Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

F.P. JOURNE


F.P.Journe : somptueuse édition limitée de 99 exemplaires pour célébrer les vingt ans de l'Octa !

Pour célébrer les vingt ans de l’Octa, François-Paul Journe a dévoilé la semaine dernière à Genève, au sein de sa manufacture, une édition limitée de 99 exemplaires avec boitier en platine de 40mm, un calibre en laiton (comme dans les premières années) et un splendide cadran en or jaune et argent qui reprend le design de ceux produits en 2001. Collector assurément.


Ces derniers temps, les anniversaires s’enchainent chez F.P.Journe qui a célébré les vingt ans du Chronomètre Souverain en 2019 et qui fête cette année, les vingt de l’Octa, peut-être la plus emblématique de ses montres qui a été déclinée, en deux décennies, en différentes tailles et complications.
 
De nos jours, toutes les grands groupes horlogers ont notablement allongé la durée des réserves de marche de leurs calibres qui, pour la plupart, affichent dans les 70/80 heures en fonctions de marques et/ou des complications associées. Mais il faut savoir qu’il y a vingt ans, les mouvements plafonnaient à une quarantaine d’heures, souvent moins mais jamais plus.
 
Dès lors, on comprend la révolution que représentait en 2001, le calibre automatique Octa de François-Paul Journe qui a marqué un tournant dans l’horlogerie contemporaine avec ses 160 heures de réserve de marche ! Soit, quatre fois plus que les mouvements standards. Et encore aujourd’hui, ce mécanisme avec masse oscillante décentrée a encore de belles longueurs d’avance.

A ce titre, il n’a justifié que trois évolutions durant ces deux décennies ; la dernière en date concernant le système d’automatisation du remontage qui est passé d’un armement bidirectionnel à unidirectionnel, plus efficace pour garantir la mise en tension rapide du long ressort de barillet.
 
Comme le précise d'ailleurs François-Paul Journe au sujet de ce calibre : « l’Octa est un mouvement accompli qui ne nécessite plus aucune amélioration, en raison de sa performance presque irréelle ».
 
Afin de célébrer les vingt de l’Octa (qui était en 38 mm à l'époque), F.P.Journe a donc présenté la semaine dernière à Genève, au sein de sa manufacture, l’Automatique, une édition limitée de 99 pièces qui met en lumière pour les nostalgiques de la première heure, un boîtier en platine de 40, motorisé par le calibre 1300.3 en laiton rhodié (3Hz, 37 rubis, 207 composants).

L’ensemble est associé à un cadran en or jaune satiné (de toute beauté) semblable à ceux produits en 2001, lorsque François-Paul Journe les terminait à la main.
 
Si le modèle est quasi-identique, quelques petites modifications visant à améliorer l’ensemble ont été effectuées : ainsi, l‘indication de réserve de marche a été légèrement abaissée et recentrée pour laisser plus d’espace à la date (à saut instantané), agrandie et désormais affichée dans un guichet de 4.7 x 2.6 mm pour une meilleure lisibilité.

Les amateurs auront aussi remarqué que les chiffres du cadran horaire ont eux aussi été légèrement agrandis.

Du côté du calibre, une seule modification esthétique a été effectué : en effet, ce dernier se pare dorénavant de ponts ajourés laissant apparaitre le système d’engrenage des roues et ce sera d’ailleurs le cas pour tous les calibres 1300.3 dès 2021 !

Cette série limitée à 99 exemplaires à 40 mm sera disponible dans les dix boutiques et les Espaces F.P.Journe dans les semaines à venir. Dès 2022, l’Automatique rejoindra la collection courante avec un boîtier de 40 ou 42 mm en platine ou en or 6N et un cadran en or et argent guilloché.

L’Octa est incontestablement un grand classique de chez chez F.P.Journe ! Cette ligne totalement intemporelle n’a jamais pris une ride. Elle a su évoluer avec son temps, par petites touches, sans jamais renier son design originel.


Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Avril 2021 | Lu 7776 fois