Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



GP Collection Chambre des Merveilles


L’année dernière, G-P inaugurait sa collection Chambre des Merveilles portant sur les espaces infinis de création miniature offerts par la tradition des cabinets de curiosités qui étaient en vogue en Europe et dans le monde durant la Renaissance. Hétéroclites, empreints de magie et de fantastique, parfois d’une justification scientifique partant de découvertes ou de récits imaginaires, les trésors qui s’y entassaient avaient tous des parfums d’aventure.



Girard Perregaux poursuit sur cette lancée en 2016 avec le deuxième de cette belle collection. Sur fond de poésie, d’appels au large et de fantaisie, avec en filigrane les unions improbables entre matériaux d’exception et techniques en voie de raréfaction !
 
En 2016, la marque offre à sa collection Girard Perregaux 1966 or rose une trilogie de pièces numérotées dotées du calibre manufacture automatique GP00330-060 dont les cadrans célèbrent la vision de la terre depuis l’univers ou celle de l’univers depuis le sol terrien. Mieux que de simples démonstrations d’adresse manuelle, ces représentations cartographiques reproduites et réinterprétées sur les cadrans de ces trois modèles célèbrent les visions d’érudits et de figures célèbres de l’histoire de l’humanité. Elles sont les récits de perceptions qui témoignent de l’état des connaissances à l’heure où leurs illustres auteurs les exprimèrent.
 
La Terre, centre de l’Univers
L’astronome gréco-romain Ptolémée, l’un des pères fondateurs de la géographie dont la naissance remonte à moins d’une centaine d’années après J.-C., était fasciné par les interactions entre la terre et le soleil, la terre et la lune ainsi que par leurs influences sur les climats. Bien qu’incomplète, sa représentation de la terre se voulait déjà sphérique, inventant cette géométrie encore admise de nos jours de la grille des latitudes et des longitudes. Son traité de géographie et les cartes qui y sont représentées, traduits en latin par d’Angelo, inspirent le célèbre Christophe Colomb qui en étudie minutieusement les tracés et qui y trouve une motivation supplémentaire dans la réalisation de son projet de navigation. 
 
Marqueterie de pierre, peintures miniatures à la poudre d’or
Cette Girard-Perregaux utilise la technique de la marqueterie de pierre enjolivée par le talent des peintres miniature. En résulte une profondeur que seule la pierre taillée en disques minces, puis polie et posée à la manière d’un joyau, est à même de restituer. Entrent en scène alors, des matériaux capables de parcourir différentes intensités de bleu, le lapis, l’aventurine, ou de refléter la douceur d’un blanc, nacre extra-blanche. Les étendues marines et les frontières de l’inconnu sont ainsi matérialisées. C’est alors que les pinceaux recouverts de poudre d’or, caressent délicatement les surfaces colorées. Les motifs ainsi mis à jour symbolisent la terre ferme et ses contours.

Globe Céleste
Vincenzo Maria Coronelli (1650-1718) était un cartographe et cosmographe également fabriquant de globes. L’histoire universelle retient de ce moine franciscain né et mort à Venise, docteur en théologie et encyclopédiste, les deux globes géants qu’il réalisât à Paris en hommage au roi soleil, Louis XIV. Ils affichent un large diamètre de 382 centimètres et pèsent environ 2 tonnes chacun ! L’un est terrestre, l’autre céleste, avec la représentation du ciel telle qu’il était perçu à la date de naissance du monarque, à savoir le 5 septembre 1638.
 
Sur les 1.880 corps célestes qui y sont représentés, 72 constellations épousent la forme d’animaux fantastiques et de figures mythologiques. L’œuvre, entièrement bleutée, qui comporte douze zones égales symbolisant les saisons lorsque le Soleil traverse les constellations zodiacales, fut peinte et enluminée par Jean-Baptiste Corneille.
 
Dome de saphir gravé et peint à la main
Une ode magistrale à la couleur bleue et à l’infinité de ses intensités. Le cadran en saphir bombé est peint à la main et comblé de poudre d’or liquide dans des sillons obtenus par gravure. Le cadran en forme de dôme accueille les courbes du soleil et illustre à la peinture miniature les formes symboliques d’animaux ou de figures mythologiques pour le plus grand plaisir des curieux. Un savoir-faire qui nécessite environ 14 heures de travail afin de reproduire les moindres détails.  

Le Soleil, Centre de l’Univers
Au contraire du géocentrisme qui place la terre au centre de l’univers, l’héliocentrisme fait du soleil un point fixe de l’univers autour duquel s’activent les orbes célestes, dont la planète terre. Cette théorie révolutionne la pensée scientifique et philosophique au milieu du 16ème siècle. Elle est introduite par l’astronome Nicolas Copernic (1473-1543), médecin et chanoine polonais, dont le livre « des Révolutions des orbes Célestes » est imprimé pour la première fois à Nuremberg en 1543. L’histoire révélera que le savant émettait déjà une trentaine d’années auparavant, ses thèses disruptives que le monde allait baptiser comme de « révolution copernicienne ». Depuis ce jour, la lune tourne autour de la terre qui elle-même tourne sur elle-même et autour du soleil, n’en déplaise à Ptolémée et aux certitudes d’alors.
 
Marqueterie de pierres et peintures miniatures
La célébration des 24 heures selon Copernic, ce temps que la terre met pour tourner sur elle-même et engendrer un nouveau jour, devait naturellement emprunter, une voie tapissée de couleurs chaudes et soyeuses. G-P se tourne donc vers de l’aventurine et la jade grise qu’elle associe à de la jaspe orange tantôt claire, tantôt foncée.

Spécificités techniques

Boitier or rose 40 mm
Epaisseur: 9.94 mm
Glace saphir antireflets
Fond saphir
 
Etanchéité : 30 mètres
 
Cadrans
Center of the Universe Earth: aventurine, lapis, nacre and peinture miniature
Center of the Universe Sun: jade grise, cornaline, aventurine, jaspe et peinture miniature
Celestial globe:  dôme de saphir et peinture miniature
Aiguilles de type « feuille »
 
Mouvement GP03300-0060 mécanique à remontage automatique
Diamètre : 25.60 mm (111/2’’’) 
Epaisseur : 4.20 mm
Fréquence : 28,800 alt/h – (4 Hz)
Composants : 205
26 rubis
 
Réserve de marche : min. 46 heures
 
Bracelet alligator noir sur boucle ardillon en or rose

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Avril 2016 | Lu 943 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos