Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



F.P. Journe : ouverture d’une boutique-salon à Paris d’ici la fin de l’année…


Après Tokyo, Hong Kong, Genève et Boca Raton en Floride, F.P.Journe -Invenit et Fecit- va enfin ouvrir le 8 décembre 2008, un salon horloger à Paris, capitale mondiale de la mode, des arts et des lettres, au no 63 Faubourg St-Honoré, près du palais de l’Elysée.



F.P. Journe : ouverture d’une boutique-salon à Paris d’ici la fin de l’année…
Adresse d’autant plus prestigieuse puisque le numéro 63 abritait jusqu’à il y a quelques mois la Galerie Pétrides, représentant du peintre Utrillo.

Ce lieu aura abrité une collection d’œuvres d’art importantes, et d’un art à l’autre, accueillera dès le mois de décembre, les calibres exceptionnels F.P.Journe – Invenit et Fecit : Le Chronomètre à Résonance, réalisation iconique entre autres de l’œuvre de François-Paul Journe, le Tourbillon à remontoir d’égalité et seconde morte, la Grande Sonnerie et autres Répétition Minutes ultra plate, ou encore le calibre automatique Octa. Elle présentera enfin la collection Black Label, réservée aux boutiques-salons Journe.

Le chemin fut long pour arriver de Marseille, ou François-Paul a vu le jour, à Paris ou il a démarré sa carrière, pour finalement s’établir à Genève, s’exporter à Tokyo et être représenté aux quatre coins du globe.

Utrillo se lança dans la peinture dans les ruelles pavées de Montmartre si bien représentées dans ces tableaux alors que François-Paul, un demi-siècle plus tard, ouvrait son atelier rue de Verneuil et découvrait les grands maîtres horlogers français des 17 et 18ème siècle. Tous deux se réalisèrent au travers de leur art, pour devenir la passion de toute une vie.

Par la pratique de leur art, chacun put vivre plus sereinement sa marginalité d’artiste ! La peinture pour l’un, comme l’horlogerie pour l’autre, sont une fenêtre ouverte sur le monde. Demeurant sous l’influence de Alfred Sisley pour Maurice et l’inspiration de Abraham-Louis Breguet pour François-Paul, Maurice lui structura davantage ses compositions alors que François-Paul produisit des montres de plus en plus inventives.

Ils mettront à peu près le même temps pour passer, l’un de la période blanche à la période colorée, et l’autre de la montre de poche à la montre bracelet. Après avoir fait, grâce à son talent, le tour du monde, il est bien légitime que François Paul s’établisse enfin dans la ville de lumière qui l’a accueilli à l’âge de seize ans et que son cœur n’a jamais quitté.

Ainsi, les spots des grandes scènes parisiennes pourront éclairer les montres de François-Paul Journe et dévoiler une vision unique de l’horlogerie qui n’appartient qu’à lui seul, et enchanter les plus fervents collectionneurs et passionnés de haute horlogerie.

Cette cinquième boutique-salon sera entièrement dessinée par François-Paul Journe, en harmonie avec le concept des boutiques précédentes. Un lieu avec salon, bar et bibliothèque horlogère ou collectionneurs et passionnés de belle horlogerie pourront se retrouver et discuter de leur passion commune.

Au mur, de larges photos noir et blanc du maître et de ses horlogers à l’établi permettront au visiteur de pénétrer dans l’univers de la marque, et faire l’acquisition de chronomètres réalisés dans la grande tradition horlogère.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Septembre 2008 | Lu 2209 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos