Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



La FHH accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire


Après une année 2017 marquée par l’adhésion de treize nouvelles marques, la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) continue de s’agrandir en accueillant Breitling. L’arrivée de cette maison fondée à Saint-Imier en 1884 porte ainsi à 43 le nombre des marques partenaires de la FHH. S’intégrera-t-elle en 2020 au SIHH ? L’avenir nous le dira.



Depuis plus de dix ans, depuis 2005 plus exactement, la FHH s’est donnée pour mission de promouvoir et faire rayonner la haute horlogerie à travers le monde par le biais d’exposition, de salons, de jeux et quizz horlogers, de formation, d’ateliers, etc., dédiés au grand public et aux professionnels de ce secteur.
 
Déjà forte de 42 marques horlogères, elle annonce l’arrivée cette année de Breitling, acteur historique sur le marché. Dès ses débuts en 1884 à Saint-Imier, Breitling s’est imposée en présentant un compte à rebours/tachymètre capable de mesurer la vitesse. En 1915, elle est aussi une des premières maisons au monde à avoir dévoilé un chronographe à poussoir indépendant au-dessus de la couronne.
 
En 1934, Willy Breitling, appartenant à la 3ème génération de l’affaire familiale, a dévoilé une innovation majeure : un deuxième poussoir indépendant, exclusivement dédié à remettre le chronographe à zéro, le chrono moderne était né.
 
Dès la fin des années 1930, Breitling a participé aux débuts de l’aviation, un domaine dans lequel la maison horlogère n’a cessé de s’illustrer à travers ses chronographes à la précision redoutable érigés en véritables objets culte par les pilotes du monde entier.
 
Depuis 1952, la Navitimer –équipée de sa célèbre règle à calcul circulaire permettant aux pilotes d’effectuer une vingtaine de calculs et conversions liés à la navigation aérienne– renforce Breitling dans son rôle auprès des pilotes et dans le domaine de l’aviation.
 
Entre terre, air et mer, Breitling compte aussi l’univers de la plongée parmi ses domaines d’expertise, un savoir-faire initié dès 1957 avec sa SuperOcean étanche à 200m, l’un de ses best-sellers. Sans oublier, son implication dans la conquête spatiale, avec le premier chronographe suisse à voyager dans l’espace, au poignet de l’astronaute Scott Carpenter, en 1962.
 
Aujourd’hui à la Chaux-de-Fonds et managée par George Kern, la marque produit ses propres calibres de chronographes (le B01 et ses différentes déclinaisons) et fournit même Tudor en mouvements chronos. On peut également s’interroger sur l’arrivée de Breitling au sein de la FHH et sur son intégration à terme, en 2020 ?, de la marque au SIHH. L’avenir nous le dira.

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Octobre 2018 | Lu 723 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos