Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Glashütte Original Senator Tourbillon Edition Alfred Helwig


Glashütte Original vient de présenter un tout nouveau tourbillon volant. Une édition limitée à 25 exemplaires seulement. Bref, une rareté de 42 mm dotée d’un boitier en or blanc abritant un calibre manufacture automatique avec cadran clair en argent-grainé qui rend hommage à Alfred Helwig, l’inventeur du tourbillon volant.



Cette Senator Tourbillon – Edition Alfred Helwig combine deux complications caractéristiques de la manufacture allemande : d’une part, la fameuse Date Panorama placée sous l'index des 12h qui célèbre son vingtième anniversaire. En effet, depuis 1997, chez Glashütte Original, deux disques concentriques placés sur un même plan permettent d'afficher la date sans barre centrale de séparation. De toute beauté.
 
Mais cette montre renferme une autre création signée Glashütte : le tourbillon volant développé il y a près de cent ans par Alfred Helwig, qui fut à juste titre la première complication avec laquelle la marque a renoué avec sa tradition d'origine après la réorganisation de l'entreprise en 1995.
 
Le tourbillon, cette minuscule cage tournante, a été initialement développée en 1801 par Abraham Louis Breguet afin de compenser les effets de la pesanteur sur la marche des montres mécaniques de poche. Cette ingénieuse conception visait à compenser les erreurs dues à la gravité lorsque la montre était en position verticale en faisant pivoter en une minute l'ensemble du système d'oscillation et d'échappement autour de son propre axe.
 
Grâce à ce mouvement, la cage tournante avec balancier, ancre et roue d'échappement permettait de compenser un déséquilibre opérant d'un seul côté et qui agissait négativement sur la précision de la montre. À l'époque des montres de poche, l'invention du tourbillon a donc été une révolution et un gage de précision. Aujourd’hui, sur les montres de poignet, cela n’a plus vraiment d’intérêt, à part bien évidemment, pour la beauté technique ! 

Le perfectionnement -tourbillon volant- apporté par Alfred Helwig en 1920 se distingue du tourbillon classique essentiellement par son esthétique : sa fixation sur un seul côté, sans qu'un pont supérieur soit nécessaire, permet d'admirer librement la beauté de cette complication. Cette construction est particulièrement exigeante et complexe en termes d'horlogerie. L'entraînement du tourbillon est assuré par la roue de petite moyenne et le pignon des secondes, lequel est fixé sous le tourbillon et logé dans le bloc du tourbillon.
 
L'entraînement de la roue d'échappement dépasse du tourbillon et s'engage dans la roue des secondes qui est solidement reliée à la platine. Avec la rotation du tourbillon, l'entraînement de la roue d'échappement se transmet à la roue des secondes, ce qui déclenche les oscillations du balancier de la roue d'échappement par l'intermédiaire de l'ancre. Il est ainsi possible d'admirer les mouvements du balancier et de la cage sans l'entrave du pont de rouages.
 
La légèreté de la construction prend ici tout son sens, puisque ce tourbillon volant ne pèse que 0,2 grammes. Il est constitué de 72 composants finement ouvragés, décorés et assemblés à la main avec une minutie extrême.
 
Cette variante de la Senator Tourbillon se présente avec un boîtier en or blanc de 42 mm qui abrite un cadran clair en argent-grainé dont les index et la minuterie de type chemin de fer noirs marqués au laser se détachent avec netteté sur la structure à grain fin. L'index romain à 1 heure révèle le numéro individuel de cette édition limitée. Un bracelet noir en alligator avec boucle déployante en or blanc garantit un ajustement sûr au poignet. Le fond du boîtier en verre saphir dévoile d'autres détails caractéristiques de l'art horloger saxon comme la finition côtes, les vis bleuies et les chatons en or vissés et le rotor squeletté galvanisé bicolore.

​Un original de Glashütte : Alfred Helwig

L'inventeur du tourbillon volant, le maître-horloger Alfred Helwig, donne son nom à ce nouveau modèle. Né dans la région de Basse-Lusace, il acheva en 1905, avec les honneurs, sa formation à l'école d'horlogerie allemande de Glashütte à laquelle il resta attaché pendant plus de quarante ans en tant que professeur.
 
Ses œuvres et ses écrits font de lui l'une des figures les plus marquantes de l'histoire horlogère de Glashütte. Mais c'est son développement du tourbillon volant en 1920 qui lui vaut sa place dans les annales internationales de la haute horlogerie. Aujourd'hui, il prête également son nom à l'école d'horlogerie de Glashütte Original qui forme les futurs horlogers de la manufacture dans le bâtiment où Helwig lui-même a jadis exercé.

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Janvier 2018 | Lu 1921 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos