Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Etude : pour plus de la moitié des amateurs d'horlogerie, la marque est plus importante que la montre elle-même


Décidément, en ce printemps 2024, les études sur le marché de l’horlogerie s’enchainent… Après Chrono24 ou le cabinet Deloitte, c’est au tour du GroupM (conseil en stratégies média) et son agence EssenceMediacom de dévoiler les résultats de son étude dédiée aux tendances de consommation sur le marché des montres de luxe réalisée en partenariat avec Teads. En voici les grandes lignes.


Selon cette nouvelle étude, « l’évolution du luxe et les changements culturels sont intimement liés ». Alors que la clientèle du luxe évolue, les marques se réinventent et adoptent de nouveaux codes pour émerger dans un secteur hautement concurrentiel.
 
Pour parvenir à ces chiffres et à ces conclusions, cette étude* a interrogé plus de 2.000 acheteurs de montres de luxe de plus de 4.000 euros sur quatre grands marchés afin de décrypter ce qui motive l’achat d’une montre de luxe.
 
Tout d’abord, selon cette nouvelle étude, l'acquisition d'une montre de luxe représenterait avant tout, une source de plaisir individuel, dont la motivation principale résiderait dans le désir de « faire des folies », de « se faire plaisir » et de « s'auto-récompenser ».
 
Dans cet esprit, la très grande majorité (près de 80%) des achats de montres de luxe seraient des achats dits de « célébration » (rien de nouveau pour le coup, cela fait déjà des années que c’est le cas) ou pour marquer un événement personnel.
 
D’autre part, cette étude dresse un profil type de l’acquéreur et souligne que les deux-tiers seraiennt des hommes, la moitié d’entre eux étant âgés de 35 à 49 ans.

Autre point : quatre clients sur dix auraient effectué l'achat d'une montre de luxe au cours des douze derniers mois, tandis que sept sur dix envisageraient d'acquérir une nouvelle pièce dans les 24 prochains mois.
 
Toujours selon cette étude, la renommée d'une maison de haute horlogerie prendrait le pas sur le produit lui-même : ainsi, une légère majorité (52%) des répondants considère que la principale motivation d'achat est bien la marque qui « prévaut sur la montre en elle-même ».
 
« Cette tendance se confirme lorsque nous observons que la réputation de la marque est le principal critère pris en compte avant l'achat d'une montre (41%) » poursuivent les responsables de cette étude dans leur communiqué.
 
Le caractère artisanal du produit occupe la deuxième place avec un tiers des réponses suivi de près par le caractère unique du modèle de la montre (31%).
 
Autre point à souligner : les acheteurs de montres de luxe semblent porter un attachement particulier à l'expérience d'achat en magasin ainsi qu'aux coulisses de la marque, bien que l’achat en ligne connaisse une progression notable puisqu’un tiers d'entre eux optent pour l'achat online sur le site de la marque.

Cette préférence s'accroît chez les consommateurs ayant l'intention d'offrir une montre en cadeau (41 %).
 
Bien que les achats en boutique soient généralement privilégiés par rapport aux achats en ligne, une disparité culturelle est également observée.
 
Ainsi, les États-Unis se distinguent en tant que marché le plus mature pour les achats de montres de luxe en ligne, avec une part de 54%, tandis que cette pratique demeure très peu répandue au Japon, représentant seulement 7%. Un coup d’œil aux sites Internet japonais suffit pour ce convaincre de de cette réalité…
 
Les rendez-vous personnalisés en boutique et les visites de manufactures sont deux services que les marques pourraient proposer car ce sont les plus plébiscités par cette population de passionnés (70%).

Ces pratiques sont d’ailleurs déjà largement répandues (en tout cas en Europe) dans la profession puisque les soirées en boutique ou les visites de lieux de production sont des pratiques courantes depuis des années déjà.
 
Pour autant, là encore, ces préférences varient en fonction des pays et des cultures. Par exemple,
au Japon 51% des sondés expriment un intérêt pour la visite de l'atelier de production, tandis
qu'aux États-Unis cette demande est exprimée par près de 80% d’entre eux.
 
« Ces données soulignent l'importance de créer des expériences uniques et personnalisées pour les acheteurs de montres de luxe » concluent les responsables de cette étude.
 
*De mai à juin 2023, 2.000 hommes et femmes ont été sondés, répartis équitablement sur 4 marchés
clés du secteur : États-Unis, Royaume-Uni, Émirats Arabes Unis et Japon. Les répondants sont âgés
de plus de 25 ans et ont acheté au cours des 24 derniers mois ou envisagent d'acheter une montre de luxe dans les 24 prochains mois d'une valeur supérieure à 4.000 euros.

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Mai 2024 | Lu 7408 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail