Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

IWC Portugaise Monopoussoir Laureus Sport for Good : toujours belle en bleu


IWC poursuit son partenariat avec la fondation Laureus Sport for Good avec cette nouvelle édition limitée de 500 exemplaires avec cadran bleu (la constante principale de cette collab’) qui est cette fois-ci représentée par un chrono Portugaise Monopoussoir en acier (boitier de 46 mm). Compter toutefois 17.000 euros.



Avant d’entrer dans le détail de cette nouveauté, rappelons que la Laureus Sport for Good utilise le sport comme outil pour favoriser le changement et mettre fin à la violence, aux discriminations et aux inégalités. IWC est partenaire de cet organisme depuis 2005.
 
En 2020, plus de 300.000 jeunes du monde entier ont bénéficié de 160 programmes soutenus par la fondation dans 40 pays. Chacun des programmes est consacré à au moins un des six enjeux sociaux suivants qui s’inscrivent dans les objectifs de développement durable des Nations Unies : la santé, l’éducation, les femmes et les jeunes filles, l’employabilité, la société inclusive et la paix dans la société.
 
Cette nouvelle édition limitée Laureus (500 exemplaires), la 14ème, sera donc produite à 500 exemplaires au prix de 17.000 euros. Il s’agit d’un modèle Portugaise Monopoussoir (référence IW515301) dotée d’un imposant boitier en acier de 46 mm, étanche à 30 mètres.
 
Lire aussi : Portofino à remontage manuel monopoussoir: une fonction très discrète

On retrouve bien évidemment le fameux cadran bleu soleillé –très beau d’ailleurs- caractéristiques des pièces de cette collection associé à des aiguilles rhodiées. Ce dernier est protégé par un verre saphir bombé.
 
On retrouve bien évidemment le même agencement que dans la Portofino chrono monopoussoir puisque cette Portugaise embarque le même calibre à remontage manuel huit jours -192h- de réserve de marche ; son large cadran affiche donc deux compteurs verticaux, la date à trois heures et la réserve de marche à 9 heures.
 
Comme sur tous les chronos monopoussoirs, il suffit de presser l’unique poussoir pour 1/ lancer le chronographe, 2/ l’arrêter ou 3/ le remettre à zéro. À la troisième pression, toutes les aiguilles du chronographe reviennent en position zéro. Prêtes à repartir pour un tour.
 
Contrairement à la Portofino avec fond saphir, le fond de boite est ici en acier, comme sur toutes les Laureus qui arborent toujours une gravure réalisée à partir d’un dessin d’enfant participant à l’opération. Cette année, c’est l’œuvre d’un adolescent chinois, Yi Xin, qui décore le fond de la montre.
 
Cette pièce est montée sur un bracelet Santoni en alligator noir avec boucle déployante. A noter la présence de la fameuse doublure orange chère au chausseur italien.
 
Dernier point : en 2020, IWC va consacrer ses principales nouveautés à sa fameuse Portugaise d’ailleurs désormais rebaptisée Portugieser, globalisation des marchés oblige… Affaire à suivre dans quelques semaines à l’occasion de Watches & Wonders 2020.

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Février 2020 | Lu 1793 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos