Jaeger-LeCoultre : deux nouvelles Rendez-Vous Celestial inspirées des aurores boréales


Depuis des décennies, le ciel nocturne fascine la manufacture Jaeger-LeCoultre par son aura magnétique et parce qu’il détient, également, le secret de la mesure du temps. Nos jours, nos nuits, nos saisons sont berçés par la danse des étoiles et de la Lune. À l’occasion du 76e Festival International du Film de Venise, JLC présente deux nouvelles interprétations de la montre Rendez-Vous Celestial.


Les aurores boréales : Aurora Borealis. Du nom de l’ancienne déesse romaine de l’aube, et visible uniquement par les nuits les plus sombres du cercle polaire, ce phénomène saisissant fascine l’humanité depuis toujours. De tous les mystères du cosmos, il est de loin le plus énigmatique.
 
Ce duo de montres joaillières rend hommage à ce spectacle céleste, capturant les verts, les violets, les roses et les bleus flamboyants qui colorent le ciel dans ces moments-là et dansent sur la voûte étoilée.
 
À son lancement en 2012, la Rendez-Vous était l’une des rares montres à complications créée spécialement pour les femmes. Depuis, ce garde-temps a été réinterprété à plusieurs reprises et habillé de différents matériaux.
 
Dans cette édition placée sous le signe des aurores boréales, ce sont la nacre et les saphirs de couleur qui occupent le devant de la scène, sublimés par l’union de deux métiers rares dont JLC a le secret : le sertissage et la peinture miniature.
 
Sur ces nouvelles éditions, les deux moitiés du cadran en nacre sont ornées de vagues de couleurs peintes à la main, qui évoquent les motifs évanescents des aurores boréales, ondulant sur l’ensemble du cadran. Les nuances vertes et turquoise donnent le ton de l’un ; les violets et les bleus de l’autre.
 
À mesure que le disque du ciel pivote, les couleurs de son décor varient légèrement, en écho, là encore, au spectacle des aurores boréales. Dans les deux versions, ces couleurs sont magnifiées par l’iridescence de la nacre, qui apparaît par transparence.
 
Une étoile dorée polie à la main, emblème de la collection Rendez-Vous, longe le pourtour du cadran. En tournant la deuxième couronne, elle se déplace pour marquer l’heure d’un rendez-vous à ne pas manquer. Les nuances du cadran se reflètent sur la lunette, sertie d’un dégradé de 64 saphirs taille baguette. Touche finale sur ce boîtier joaillier : les cornes et les deux couronnes sont soulignées de diamants.
 
Ces deux créations abritent le calibre 809/1, un mouvement à remontage automatique développé et fabriqué au sein de la Manufacture Jaeger-LeCoultre. Imaginé spécialement pour la Rendez-Vous Celestial, ce mouvement intègre un mécanisme de calendrier qui entraîne la rotation du disque céleste au rythme du mouvement du ciel.
 
Ses finitions et sa décoration, qui apparaissent à travers le fond saphir du boîtier, en révèlent toute la sensibilité artistique. Relevons notamment de subtils détails, comme les vis bleuies, le perlage, les côtes de Genève, et la masse oscillante signature, en or rose, également décorée de côtes de Genève.
 
Le tout se porte sur un bracelet en alligator assorti, turquoise ou violet. Deux montres déclinées en deux séries limitées à 18 exemplaires chacun.

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Août 2019 | Lu 842 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos