Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 1.3-1 : cadran bleu saphir


Le modèle en soi n’est pas nouveau mais son cadran si. A ce titre, il n’y aura que cinq exemplaires de cette nouvelle déclinaison du chronomètre FB1 qui associe ici le platine, la céramique et un cadran bleu translucide très en vogue et de toute beauté.



Pas à pas, par petites touches, la maison Ferdinand Berthoud enrichit ses collections de variations inédites. Le nouveau modèle FB 1.3-1 « Bleu Saphir » sera limitée à seulement 5 exemplaires numérotés ; une série qui se déploie autour d’un cadran d’un bleu translucide intense et soyeux.
 
Ce modèle embarque le désormais classique boitier de forme (44x13mm) ici réalisé en platine 950 et doté de cornes rapportées en céramique grise. Côté fond, les collectionneurs avertis pourront y discerner le détail révélant l’exclusivité de cette série limitée : ce garde-temps est doté du calibre FB-T.FC-2, comportant des semi-ponts en saphir anglés.
 
Le pont de tourbillon, en forme de flèche, est bleui. Cette terminaison est obtenue par CVD (Chemical Vapor Deposition), un procédé de dépôt sous vide de minces films qui garantit une haute performance dans le temps tout en conservant la finesse et les détails des finitions.
 
Ainsi mis en couleur, ce nouveau cadran bleu est orné d’une finition à traits tirés à laquelle font écho les aiguilles bleuies des heures et minutes ainsi que celle de la réserve de marche (53h) située à 9 heures.

Inspiré des chronomètres de marine dont Ferdinand Berthoud était l’un des plus célèbres concepteurs, le calibre FB-T.FC-2 est régulé par un tourbillon à secondes centre et un mécanisme à force constante par fusée-chaîne. Barillet et fusée inversée sont suspendus, tenus d’un seul côté, une construction qui fait l’objet d’un brevet.
 
Caractéristique des mécanismes à fusée-chaîne, ce barillet est doté d’un dispositif d’arrêtage à « Croix de Malte ». Il permet de limiter le nombre de tours d'armage du ressort-moteur à environ 6 tours et de n’utiliser ainsi que la portion la plus stable de ce ressort, une construction qui accroît la précision de la pièce, certifiée par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres.
 
Ce mouvement à remontage manuel présente 15 ponts et 3 semi-ponts en saphir anglé maintenus par des piliers en titane poli, enserrant les organes mécaniques. Cette construction est caractéristique des chronomètres de marine du 18ème siècle et permet aux quatre hublots de cette montre de dévoiler l’intérieur de la montre.

Le dispositif d'indication de réserve de marche du modèle FB 1.3-1 s’avère particulièrement sophistiqué. Un cône tronqué monte et descend sur une vis sans fin, connectée au barillet. Sur ce cône suspendu repose un palpeur, un bras terminé par un rubis, dont la position sur le cône reflète le niveau de remontage.
 
Ce palpeur est à son tour relié à l'aiguille de réserve de marche, dont les graduations sont gravées à même la platine et visibles à travers une ouverture dans le cadran. Ce mécanisme audacieux, mis en évidence par la présence des ponts saphir, permet d’indiquer avec grande précision la réserve de marche du mouvement.
 
La terminaison des composants, quels que soient leur emplacement et leur fonction, ont été entièrement réalisées à la main avec des outils traditionnels dans les ateliers de la Ferdinand Berthoud. Le contrôle qualité de ces finitions est effectué à la loupe 6x, qui permet une vérification beaucoup plus fine.
 
Le chronomètre FB 1.3-1 est équipé d’un bracelet alligator en cuir rembordé cousu main dans une seule pièce de cuir et d’une boucle déployante en platine (PT950) de sécurité à double lame réglable en longueur.

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Novembre 2019 | Lu 1480 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos