F.P. JOURNE


F.P. Journe Tourbillon Régence : tout simplement somptueux

F.P. Journe vient de dévoiler une version absolument somptueuse de son fameux Tourbillon Souverain. Le boitier en or rouge de 40 mm accueille le calibre maison 1403 en or rouge à remontage manuel doté d’un tourbillon avec remontoir d’égalité et d’une seconde morte. Ces fonctions apparaissent sur un cadran exceptionnel en or gris gravé à la main. Une pièce de collectionneur. Vingt exemplaires pour le monde uniquement.


En un peu plus de deux décennies, F.P. Journe est parvenu à séduire des nombreux amateurs et collectionneurs d’horlogerie avisés de par le monde. Le fait est que ses montres font partie des quelques modèles sur le marché qui conservent, voire, qui prennent de la valeur avec le temps. Ce qui n’est pas le cas d’un grand nombre de marques, loin s’en faut.
 
Et assurément, ce Tourbillon Régence fait partie des rares garde-temps à collectionner. Produit à vingt exemplaires uniquement, il va rapidement devenir un collector à l’état pur dans les années à venir. Non seulement car il possède l’un des plus beaux calibres de la maison genevoise, mais également car son cadran, certes très « baroque », est absolument somptueux.

Rappelons que François-Paul Journe, l’homme, l’horloger, est depuis longtemps fasciné par le18ème siècle. Pour lui, cette époque reste l’âge d’or de la mesure du temps. D’où la présence de ce motif Régence Circulaire sur le cadran qui vient rendre hommage aux horlogers et artisans de ce siècle.
 
Il faut deux jours entiers à une artiste genevoise pour graver ce cadran. Tout est fait à la main. Le motif est tout d’abord dessiné sur le cadran brut en or gris. La gravure en creux est ensuite pratiquée en incisant la matière. Pour ce faire, des burins de différentes formes sont utilisés, préalablement façonnés par cette artiste afin de les adapter à ses propres techniques et aux dimensions spécifiques de ses mains. Ces outils font partie de ses petits secrets de fabrication…

Après une mise en forme du décor grené de surface et des champs-levés, l’artiste procède à la texturisation du fond des poches puis à la terminaison des filets en taille douce. Au terme de ces deux jours d’un travail nécessitant savoir-faire, patience et dextérité (de l’importance de « l’intelligence de la main »), le cadran, avec ses petites imperfections uniquement visibles à la loupe d’horloger -qui sont le fruit d’une exécution artisanale- quitte son support pour rejoindre les mains expertes d’un autre artisan qui lui donnera son aspect poli final.
 
Tout comme dans l’édition Only Watch 2015, le Tourbillon Souverain avec remontoir d’égalité, cher à la marque pour sa performance chronométrique, s’est enrichit d’une seconde morte ; comble du chic, la trotteuse effectue alors des sauts d’une seconde bien nets, un peu à la manière d’une montre… à quartz !

Comme le rappelle Journe dans son communiqué, au-delà de l’aspect purement visuel de la fonction, cette complication « offre une lecture plus précise du temps. La définition de la « seconde morte » se traduit lorsque l’aiguille reste immobile (morte) tant que la seconde n’est pas écoulée ; l’aiguille indique alors la seconde lorsqu’elle est réellement écoulée ».
 
Ce calibre d’exception est réalisé en interne à Genève ; il est en or rose -spécificité de la marque- et à remontage manuel (21.600 alt-h et 179 composants). Sa réserve de marche est d’environ 42h. L’amateur avisé peut admirer les rouages de ce garde-temps -perlage sur ponts, Côtes de Genève sur platine et têtes de vis polies- à travers le fond saphir de la boite en or rouge. Modèle disponible dans les boutiques F.P. Journe, notamment à Paris et dans les espaces F.P.Journe.



Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Juillet 2018 | Lu 1558 fois