Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Fifty Fathoms de Blancpain : probablement la première montre de plongée… tout simplement


Non, la première montre de plongée n’est ni une Rolex, ni une Oméga, ni une Panerai. La première montre de plongée moderne est probablement la Fifty Fathoms de chez Blancpain. D’ailleurs on peut l’apercevoir au poignet d’un certain Jacques-Yves Cousteau dans le Monde du silence tourné en 54.


Fifty Fathoms de Blancpain, modèle de 1953
A l’origine, la Fifty Fathoms a été conçue et développée à des fins militaires. L’histoire commence réellement en 1952, lorsque le ministère de la Défense français demande à deux de ses officiers de la marine, le commandant Robert « Bob » Maloubier et le lieutenant Claude Riffaud, de mettre en place une unité d’élite, celle des « Nageurs de combat ».

Afin de les accompagner dans leurs missions, les deux militaires ont recherché une montre robuste, fiable et totalement étanche. Ne trouvant à l'époque aucun modèle qui leur convenait, les officiers français se sont tournés vers Blancpain, afin de voir si cette manufacture était à même de leur fournir une bracelet-montre répondant à leur cahier des charges.

C’est ainsi que les ingénieurs et les horlogers de chez Blancpain ont donné naissance à la première montre étanche civile à laquelle on puisse véritablement attribuer le qualificatif de « montre de plongée » la Fifty Fathoms, officiellement lancée en 1953. Le premier modèle, équipé d'un mouvement mécanique à remontage automatique, en plus d’être parfaitement étanche, était doté d’un cadran très lisible et d’une lunette unidirectionnelle, qui est devenue depuis, un standard pour les montres de cette catégorie.

Son nom a été choisi car le Fathom (brasse en français) est une unité de mesure britannique correspondant à 1.8288 mètres. Cette unité, bien qu'autrefois utilisée pour la mesure des terres, n'est encore usitée que dans la marine pour mesurer les cordages, les filins ainsi que la profondeur de l'eau. Cette montre était donc à l’origine étanche jusqu’à 50 brasses marines (Fifty Fathoms), ce qui correspond à une centaine de mètres (91.45 exactement).

Petit à petit cette montre a été adoptée par de nombreuses marines militaires, mais elle a également été très bien accueillie par les plongeurs civils. La preuve, elle a même séduit Jacques-Yves Cousteau et ses équipiers. C’est ainsi qu’en 1954, on peut la voir au poignet du commandant lors du tournage du Monde du silence (Palme d’or à Cannes en 1956).

Depuis, ce modèle a été décliné en une vingtaine de modèles. La plupart ont été équipés de mouvements AS, d’Anton Schild. Pour célébrer le 50ème anniversaire de son modèle mythique, Blancpain a lancé en 2003, en Thaïlande, une série commémorative limitée.

Pour aller plus loin, consultez les pages dédiées à ce modèle sur le site Internet de Blancpain (en anglais uniquement)

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Décembre 2006 | Lu 31827 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos