Glashütte Original Pavonina : nouveau modèle féminin à quartz


La marque horlogère allemande Glashütte Original vient de présenter sa nouvelle collection de montres à quartz pour femmes. Baptisée Pavonina, cette nouvelle gamme affiche un boitier de forme coussin inspiré des années 20 (31mm x 31mm) disponible en acier, en or et acier ou en or rouge avec différents cadrans ornés –ou pas- de diamants.



Glashütte Original Pavonina : nouveau modèle féminin à quartz
Avec le lancement de la collection Pavonina de Glashütte Original, la relation intense entre les femmes et leurs montres ouvre un nouveau chapitre dans sa longue histoire.

Les années 1920 ont vu une nouvelle génération de femmes commencer à gravir les échelons de la société : elles gagnaient leur propre argent, sortaient seules, portaient des jupes courtes et arboraient des coupes de cheveux au carré.

Leur émancipation était à la fois profonde et prosaïque. La tendance des montres-bracelets, modèle plus pratique devenu très à la mode, s’est peu à peu substituée aux montres « de poche » portées en pendentif sur un collier.

Pendant longtemps, les bracelets ont été considérés comme un attribut presque exclusivement féminin, alors qu’une montre sur une chaîne en or glissée dans la poche de veste était une pratique d’homme.

Contrairement à leurs homologues masculins, dont la plupart se sont longtemps accrochés à la traditionnelle montre de poche, les femmes des années 1920 ont rapidement su identifier les avantages de la montre-bracelet. En un sens, elles ont été les « pionnières de la montre-bracelet », mettant les horlogers sous pression pour répondre à une demande grandissante face à la popularité de ce modèle.

Glashütte Original Pavonina : nouveau modèle féminin à quartz
En 1927, la société Urofa basée à Glashütte a commencé à fabriquer des montres-bracelets, à l’origine exclusivement conçues pour les femmes. Pour satisfaire la demande de montres plus féminines et délicates à porter au poignet, les horlogers ont alors entrepris de créer des mouvements beaucoup plus petits. Une tradition s’est alors rapidement mise en place, exigeant la fabrication de montres-bracelets exclusives pour les femmes, bien avant que l’on ne commence à produire des modèles masculins.

Dans les années 1960 et 1970, les femmes ont une fois de plus fait pression sur l’industrie horlogère de Glashütte en réclamant des montres à la fois très précises et tendance. Au fil du temps, la frontière entre horlogerie et joaillerie s’est peu à peu estompée, les montres-bracelets féminines étant de plus en plus considérées comme un véritable objet de mode en plus d’un indicateur de temps.

En effet, une femme possède d’ordinaire un certain nombre de montres, qu’elle assortit à une tenue ou une occasion particulière, tels des bijoux. À la fin des années 1970, la société VEB Glashütter Uhrenbetriebe, qui avait racheté Urofa ainsi qu’un certain nombre d’autres entreprises, a commencé à fabriquer des montres-bracelets pour femme équipées de mouvements à quartz : simples d’entretien et d’utilisation, et à la fois confortables et abordables.

Avec le lancement d’une nouvelle collection de montres féminines dotées de mouvements à quartz, Glashütte Original a voulu renouer avec une tradition fidèle aux désirs des femmes de montres plus petites et plus faciles à manipuler…

Glashütte Original Pavonina : nouveau modèle féminin à quartz
Le boîtier de la collection Pavonina remonte aux années 1920, une époque où cette forme « coussin » était très fréquemment utilisée pour les montres-bracelets. Les créateurs de Glashütte Original ont légèrement réinventé ce concept en l’adaptant à l’image de la femme moderne et en intégrant des cornes flexibles dans le boîtier. La marque horlogère saxonne a déposé une demande de brevet pour cette innovation, qui permet une adéquation parfaite entre la montre et le poignet de sa détentrice.

Ces montres de 31 x 31 mm sont disponibles en trois versions différentes : en acier, bicolore et or rouge 18 carats. La forme coussin du boîtier se retrouve au centre du cadran, ourlée de guillochures avec une belle variation dans la forme. Tous les modèles sont également équipés d’un indicateur de la date à 6 heures, d’aiguilles filigranées en or rouge ou en acier selon le boîtier.

Avec cette nouvelle collection, la marque offre une infinité de combinaisons. Les modèles en acier se parent de cadrans en argent ou en ruthénium. Des index en cabochon montés à la main marquent les heures. Celle qui est plus attirée par la brillance et le glamour préfèrera le modèle avec ses 12 index en diamants, dont l’éclat fait écho à celui des cornes sublimées par 44 diamants.

Les modèles bicolores sont déclinés dans des cadrans en nacre irisée ou en ruthénium. Cette montre offre un contraste avec son boîtier en acier, ses aiguilles et ses cornes en or rouge et sa couronne sertie de diamants.

Un autre modèle marie le noir et l’or rouge. Un bracelet noir mat en cuir d’alligator de Louisiane vient sublimer cette allure tout en assurant une bonne prise sur le poignet. Joyau de la collection Pavonina, cette montre affiche une beauté et des détails d’un raffinement extrême : un ensemble de 98 diamants –0,38 carat au total– présentés sous la forme d’une queue-de-paon stylisée et soigneusement sertis à la main sur le cadran couleur moka ou nacre moleté avec précision. Les flancs du boîtier se parent de 114 diamants supplémentaires d’un éclat éblouissant et disposés en cercle ouvert, tandis que la couronne est surmontée d’un diamant 0,03 carat.

Le bracelet en métal créé à la manufacture est digne d’une pièce de joaillerie : ses maillons individuels reflètent à la perfection la forme coussin du boîtier. Il se décline aussi en trois versions : acier, or rouge et bicolore, cette dernière arborant de manière alternative des maillons en acier et en or rouge. Une belle sélection de bracelets fantaisie de couleur vient compléter l’offre classique : satin scintillant vert pétrole, violet ou anthracite foncé ; ou cuir verni très brillant marron moka et violet. Les bracelets sont équipés d’un système de changement rapide qui permet à la propriétaire d’assortir sa montre à sa tenue.

Toutes ces montres bénéficient de la précision garantis par le mouvement à quartz du calibre 03-01. Véritable innovation, la montre offre une protection magnétique trois fois supérieure à la normale, protégeant ainsi le mécanisme sensible de l’influence des appareils électroniques mobiles d’aujourd’hui. Le fond de boîtier poli offre un vaste espace pour des gravures et des messages personnalisés.

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Février 2013 | Lu 1364 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques