Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Ever-Brilliant Steel : une première pour Grand Seiko


L’horloger haut de gamme japonais Grand Seiko vient de dévoiler ses deux premières montres dotées de boitiers en Ever-Brillant Steel, un acier exclusif à la teinte « blanc brillant » plus résistant qui va donc équiper deux nouvelles références en éditions limitées de 550 exemplaires chacune embarquant les calibres 9SA5 et 9RA2. Détails.



On le sait, en matière de boitiers en horlogerie, il y a « acier » et « acier ». Du traditionnel 316L au fameux 904L nettement plus haut de gamme et résistant utilisé principalement par Rolex en passant par l’intéressant et non moins haut de gamme Lucent Steel A223 de Chopard présenté à l’occasion du lancement de son Alpine Eagle.  
 
A ce titre, on peut d’ailleurs considérer que l’Ever-Brillant Steel* (utilisé jusqu’à maintenant chez Seiko) est un « cousin » de l’acier utilisé par Chopard au sein de sa collection Alpine Eagle. Cet alliage s’avère plus résistant à la corrosion et donc plus durable que celui habituellement utilisé en horlogerie.
 
Ces deux garde-temps avec des boitiers en acier de 40 mm (étanche à 100 mètres) en Ever-Brilliant Steel, une High Beat SLGH009 et une Spring Drive SLGA013, sont proposés en deux éditions limitées de 550 exemplaires chacun en référence aux 55 ans de la marque Grand Seiko.  

Ils embarquent deux calibres « maison » : le calibre 9SA5 Hi-Beat offre une réserve de marche de 80 heures tandis que le 9RA2 Spring Drive assure une réserve de marche de 120 heures avec une précision de +/-10 secondes par mois.
 
Étonnamment, les deux mouvements sont plus fins que leurs prédécesseurs, ce qui permet d’obtenir des boîtiers à l’épaisseur également réduite, fidèles aux principes de confection du style Grand Seiko, tel qu’il été défini en 1967 par la célèbre 44GS.
 
Les cadrans partagent le même relief, dont la profondeur et la texture attirent l'œil tout en rappelant un ciel étoilé -Grand Seiko s’inspirant la plupart du temps de la nature pour la création de ses cadrans. 

Le motif profondément gravé représente la trajectoire elliptique des étoiles. Il arbore des courbes qui offrent un beau contraste avec les bords aiguisés des aiguilles. A noter la trotteuse dorée.

Le cadran de la version Hi-Beat est bleu tandis que celui de la version Spring Drive est gris sombre. Dans les deux cas, les cadrans son protégé par un verre saphir box-shaped avec revêtement antireflet.
 
Enfin, le fond transparent en verre saphir dévoile les ponts minutieusement conçus en soulignant le savoir-faire magistral des hommes et des femmes qui travaillent dans les deux ateliers où ces montres sont fabriquées et assemblées à la main.

La Hi-Beat (10.500 euros) est l'œuvre du Grand Seiko Studio Shizukuishi tandis que le modèle Spring Drive (9.500 euros) provient du Shinshu Watch Studio. A découvrir à Paris au sein de la boutique Grand Seiko de la place Vendôme.
 
* Cet acier affiche une valeur PREN (Pitting Resistance Equivalent Number) 1,7 fois supérieure à celle de l'acier utilisé dans la plupart des montres haut de gamme. Le PREN étant une mesure universelle utilisée pour évaluer la résistance à la corrosion.


Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Février 2022 | Lu 8864 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail