Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Homo Faber : le nec plus ultra de la création artisanale à Venise


Du 14 au 30 septembre 2018, les visiteurs d’Homo Faber à Venise (Italie) pourront découvrir certaines des plus incroyables techniques maîtrisées par les artisans du secteur du luxe européen, présentées lors de l'exposition Discovery and Rediscovery.



Avant d’aller plus loin, précisons qu’Homo Faber est le premier événement organisé par la Fondation Michelangelo, une organisation internationale à but non lucratif basée à Genève, en Suisse.
 
Si aujourd’hui, le « luxe » évoque « argent » et « statut social », sa signification originale est bien plus profonde. Au-delà de leur esthétique, les produits de luxe incarnent ou devraient incarner les valeurs, la culture et les compétences ancestrales des maîtres artisans qui les réalisent à la main.
 
Si l’on s‘attache au concept de luxe dans son acception originale, on découvre
- qu'une selle méticuleusement cousue main avec une double couture unique est plus solide qu’une selle réalisée à la machine.
- que la création de minuscules rails en or de 0,2 mm d’épaisseur permet de sertir des pierres précieuses de façon quasi invisible.
- que le décor à main levée et sans modèle d’une seule assiette en porcelaine mérite bien les trois semaines nécessaires à son exécution.
- ou encore, qu'une technique ancestrale de l'émail, parfaitement maîtrisée, permet de créer un effet en trois dimensions.
 
Les visiteurs –heureux chanceux- qui se rendront à l’exposition Homo Faber à Venise pourront se rendre compte de la maîtrise extraordinaire des artisans qui travaillent pour le secteur du luxe en Europe, grâce à cette exposition baptisée Discovery and Rediscovery.
 
L’Europe a longtemps été un pôle d’excellence pour les produits de luxe. Cependant, dans notre monde moderne pétri de consumérisme industriel, les valeurs essentielles du luxe sont parfois occultées, voire totalement égarées.
 
Cette exposition redonne ses lettres de noblesse à l’artisanat fait main, en mettant sous le feu des projecteurs les femmes et les hommes qui se cachent derrière les marques –à savoir des artisans dont les compétences et le savoir-faire donnent toute sa dimension à la notion de luxe.
 
L’expo présente vingt techniques artisanales singulières, issues de la liste des métiers d’art de l’Institut National des Métiers d’Art (INMA). Chaque technique sera présentée par un artisan travaillant pour une maison de luxe européenne dont l’histoire et la philosophie sont étroitement associées au talent exposé.
 
De grandes maisons de renom et des ateliers d’exception seront réunis dans un même espace pour dévoiler de façon inédite l’artisanat d’art qui se dissimule derrière leurs produits iconiques. Les visiteurs pourront échanger avec les maîtres artisans qui réaliseront sur place de magnifiques objets qui nécessitent un savoir-faire authentique.
 
Ils pourront découvrir entre autres la gravure de cristal, la sculpture de pierres précieuses, le tissage à la main, la broderie de Lunéville ou la reliure. Ils apprendront ainsi à apprécier la rigueur, la compétence technique, le respect des matériaux, la passion pour un procédé et le volume de travail nécessaires à l’exécution de produits de la plus grande qualité.

« Nous avons choisi le représentant le plus emblématique de chaque savoir-faire spécifique, associant l’artisanat traditionnel à l’univers du luxe » explique Franco Cologni, co-fondateur de la Michelangelo Foundation. Et d’ajouter : « notre objectif est d’exposer, sous l’angle de l’artisanat indispensable à leur héritage, à la fois des maisons légendaires à la renommée internationale et des marques moins connues. En plaçant les maîtres artisans au coeur de notre narration, nous entendons affirmer que le véritable luxe a davantage à voir avec l’excellence humaine et le raffinement des compétences, qu’à une accumulation d’objets onéreux ».
 
Discovery and Rediscovery est l’un des 14 espaces d’exposition qui composent Homo Faber, une exposition majeure en hommage aux métiers d'art européens, organisée par la Michelangelo Foundation. Entrée libre, avec pré-inscription sur homofaberevent.com
 
A cette occasion, Jaeger-LeCoultre a présenté le Calibre 101, symbole du savoir-faire unique des horlogers de la Grande Maison, qui demeure encore le plus petit mouvement mécanique au monde depuis sa création en 1929.

​Discovery and Rediscovery

Les métiers d’art, les maisons de luxe participantes et les techniques présentées sont les suivants :
Botterie (technique de la Velatura) : Santoni (Italie)
Broderie (lin) : Brodeurs de Madère (Portugal)
Broderie (technique de Lunéville) : Lesage (France)
Coutellerie : Lorenzi (Italie)
Création de parfum : Aquaflor (Italie)
Cristallerie : Lobmeyr (Autriche)
Décor sur porcelaine : Nymphenburg (Allemagne)
Email (émail en grisaille) : Vacheron Constantin (Suisse)
Eventaillerie : Duvelleroy (France)
Fabrication de plumes en or : Montblanc (Allemagne)
Gravure de pierres (art de la glyptique) : Cartier (France)
Horlogerie : Jaeger-LeCoultre (Suisse)
Lunetterie sur mesure : Bonnet (France)
Maroquinerie : Dunhill (Royaume-Uni)
Reliure : Smythson (Royaume-Uni)
Sellerie : Hermès (France)
Sertissage de pierres (« serti mystérieux ») : Van Cleef & Arpels (France)
Tapisserie (tapisseries d’Aubusson) : Robert Four (France)
Tissage textile (soie) : Antico Setificio Fiorentino (Italie)
Verrerie (techniques de décoration) : Venini (Italie)

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Septembre 2018 | Lu 1355 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos