Jaquet Droz Grande Seconde Décentrée et cadran onyx


En avant-première de la Foire de Bâle 2016, Jaquet Droz vient de dévoiler une belle nouveauté : la Grande Seconde Décentrée, un garde-temps en acier doté d’un boitier de 43 mm accueillant un calibre mécanique automatique de 68 heures de réserve de marche, indiquant l’heure sur un cadran en onyx noir.



A l’origine de ce projet se trouve la Grande Seconde, modèle imaginé au XVIIIe siècle par Pierre Jaquet-Droz qui, au cœur du Siècle des Lumières, révolutionna l’idée de l’horlogerie.
 
En imaginant deux cadrans légèrement superposés, dont un cadran des secondes décentré à six heures et parcouru par une aiguille extra-fine, PJD n’inventait pas seulement une nouvelle forme de mécanisme, il donnait naissance à une conception inédite du temps !
 
Le 8 dessiné par les deux cercles, symbole d’équilibre, de complétude et d’éternité, s’imposera plus tard comme le chiffre fétiche de la marque aux deux étoiles (une bonne idée puisque les Chinois adorent le 8).
 
Les horlogers de Jaquet Droz avaient déjà offert à ce thème un « twist » d’originalité en décalant légèrement le cadran des secondes à 7h (au lieu de 6h). En 2016, la marque poursuit dans cette lignée avec cette version proposée pour la première fois dans une boîte en acier de 43 mm.
 
Par ailleurs, dans la grande tradition des cadrans minéraux propre à JD, c’est ici un disque d’onyx qui a été découpé et poli pour habiller le cadran. A noter son noir profond et très intense. À chaque mouvement du poignet, des reflets presque liquides animent sa surface totalement homogène. Ce jeu de brillance est d’autant plus saisissant que les artisans de Jaquet Droz ont ici choisi des index  directement marqués dans les deux anneaux en or gris 18 carats des cadrans heures-minutes et secondes dessinant le huit légendaire.
 
Sur le boitier, la couronne de remontage déplacée à quatre heures offre une touche d’originalité à cette nouveauté également disponible en version cadran opalin argenté, posée sur un bracelet en alligator. 

Spécificités techniques

Boîtier en acier 43 mm
Epaisseur 12 mm
Couronne de remontage à 4 heures
Numéro individuel de la série gravé sur le fond du boîtier
 
Etanchéité : Jusqu'à 3 bar (30 mètres)
 
Cadran onyx noir, anneaux rapportés en or gris 18 carats.
Aiguilles traitement rhodium
 
Calibre Jaquet Droz 2663A.P, mouvement mécanique à remontage automatique, spiral et cornes d'ancre en silicium, double barillet, ponts plats, masse oscillante en métal lourd
30 rubis
Fréquence 28 800 a/h
Indications : heures et minutes décentrées, grande seconde décentrée
 
Réserve de marche de 68 heures.
 
Bracelet alligator noir rembordé main sur boucle déployante en acier
 
Réf. J006030270


Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Février 2016 | Lu 1000 fois



Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques