC, des intervenants de qualité, etc. Bref, rien à redire, si ce n’est : « félicitations ! ».
 
Plus concrètement, pendant cinq jours, la Dubai Watch Week a proposé aux amateurs de montres (locaux) et aux journalistes, de découvrir une exposition réalisée en partenariat avec le GPHG présentant les montres en lice pour le concours de cette année, mais également et surtout, un salon des horlogers indépendants (Moser, MB&F, Hautlence, Urwerk, Laurent Ferrier, Greubel-Forsey, etc.), des ateliers d’horlogerie (avec entre autre Peter Speak-Marin comme professeur) et des conférences sur l’horlogerie : le marché du vintage, les montres de collection, l’avenir de l’horlogerie, les montres connectées, la transmission des savoir-faire etc.

En tout, une quinzaine de conférences avec des intervenants de haut-vol : Jean-Claude Biver, Giulo Papi, Hind Seddiqi, Jean-Marc Wiederrecht, Karl-Friedrich Scheufele, Maximilian Busser, Mohammed Seddiqi, Philippe Dufour, Stephen Forsey, Vincent Perriard, Claude Sfeir, Edouard Meylan, Aurel Bacs, etc. En assistant à ces rencontres, on s’aperçoit immédiatement que les amateurs de belles mécaniques locaux connaissent parfaitement les marques, mais sont également particulièrement calés en horlogerie.
 
Aujourd’hui, Dubaï est clairement devenu un marché plus mature ; certes, les détaillants locaux vendent encore beaucoup de pièces en or et pierres précieuses (ce que l’on considère chez nous comme « bling-bling ») mais la clientèle locale a considérablement évolué. Les connaissances sont beaucoup plus pointues et les amateurs se tournent désormais vers d’autres marchés. Comme le vintage qui a le vent en poupe, mais également vers les horlogers indépendants (notamment MB&F très actif et présent localement, mais aussi Urwerk ou Christophe Claret)…

Sans arriver à l’expertise d’une clientèle singapourienne, les Dubaïotes ont énormément progressé au cours de ces dernières années et leurs connaissances n’ont rien à envier à la plupart des clients européens ou d’Asie du sud-est. Il suffit de côtoyer les soirées organisées par Dubaiwatchclub ou Patekholic (deux comptes Instagram extrêmement puissants dans la région) pour s’en rendre compte. Ces messieurs sont de fins connaisseurs ! Marques, calibres, séries limitées, pièces rares, etc. Plus rien ne leur échappe !   
 
La Dubaï Watch Week s’est tenue du 18 au 22 octobre 2015. Maintenant, de l’avis général, on attend qu’une chose. La prochaine édition. Mais ceci est une autre histoire…
 
Jean-Philippe Tarot
 
*65 boutiques en tout et un service après-vente d’une cinquantaine d’horlogers.


Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Octobre 2015 | Lu 1022 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos