Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Jaquet Droz Grande Seconde Skelet-One Tourbillon


Fin 2018, l’horloger Jaquet Droz (Swatch Group) dévoilait sa Grande Seconde Skelet-One. Depuis, ce modèle a connu un beau succès autant auprès des professionnels, que de la presse et des clients. Aujourd’hui, ce garde-temps qui a trouvé sa place au sein du catalogue de la maison de la Chaux-de-Fonds, revient dans une version or rouge de 41 mm squelette tourbillon ultra-moderne. De toute beauté.



La Grande Seconde Skelet-One Tourbillon (réf. J013523242pousse à l’extrême le principe fondateur du mouvement squelette : à savoir, conserver le minimum de matière pour le maximum de rigidité et de lumière. Tout en préservant, bien évidemment, le bon fonctionnement du calibre !
 
Ce squelettage très contemporain et très symétrique offre des ponts traités en noir, afin de lui donner un aspect mat et puissant.

La cage du tourbillon quant à elle, épouse la géométrie du mouvement squelette, avec une forme en triple croix qui, une fois par minute, vient parfaitement s'aligner sur ses ponts. Magique.

Les aiguilles en or rouge (comme le boitier), dont celle des secondes fixée sur la cage du tourbillon, ont été redessinées pour être plus élancées.

Elles survolent deux cadrans situés à deux niveaux différents, dont le premier, en saphir, comporte le tour des secondes, des heures et minutes, avec index appliqués en or.

Cette course des heures, toute en transparence, est sous-tendue par un second cadran en quartz fumé suisse, presque invisible mais non moins indispensable, qui permet de créer un jeu de lumière et de transparence qui, par contraste, souligne la forme du huit propre à la collection Grande Seconde.

On imagine clairement que Jaquet Droz s'ouvre ici des possibilités futures de conférer à sa construction multi-niveaux des ambiances différentes en jouant sur le degré de transparence de ses cadran et réflecteur, du léger fumé jusqu'à l'opacité totale...
 
Ce garde-temps de taille contemporaine -sans être trop large pour autant- offre un diamètre de 41 mm et un boitier en or rouge (étanche à 30 mètres) dont l’ouverture est conçue la plus large possible, offrant au regard une vue intégrale sur le mouvement automatique.

A ce titre, on remarque que la masse oscillante squelettée en or rouge du calibre JD 2625SQ est visible côté fond mais qu’elle est presque invisible côté cadran.

Elle apporte par ailleurs à la Skelet-One Tourbillon, une très confortable réserve de marche de 7 jours (simple barillet). Ce « moteur » est équipé d’un spiral et de cornes d'ancre en silicium. La cage de  tourbillon est en titane et le numéro individuel de la série est gravé sur la masse oscillante.
 
Ce garde-temps de connaisseurs se porte sur un bracelet en alligator marron rembordé sur boucle déployante en or rouge.

Pour rappel, Jaquet Droz a présenté cette année, une Grande Seconde Skelet-One Tourbillon « Only Watch » (photo ci-dessus) qui associait un tourbillon à des métiers d’arts ancestraux (en l’occurrence de l’émail plique-à-jour).
 
Une pièce unique parvenait à marier de belle manière toute la tradition horlogère et séculaire suisse à un design ultra-contemporain. Un garde-temps pour une bonne cause (vendu 200.000 euros, un record historique pour Jaquet Droz en neuf participations à Only Watch) qui préfigure incontestablement toute l’ambition de la future collection Skelet-One de la maison….

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Décembre 2021 | Lu 11319 fois